Pornichet Infos

Pornichet : l’adjoint à l’urbanisme démissionne de ses fonctions

Christian Beaurepaire devrait annoncer officiellement sa démission en tant qu’adjoint à l’urbanisme lors du prochain conseil municipal.
Christian Beaurepaire
Christian Beaurepaire

Pour la version officielle, Christian Beaurepaire  démissionne pour raisons personnelles.  Il pourrait être remplacé par Romain SIGUIER actuellement conseiller délégué en charge des  ports.

14/09/2022 | 28 commentaires
Article précédent : « Pornichet : La famille JAN gagne contre le maire en appel »
Article suivant : « Meeting aérien : une lettre ouverte à Christophe Béchu Ministre de la Transition écologique »

Vos commentaires

#1 - Le 15 septembre 2022 à 12h15 par Léopold, Pornichet
Cette nouvelle va ravir un certain nombre de personnes.
#2 - Le 15 septembre 2022 à 13h29 par Aldo, Pornichet
Il y a une version officielle ? Où ?
#3 - Le 15 septembre 2022 à 20h20 par observateur
C’est le dernier acte d’une situation délétère au sein de l’équipe de l’urbanisme.
Le directeur quitte le navire avant la fin de l’année, une employée en arrêt jusqu’à une date indéfinie, une responsable qui porte plainte pour harcèlement morale et qui se met en mi temps thérapeutique, l’adjoint qui rend son tablier.
Il y a visiblement un problème de gestion du personnel.
Un ex grand chef d’entreprise aurait dû traiter ce problème en amont avant d’en arriver à cette situation.
C’est peut être pour cela que le maire a fait appel à un cabinet prestataire de services pour instruire les PC.
Un prestataire de plus après tous les cabinets d’études déjà missionnés.
Le poste « sous traitance » du compte de fonctionnement va exploser.
Une proposition pour faire face à cet accroissement de dépenses : passer la taxe sur les résidences secondaires de 40 % à 60 % (LOL)
#4 - Le 16 septembre 2022 à 07h43 par lol, Pornichet
Enfin
#5 - Le 16 septembre 2022 à 10h20 par julien, Pornichet
Attention à vos propos.

Si vous le voulez, on donne les clés de l'urba la préfecture....
Bilan :
- 300 logements par ans dont 100% de sociaux...
Si vous voulez reproduire les erreurs de années 1960.... et refaire de futurs quartiers chauds... faites donc plaisirs au préfet.

CDLT
#6 - Le 17 septembre 2022 à 12h49 par Léopold, Pornichet
#5 Donc pour vous, il ne faut pas loger les gens modestes à Pornichet où alors loin de chez vous. Ce sont malheureusement bien des erreurs qui perdurent. Le fait d'avoir de l'argent ne donne pas la richesse intellectuelle et ce n'est pas parce qu'on n'est pas riche qu'on ne peut apporter à une communauté. C'est bien le brassage social qui est enrichissant. Notre ville comme d'autres villes du littoral Atlantique s'appauvrit par le manque de résidents à l'année et surtout vieillit. Quand on nous parle de pressions pour construire encore et encore et surtout n'importe comment ce n'est pas pour du logement à l'année malheureusement mais bien pour la construction de résidences secondaires. Les promoteurs rôdent. Et cela a été accéléré par la pandémie. Certains maires poussent les résidents secondaires à vendre pour créer du logement pérenne et social mais je ne pense pas qu'on soit encore dans cette réflexion à Pornichet. Hormis cela il serait intéressant de connaître la version officieuse de la démission de Beaurepaire.
#7 - Le 17 septembre 2022 à 14h39 par Candidat
@Julien

Des propos indignes, on espère que vous n'appartenez pas à l'équipe en place.
Que vous le vouliez ou pas, on est tous fait pour vivre ensemble. Et une seule limite s'impose pour ne pas se retrouver au ban de la société, le respect. Vous franchissez cette limite par vos propos ignobles.
#8 - Le 17 septembre 2022 à 19h34 par Laurent Delvigne, Pornichet
J'ose espérer Mr Beaurepaire que les bagages ne sont pas trop lourds. On aura bien compris qu' avec Vous, PLU jamais ça !
#9 - Le 18 septembre 2022 à 14h19 par Hélas, Pornichet
Il y en a un qui l’a ramène en traitant les gens de fachos en ne se rendant même pas compte que ses propos en sont vraiment l’exemple !
#10 - Le 19 septembre 2022 à 09h04 par julien, Pornichet
Merci à Hélas qui semble avoir saisi le sens des mes propos.
Cependant je tente une reformulation.

