Pornichet Infos

Pornichet L'équipe Pelleteur a pris les commandes

On s’attendait à voir un Jean-Claude Pelleteur un peu emprunté dans son nouveau costume de maire, il n’en fut rien. L'ex président de Néopolia était à l’aise et donnait l’impression d’avoir déjà été maire dans une autre vie.

Robert Belliot a présidé la séance de l’installation du maire où les conseillers ont voté par 27 voix pour Jean-Claude Pelleteur au fauteuil de maire contre 6 votes blancs de la nouvelle opposition. Le public très nombreux a applaudi un long moment.

Puis le conseil vota pour l'élection des adjoints par 27 voix pour et 6 votes blancs. Furent nommés :

- Frédérique Martin 1re adjointe : communication, administration du personnel ;
- Christian Beaurepaire : urbanisme ;
- Dominique Le Pape : culture, patrimoine, jumelage ;
- Antoine Donne : sport, jeunesse, éducation ;
- Nicole Dessauvages : action sociale ;
- Dominique Gillet : sécurité, circulation ;
- Arlette Loillieux : état civil, anciens combattants, relations usagers ;
- Christophe Daguize : développement, économique, tourisme ;
- Anthony Guglielmi : animation, événementiel, vie associative.

Comme le veut la tradition Frédérique Martin 1re adjointe pris la parole « un exercice auquel je n’imaginais pas devoir me livrer ». Celle qui a travaillé au cabinet de Luc Dejoie sénateur-maire de Vertou, président du conseil général avant de devenir attachée territoriale à la Mairie de Guérande a eu « une pensée émue pour Luc Dejoie sans qui je ne serais certainement pas ici aujourd’hui. » Frédérique Martin a souligné « une campagne  particulièrement rude » avec « des attaques personnelles douloureuses et déstabilisantes y compris pour les proches ». « Comme cela a toujours animé l’équipe au cours de cette campagne, c’est sans aucun esprit de revanche à l’égard de quiconque que rapidement nous allons devoir nous organiser, établir un bilan exact de la ville, nous imprégner de l’état des lieux et nous adapter à la réalité de la situation et des enjeux. »

L'engagement sur cinq priorités

Dans son allocution, le nouveau maire de Pornichet a promis à ses collègues « labeur, rigueur et bonne humeur. » « Ce message s’adresse à tous les services de la collectivité ce message peut également s’adresser à vous et à votre équipe, Monsieur Belliot. Il est important, Monsieur Belliot, que nous fassions un distinguo entre la campagne et le municipe. De notre côté ce sera le cas. Nous allons faire un audit financier et juridique le point sur les procès en cours. Les procès faits à l’opposition sont terminés » ajoute-t-il avant une salve d’applaudissements du public. « Nous devons être capables de dialoguer, de nous opposer tout en nous respectant en tant qu’élus et citoyens. L’état des lieux terminé nous en déposerons les conclusions et nous regarderons devant nous. Je ne vais pas passer six ans à critiquer mon prédécesseur. Nous avons un programme 55 propositions, 5 priorités :
- réduire l’endettement,
- améliorer le quotidien des Pornichétins,
- dynamiser le développement économique,
- faire vivre en harmonie jeunes et anciens,
- renforcer l’identité de Pornichet et affirmer son caractère balnéaire et familial.
Nous irons jusqu’au bout de ce programme en étant conscients que les Pornichétins sont impatients sur leur quotidien et en particulier pour l’état de leurs routes.
»

La méthode

Poursuivant sa présentation le nouveau maire a précisé : « Notre groupe est engagé sur deux principes. 
Le travail en équipe et je verrai les conseillers municipaux tous les 15 jours car je souhaite qu’ils participent pleinement à ce municipe. Je tiens à vous préciser qu’en dehors des adjoints il y aura sept délégués :

- Jacques Cornetti, finances ;
- Nadia Levesque tourisme ;
- Gérard Chesneau commerce artisanat ;
- Valérie Fraux environnement ;
- Xavier Pousset ports ; relations internationales,
- Jean-Paul Allanic travaux,
- Edouard Deux appels d’offres, animation conseils de quartiers.