J'ai déjà longuement vécu dans des quartiers 100% HLM (Trappes, Chartres, Orléans). Tous ces quartiers ont été construits et conçus avec de bonne intentions dans les années 60.... mais force est de constater que ce sont des échecs complets en terme d'intégration, de durabilité, de vivre ensemble et de mixité sociale et générationnelle.


Sur ces 2 derniers thèmes, pour pornichet, je ne veux pas de cette répétition que tente de nous imposer l'état et son représentant (le préfet). Je préfère de trés loin la philosophie et la stratégie de M. BEAUREPAIRE...
- des très petits et petits ensembles
- répartis tant que faire se peut sur toute la commune
- en se bagarrant avec les promoteurs pour imposer un nombre minimum de logements sociaux....

Les avantages :
- le partage du cadre de vie
- la mixité sociale et générationnelle
- sans stigmatisation, ni guetthorisation ni exclusion
- et le plus en harmonie possible avec les autres habitants.... pas toujours aussi tolérants qu'ils veulent bien l'admettre.

Affaire à suivre
#11 - Le 19 septembre 2022 à 11h57 par Choupie, Pornichet
Suffit-il d'un comportement isolé pour enrayer toute une démarche ou tout projet ? Faut-il faire de la sociologie pour comprendre ce que veulent dire les réseaux sociaux ?
Et pourtant c’est en partie ces conséquences qui retardent l’avancée de choses nécessaires. Au-delà de ces anicroches dues aux fauteurs de troubles, mauvais coucheurs, râleurs invétérés, etc… il y a aussi notre système qui donne son lot de répercussions néfastes. Depuis les Com Com on assiste à un déploiement d’autorités de la part de technocrates qui chipent le pouvoir des décisions aux élus, de ce qu’on attend d’eux dans la proximité. Les démarches se transforment vite en parcours du combattant dans les corridors de l’administration. Quand ce n’est pas le non qui d’emblée s’impose avant même la question ! C’est irrespectueux ! Il y a une lecture à géométrie variable dans les règlements qui régissent certains secteurs.
Sagesse et réflexif valent mieux qu'éclats de voix.
D'accord avec vous Julien comme Hélas cela mériterait un vrai débat hors réseaux sociaux. Espérons peut-être...
#12 - Le 21 septembre 2022 à 15h46 par Louise
#Julien
- Philosophie et stratégie dites vous ?
- en se bagarrant avec des promoteurs ?
- Partage de cadre de vie ? mixité sociale et générationnelle ? harmonie avec les autres habitants ?
Non. Vous vous trompez de personne. Ce n'est pas de M. Beaurepaire dont vous parlez ainsi ?
#13 - Le 26 septembre 2022 à 10h22 par la bonne source, Pornichet
Il y aura peut-être une liste vraiment de gauche aux prochaines municipales pour se recaser: "Qu'importe le flacon pourvu qu'on ai l'ivresse!"
#14 - Le 26 septembre 2022 à 20h59 par Emma le retour, Pornichet
Si le Maire adjoint évoque officiellement en Conseil Municipal que ses motifs de démission sont personnels j'en prendrai acte sans aucun commentaire.
S'inscrire dans une démarche de contradiction ou de contestation pour animer et faire vivre la démocratie n'est pas synonyme de malveillance vis à vis de qui que ce soit..
J'aurai foi en ce que déclarera ce Monsieur.
S'il devait y avoir d'autres motifs , il appartient à l'administration , et à ELLE SEULE, d'en faire état.
#15 - Le 27 septembre 2022 à 15h43 par la bonne source, Pornichet
"Loin de la vérité , les mots mentent tout seuls."
#16 - Le 01 octobre 2022 à 12h14 par QATAR, Pornichet
Comme à Lille et dans d’autres villes nous demandons au conseil municipal de Pornichet de désapprouver la Coupe du Monde de football au Qatar, qui est un non-sens au regard des droits humains, de l'environnement et du sport. Et de ne diffuser aucun match sur écran géant.
#17 - Le 01 octobre 2022 à 13h23 par Léopold
#QATAR Vous avez fait une pétition pour cela ?
#18 - Le 01 octobre 2022 à 18h20 par R.A.S, Pornichet
aucun rapport avec l'article et puis il n'y a jamais eu d'écran géant à Pornichet pour une coupe du monde .
#19 - Le 02 octobre 2022 à 00h29 par Hélas, Pornichet
#16 n’importe quoi !
#14 c’est ce qu’il a fait au dernier conseil municipal
#10 la politique de logements suivie par la municipalité a été défendue par JCP au dernier conseil municipal et elle a laissé l’opposition sans voix pour lui répondre !
#20 - Le 03 octobre 2022 à 23h54 par Aldo, Pornichet
#19 : c’est vrai que la qualité des arguments invoqués laissent sans voix !
#21 - Le 04 octobre 2022 à 08h33 par la bonne source, Pornichet
Je pense qu'il est malheureusement trop tard mais dans cette fringale de constructions, on a l'impression que personne s'occupe d’esthétisme et d'identité Il n'y a aucune harmonisation dans les bâtiments,La commune perd son identité et sa qualité architecturale. J'ai même pensé l'autre jour être à l'étranger.
#22 - Le 13 octobre 2022 à 11h37 par Help!, Pornichet
A qui doit-on le climat délétère autour de l’urbanisme ?
Ce n’est pas une nouvelle nomination qui va changer les choses. D’autant que depuis des années, sans proximité, on arrive avec des gens qui ne connaissent pas les terroirs et surtout ne s’y intéressent pas.
J’aimerais bien que ceux qui sont amenés à prendre ces décisions là viennent de temps en temps sur le terrain. Par faute d’anticipation Pornichet pourrait passer à côté de son destin.
#23 - Le 13 octobre 2022 à 19h00 par Emma le retour, Pornichet
Réponse à Help:" A qui doit-on le climat délétère autour de l'urbanisme?"