L'écoute des citoyens
« Ces hommes et ses femmes adjoints et subdélégués, auront une véritable délégation, ils auront le pouvoir de décision à la condition qu’ils se soient assuré que leur décision était conforme à notre politique et qu’ils auront l’approbation. Le gage de notre travail en équipe sera de ne pas confondre autonomie et indépendance. Le deuxième principe sera d’écouter les citoyens, de répondre aux courriers, de recevoir les gens à l’heure. C’est savoir dire non à chaque fois que la demande individuelle est contraire à l’intérêt collectif. Cette écoute doit être collective si on veut qu’elle soit efficace. L’ensemble des services doit être à l’écoute des concitoyens. Enfin Monsieur Belliot votre obstination à vouloir me présenter comme un homme de gauche a décuplé ma motivation. À l’échelle d’une commune peu importe que nous soyons de droite ou de gauche, ce qui est important c’est le projet pour la ville et jamais je ne serai inféodé à un parti politique. J’annonce solennellement ce soir que je vais ouvrir les commissions extra-municipales aux personnes qui faisaient partie des deux listes battues au premier tour. À moyen terme nous allons modifier la gouvernance des conseils de quartier, tous les hommes et femmes de bonne volonté qui veulent faire avancer Pornichet quelles que soient leurs opinions seront les bienvenues. En ouvrant ces commissions, en changeant la gouvernance des conseils de quartier, en ayant un débat municipal serein et apaisé nous pourrons ainsi mettre toute notre énergie au service des Pornichétines et des Pornichétins ».

La CARENE

Nous ne retranscrirons pas l’allocution de Robert Belliot dans un souci d’apaisement car ce dernier était toujours en campagne électorale et dans la polémique.
Jean-Claude Pelleteur répondit à une question de Robert Belliot sur la CARENE « vous nous avez mis dans une position extraordinaire. Je vous en remercie puisque vous avez dépensé l’argent des contribuables en faisant une consultation, puis en lançant une étude financière, cette étude étant à peine terminée, personne n’était d’accord. Grâce à vous la commune de Pornichet est en position de force, je considère que Pornichet a été mal traité pendant le municipe précédent mais je ne suis pas certain qu’entre le président de la CARENE et vous-même, le plus vindicatif n’était pas lui, je n’en suis pas sûr. En tant que maire de Pornichet je vais me battre avec mon équipe. Et la première chose que nous allons exiger est qu’un certain nombre d’investissements et de financements soient réalisés par la CARENE pour la commune de Pornichet. Une fois l’arriéré réalisé, car vous n’avez pas été en capacité de défendre Pornichet, on connaîtra la position des nouveaux maires de La CARENE, pour voir s’ils veulent garder Pornichet. Il faudra que Cap Atlantique se détermine pour savoir si Pornichet doit être accueilli au sein de Cap Atlantique. Et lorsque les deux seront d’accord on mettra tout dans la balance et on s’assurera que la CARENE ou Cap Atlantique apporte le meilleur pour les Pornichétins, c’est ça ma position. » conclut le maire de Pornichet.

Incontestablement le style a changé à la Mairie de Pornichet. Il faudra voir sur la durée lorsque la nouvelle équipe sera confrontée aux dossiers à gérer.

Auteur : JBR | 05/04/2014 | 34 commentaires
Article précédent : « Démission de deux conseillères d'opposition »
Article suivant : « Le programme de la semaine du développement durable »

Vos commentaires

#1 - Le 05 avril 2014 à 13h47 par compte
l'intervention de l ex maire qui se croit toujours en campagne ,a bafouillé un bilan à la façon d 'un eleve de primaire sans savoir prendre de la hauteur.
A la sortie de la salle de conseil beaucoup evoquaient ses interventions suite au discours simple et comprehensible de jean claude pelleteur.
****MODERATEUR***
heureusement pour pornichet que jc pelleteur a été élu
#2 - Le 05 avril 2014 à 13h54 par compte
bravo à jcpelleteur.
quel changement entre sa premiere adjointe et celles de bob, l 'ancienne sans aucune connaissance et celle qu ' il nous proposait ,sans aucune competence d' interet communal .
heureusement que les pornichetins ont vu clair pour l ' avenir
#3 - Le 05 avril 2014 à 15h00 par C'est le printemps à Pornichet
Quelle classe, bravo!

Cela nous change de R Belliot qui, après s'en être pris à ses adversaires, rejete la responsabilité sur ceux qui l'ont soutenu:

http://lavielabaule.blogspot.fr/2014/04/habitants-de-pornichet-on-aimerait-tant.html
#4 - Le 05 avril 2014 à 15h22 par Gerald MORILLAS, Pornichet
Un nouveau municipe vient de s’ouvrir. Il est grand temps d’un retour à la sérénité.
Formulons des vœux de succès et de réussite à la nouvelle équipe en place :
- pour qu’ils œuvrent dans l’intérêt de tous les pornichétins, en se souciant des plus démunis,
- pour le développement raisonné de notre ville,
- en restant à l’écoute de ses habitants, dans les différents quartiers.

Pour finir, faisons preuve de clémence à l’égard de M. Belliot qui n’a toujours pas compris ce qu’il vient de se passer à Pornichet. Le temps l’aidera . . .
#5 - Le 05 avril 2014 à 15h59 par job, Pornichet
***MODERATEUR**** La différence était éclatante hier soir au conseil et les colistiers du maire sortant et sorti ne semblaient pas très fiers de leur ancien chef. Jean-Claude Pelleteur a su redonner à Pornichet l'espoir, balayant d'un revers de main les tristes polémiques éculées de Robert Belliot. Bravo à la nouvelle équipe, enfin, un peu d'air pur !...
#6 - Le 05 avril 2014 à 16h16 par emmanuel, Pornichet
mince alors, Robert BELLIOT est souffrant. il est atteint du syndrome ... BELLIOT !
déjà mal soigné par une béquille BASTIDA, les soins sont définitivement à revoir.

La Baule+ : "Gatien MEUNIER et les gens de gauche... il a dépouillé mon électorat".

je n'étais pas encore au courant que l'UMP 44 avait soutenu la gauche ou autre lors des élections de ces deux week end derniers !

pauvre ex Maire, pauvre UMP...

quel imbroglio tristement risible pour nous, militants ou simples adhérant UMP.

d'ailleurs, à bien y réfléchir, je ne renouvellerais pas mon adhésion cette année. le dégoût, c'est maintenant ...

bravo pour Monsieur PELLETEUR et son équipe, et la politique de guignol, basta.
#7 - Le 05 avril 2014 à 16h22 par Annet, Pornichet
Je viens de lire La Baule+ et Yannick Urrien est très clair puisqu'il écrit en commençant l'article que les électeurs de Pornichet avaient le choix entre deux listes de droite au second tour. Plus loin, il confirme l'ancrage divers droite de M. Pelleteur "société civile" en précisant "les listes divers droite conduites par la société civile". Il termine en parlant de "la surprise de gauche" sur la presqu'île au sujet de Mme L'Honen à Batz... Donc M. Pelleteur est bien à droite et M. Belliot n'a pas dit vraiment la vérité.
#8 - Le 05 avril 2014 à 17h52 par Joseph
Un petit air tout de même d'amateurs chez Pelleteur! ne soyons pas aveugles: une 1ere adjointe totalement inconnue et qui veut en mettre plein la vue mais completement hors sujet, qui se la joue au dessus du chef , un nouveau maire qui ne connait rien aux arcanes d'un conseil municipal qui se pense à la tête d'une entreprise et qui la joue dirigiste, et par conséquent un directeur de campagne, M Saillant, relégué aux oubliettes et qui semble fort gêné de l'attitude du nouveau chef!... mauvaise impression avec déjà une déléguée absente ( la petite dame de Guérande) et un gout de polémique qui continue... c'était un gout d'amateurisme. pourvu que ça ne dure pas.
***MODERATEUR****
#9 - Le 05 avril 2014 à 18h45 par spectateur curieux, Pornichet
Nous étions présents à l'élection du nouveau maire. Quel changement dans le discours, nous avons apprécié l'appel à la sérénité de JC Pelleteur et la présentation de sa 1e adjointe dont le parcours est en adéquation avec sa fonction. Souhaitons à cette nouvelle équipe de travailler dans l'harmonie et surtout que les Pornichétins comprennent qu'il faut avancer et cesser de rabâcher des contre-vérités. Et aussi, il est fortement souhaitable que les conseillers de l'opposition adoptent enfin une attitude positive...dénuée de toute agressivité.
#10 - Le 05 avril 2014 à 20h37 par IRENE PALIO, Pornichet
Jean claude Pelleteur a bien fait passer le message.Le temps n'est plus aux procès et polémiques stériles.Du tavail,encore du travail,toujours du travail au service des Pornichétins.Souhaitons a Mr Belliot et a ses colistiers d'avoir bien compris la lecon et désormais argumenter et échanger pour la collectivité et rien d'autre.Voila un beau programme pour les 6 ans qui viennent.
#11 - Le 05 avril 2014 à 22h56 par Mercier, Pornichet
Petit fait divers remarqué hier en la salle du conseil municipal de Pornichet pour l'élection du nouveau Maire,