Au pognon!
#24 - Le 24 octobre 2022 à 11h57 par Apostrophes, Pornichet
Le poste requiert de bonnes connaissances des terroirs, tout au moins à l’écoute de ceux qui les pratiquent.
Des qualités d’analyses, peser le pour et le contre sans le dire de façon brutale. Tact et concertation. Compétences juridiques, savoir domestiquer l’agressivité des règles rébarbatives. Le sens des relations humaines, qui manifestement se perd au profit du vénal, du cupide.
Depuis 2005, mis à part Rolland Allaire, qui puisait savamment aux sources, sachant répondre aux exigences tout en préservant l’intérêt général, personne n’a su faire ça. Une chance pour l’urbanisme. Un terrien. Et non pas de ces technocrates qui n’y connaissent rien des contrées et de leur histoire. Sans rapport à son prédécesseur et à ceux qui lui ont succéder.
Chaque individu qui a touché la terre sait qu’il ne la dominera jamais complètement. Pour exister, faut écouter la terre, les ainés, ce qui se passe autour de soi, écouter plutôt que vouloir diriger. Fréquenter les gens proches de la terre, rares et là pourtant, donne certainement une densité à ceux qui en font la démarche. Ce qui s’appelle proximité, et de comprendre des choses qu’on n’aurait pas pigées autrement. Base que tout élu devrait connaître.
Sans doute pourquoi on a bien du mal à voir le projet, et pourquoi on assiste à tant d’aberrations dont l’hétéroclisme d’ailleurs mentionnée dans le PLUI. Vraiment pas de quoi se réjouir des qualités ou compétences de notre urbanisme noyé d’entropie.
Le durcissement des règles Eviter-Réduire-Compenser de la loi ZAN ne va rien arranger. Contrairement au rapport à la terre qui nous construit.
#25 - Le 24 octobre 2022 à 19h17 par la bonne source, Pornichet
Document signé par les élus de la commune.