Fait divers qui n'a rien de politique mais qui relève seulement de l'éducation de la politesse.

Oui que penser de ce comportement humain, social d'un groupe de personnes dont certaines venaient de perdre leur mandat municipal à Pornichet ! ! ! donc censées être bien élevées, non ?

Les portes se sont ouvertes au public, à l'heure, il y avait plus de monde que la salle ne pouvait en contenir. Ce public était à attendre dehors depuis 18 heures pour avoir une place assise.

Lors de leur entrée, j'ai entendu les gens grogner ! ! !

En effet, que penser de cette manière de faire de ce groupuscule (à ce moment là non identifié) qui par l'entrée des élus et avant le public s'était emparé des chaises sur les 2 premiers rangs, sans vergogne, sans même un regard sur beaucoup de gens plus âgés,voire handicapés qui sont restés, eux, debout, toute la séance, fort heureusement pas longue ! ! !

C'était peut-être dans l'intention de vouloir protéger les élus minoritaires pour faire barrage ? Par peur de je ne sais quoi ! Ou tout simplement un manque de savoir vivre
Un passe droit ? De qui ?

A vous les policiers de services et à Monsieur le Maire, faites si c'est possible que de tels comportements ne se reproduisent pas, sauf exception particulière.

J'avoue que j'ai été choqué de l'attitude si peu respectueuse envers les autres, j'ai même eu honte que cela puisse arriver aujourd'hui, chez nous, à Pornichet. Bon je vais au bout de ma pensée pouvait-il en être autrement venant de ce groupe ?
#12 - Le 06 avril 2014 à 08h51 par Vade retro satanas!, Pornichet
Vendredi soir, une joute verbale entre le maire élu et l'ex édile. Dans cette course, Ideal du Gazeau contre Rocinante et pas besoin de photo à l'arrivée...M. Belliot, vous méritiez certainement meilleure sortie que celle que vous vous êtes offerte.

Joseph: Alain Saillant dépité? Au vu de son expérience politique, êtes -vous certain(e)qu'il le fut alors même que dimanche soir il déclarait à la salle CF que sa 14 ème (de mémoire)organisation de campagne s'achevait sur une victoire et qu'il était fier d'être au CM?
M. Pelleteur amateur quand il se place en leader d'une liste et d'un CM? Etre leader, selon vous, un excès d'amateurisme ? Diriger une institution en allant à l'essentiel et en s'entourant de gens compétents, une faiblesse?
Relever l'absence d'une élue( "petite dame de Guérande", dénomination un peu péjorative à son égard!)comme un élément de dissension alors que la date du CM n'a été connue que mardi et qu'elle avait peut-être déjà pris des engagements, un peu réducteur.
Enfin, une 1ère adjointe inconnue qui veut être vizir à la place du vizir?
Vous ne la connaissiez pas mais il semblerait que d'autres, même des élus, oui.
Le vizir, JCP, a-t-il peut-être recherché autre chose qu'une plante verte et trouvé, tardivement semble-t-il, pour compléter une équipe déjà ouverte et remarquable, une dose idéale dans l'expérience, la connaissance des arcanes politiques et qui ne semble jamais s'être brûlé les ailes en ne s'approchant jamais trop de la lumière. Enfin, si on la croit.
Et la bonne dose pour le vizir, c'est la vizirette...Elle était facile.
Mais peut-être faites vous partie des meutes qui n'apprécient que le "pédigrée pâle"? Je n'ai pas pu résister à la faire, désolé!

Enfin, M. Pelleteur ayant explicitement déclaré (peut-être de façon trop dirigiste selon vous!) qu'il souhaitait mettre fin à toutes les polémiques stériles ou procès d'intention gratuits, il y a fort à parier que vos propos n'atteignent pas l'importance que vous espériez leur accorder.
#13 - Le 06 avril 2014 à 09h54 par e-lecteur, Pornichet
Sombre, s’auto infligeant une inutile humiliation, mauvais exercice d’adieu à l’écharpe de Robert Belliot.
Maladroit à outrance et confus il n’a eu de cesse, pour se glorifier une dernière fois, d’user de cynisme. Défiant de sarcasmes à contradiction, ronchonnant son obscurantisme légendaire dans une logorrhée fatueuse sur SES réalisations.
La salle, comble, s’aperçut rapidement que ses étais... n’étaient plus là !
Une sortie borderline, flanquée d’un comportement freelance, à faire rougir les plus fidèles de ses séides. Hormis une poignée d’irascibles qui n’ont pas vu que le temps était venu de sortir la tête du sable, voyons-nous des serviteurs, enfin éhontés, abasourdis par l’inepte péroraison et l’inapte équivoque face à la solennité du moment.

Le remerciement envers ses électeurs ne fait qu’ajouter à la cruauté irrévérencieuse du désarroi qui peut s’emparer désormais de ces personnes dupées. Des excuses en atténuation auraient été plus appropriées.

Affligés, refroidis ou échaudés, les représentants UMP/UDI en ont re-pris leur parti. Point de compassion en ce traître milieu, l’isolement, sourd, mutique, en est la règle.
Quand d’autres (PS) ont compris que l’intérêt communal primait sur l’aventure personnelle, au prix de ne plus siéger sur les bancs. Quel contraste de valeurs !

L’ésotérisme du personnage a enfin trouvé explication grâce au verdict sans appel des urnes.

Sans élégance, qu’on l’ai voulu ou non, une page s’est tournée. Maintenant il convient pudiquement d’oublier et de se mettre au travail.

À nombre de saisir l’opportunité de ces mains tendues vers l’ouverture. Un esprit d’évolution durable pour Pornichet s’installe et serait salutaire.

En conclusion, chacun à sa place et une place pour chacun, et que vivent en harmonie, responsabilités, décisions et démocratie, le tout dans une bonne ambiance.

Le cœur de Pornichet à parler, servons-le!

Soyons à l’écoute de ce cœur qui bat !
#14 - Le 06 avril 2014 à 11h10 par Saillant Alain
Réponse à Joseph commentaire 8
Je n'étais pas aux oubliettes comme vous le prétendez .J'ai tout simplement rongé mon frein pendant tout le conseil pour ne pas répondre aux inepties de Monsieur Belliot . Si quelqu'un a bien été traîné dans la boue en cette fin de campagne c'est bien moi . Mieux qu'un long procès en diffamation pour moi le verdict est tombé le 30 au soir ,plus rapide que la justice , moins coûteux et sans appel .
Alors vite tournons la page et au travail !
#15 - Le 06 avril 2014 à 13h54 par Vade retro satanas!, Pornichet
Tout au long de la campagne, afin d'aller au-delà des propos apparents au 1er degré sur les critiques personnelles, nombreux sont celles et ceux qui se sont fort intelligemment attachés à identifier les propos parasites tendant à déguiser artificiellement des pseudo-arguments non pensés réellement. En quelque sorte, déceler les miroirs aux alouettes.
Ces exercices de "profilage" ont souvent permis d'identifier (non pas nominativement et serait-ce intéressant en l'espèce)un profil précis de l'auteur du propos.
A cet égard, l'intervention de Joseph est intéressante. Il (si c'est un homme mais rien n'est moins sûr!) se plaint avant tout du dirigisme de M. Pelleteur, il se focalise sur le côté inconnu de la 1ère adjointe, son discours "hors sujet" (l'usage et la coutume veulent qu'elle se présente et s'adresse au maire au nom de tous les membres de la majorité du CM), sans omettre une éventuelle propension à dominer le maire.
Or, au vu des termes employés, il ne s'agit nullement d'un anti-pelleteuriste un peu "macho".
Le profilage laisserait plutôt identifier quelqu'un de proche de sa liste voire sur sa liste mais qui aurait été, selon elle, victime des décisions de M. Pelleteur "imposant" dans les derniers temps une colistière qui auraient généré, à cause de celle-ci, soit une "rétrogradation" dans l'ordre des délégations, soit une éviction ou la non élection.
Une forme d'expression du "Syndrome de Siegrist" en quelque sorte qui s'exprime, synthétiquement, par une certaine forme de frustration issue du déséquilibre défavorable entre le ressenti des efforts fournis et des compétences identifiées par le sujet et le ressenti des "récompenses".
Si tel était le cas, comme le dit Joseph, pourvu que cela ne dure pas, et ce,ne serait-ce que pour l'efficacité de l'équipe à qui les Pornichétines et les Pornichétins viennent d'exprimer leur confiance.
Et en parlant de confiance, gageons que M. Pelleteur saura adapter et adopter les mesures nécessaires en bon "dirigiste" qu'il est
#16 - Le 06 avril 2014 à 14h42 par Jean Pierre, Pornichet
J'ai lu les critiques et commentaires à l'égard de Monsieur Belliot. Je crois qu'il n'a pas que que des défauts, qu'il sait être humain il l'a prouvé en de nombreuses circonstances en essayant d'aider des gens en difficulté. Même s'il peut paraître des fois maladroit je pense qu'il n'a pas un mauvais fond et qu'il a réalisé le programme sur le quel il a été élu. Son entourage immédiat Levacon, Montauban, Douchin, **** Nom supprimé par le modérateur à la demande du cité*****, Bastida ont été les fossoyeurs de sa défaite. Il aurait été réélu les doigts dans le nez s'il avait eu au près de lui un authentique conseiller en communication. Ce qui a fait perdre Belliot c'est plus la forme que le fond. Mais je lui fais confiance il saura rebondir, un homme n'est jamais fini en politique. Il saura tirer les conclusions de cet échec et reviendra un jour pour l'emporter à nouveau.
#17 - Le 06 avril 2014 à 17h21 par Petit Roquet Vertueux, Pornichet
Monsieur Saillant,
tout d'abord merci de cette mise au point qui ne peut que mettre fin aux élucubrations de Joseph.

Merci et félicitations, à vous, vos proches,les soutiens de la liste de M. Pelleteur dont vous assuriez la direction de campagne tout au long de cette période pour avoir résisté aux attaques nauséabondes, ignominieuses dont vous avez été l'objet et de ne pas être entrés dans le jeu de la provocation.

Sur tous ces derniers temps, vous avez été principalement la victime d'outrages dont le ou les auteurs ne peuvent être fiers et que certains n'ont pu ou voulu arrêter pour ne pas dire initier.

Vous avez raison, les urnes ont servi de juge à la fois "en référé" et en dernière instance (ce qui du point de vue juridique est paradoxal!) dès le 30 au soir.

Sachez que malgré ces tentatives pour le moins diffamatoires, au demeurant stériles du point de vue électoral, vous conservez l'estime du grand nombre des Pornichétines et des Pornichétins qui vous connaissaient ou qui vous ont découvert ces derniers mois.

Nous pouvons craindre qu'il y aura de nouvelles répliques "telluriques" à ces tentatives de destruction, la nature instable et colérique des causes de ce phénomène rendant structurellement impossible un arrêt immédiat.

En conclusion, j'aurais pu citer une réplique bien connue de Michel Audiard dans les "Tontons flingueurs" qui énonce que " les .... (je suis le modérateur)se croient tout permis et c'est à celà qu'on les reconnait" ou une célèbre réplique de Michel Simon " Mort aux ....(je suis encore le modérateur)".
En revanche, je préfère vous laisser très cordialement le sage mot de la