« CHARTE DE L'ELU LOCAL »

« 1 L'élu local exerce ses fonctions avec impartialité, diligence, dignité, probité et intégrité. »

« 2 Dans l'exercice de son mandat, l'élu local poursuit le seul intérêt général, à l'exclusion de tout intérêt qui lui soit personnel, directement ou indirectement, ou de tout autre intérêt particulier. »

« 3 L'élu local veille à prévenir ou à faire cesser immédiatement tout conflit d'intérêt. Lorsque ses intérêts personnels sont en cause dans les affaires soumises à l'organe délibérant dont il est membre, l'élu local s'engage à les faire connaître avant le débat et le vote. »

« 4 L'élu local s'engage à ne pas utiliser les ressources et les moyens mis à sa disposition pour l'exercice de son mandat ou de ses fonctions à d'autres fins. »

« 5 Dans l'exercice de ses fonctions, l'élu local s'abstient de prendre des mesures lui accordant un avantage personnel ou professionnel futur après la cessation de son mandat et de ses fonctions. »

« 6 L'élu local participe avec assiduité aux réunions de l'organe délibérant et des instances au sein desquelles il a été désigné. »

« 7 Issu du suffrage universel, l'élu local est et reste responsable de ses actes pour la durée de son mandat devant l'ensemble des citoyens de la collectivité territoriale, a qui il rend des comptes des actes et décisions pris dans le cadre de son mandat. »
#26 - Le 26 octobre 2022 à 18h30 par Help!, Pornichet
Il faut respirer un bon coup avant de se plonger dans la répartition des compétences entre communes et intercommunalité. La jungle des sigles et le jargon technocratique employé donnent un bon aperçu de la complexité imposée aux élus locaux chargés de s’impliquer dans des structures. La forme la plus ancienne d’intercommunalité est née des syndicats à vocation unique ou multiple SIVU-SIVOM qui offraient aux communes une coopération souple pour gérer des équipements et des services publics locaux. Aujourd’hui, avec cette montée en puissance des grades générés en interne, certains se sentent pousser des ailes ! C’est incroyable de savoir qu’un simple technocrate, un élu, des verts apocalyptiques, ou un agitateur énervé, peut vous priver de la jouissance paisible d’un bien. La démocratie est en danger dans ces systèmes. Un clash n’est jamais anodin. Et il y a de quoi se poser des questions sur la manière employée par les médias et les réactions que cela suscite. On atteint le summum quand élites-technocrates vous expliquent la loi, les règles en matière de, qu’ils se croient seuls à connaître, très loin du bon sens et de la connaissance du terrain où ils n’ont jamais mis les pieds. Loin de la bienséance et un grand manque d’humanité néfaste à toute discussion. Aucun signe de bienveillance.
#27 - Le 14 décembre 2022 à 09h41 par Made, Pornichet
Le premier fusible a sauté, mais le mal est beaucoup plus profond. Qui au chevet de l’urba? malade aux idées courtes. Miné de politique catimini.
Voila un successeur sur de bien mauvais rails. On ne gouverne pas une commune dans la provocation.
Camouflet, les intérêts cachés vont au détriment de l’intérêt public. On (Pornichet) y gagnerait à rendre les choses plus lisibles.
#28 - Le 14 janvier 2023 à 15h27 par Apostrophes, Pornichet
Faire comme si rien n’était. La ficelle est un peu grosse. Foncier plombé pour longtemps. Des choix sclérosant les orientations futures. Un non-sens face aux objectifs et préconisations fixés par la loi ZAN (réduire de 50% la consommation des terres d’ici 2030 pour arriver à zéro en2050).
C’est pourtant pas le moment de cafouiller les orientations à prendre. Difficile de juger avec équité ses propres fautes, à la fois juge et partie, c’est induire, si ce n’est déjà, le compérage, la spéculation.
Carence de compétences, défaut d’études indépendantes, concertation en panne. Faute d’avoir su se réformer et s’adapter aux nouvelles attentes, mener une politique Bernard l’Hermite (habite la coquille mais fait tout autre chose à l’intérieur) urbanistes électron libre se sont tiré une balle dans le genou. Urgent de dessiller les yeux d’une équipe anesthésiée d’absolutisme.
Amener quelqu’un à comprendre ce qu’il ignorait ou voulait ignorer, un sacré virage à prendre pour répondre, durablement, aux enjeux de demain.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter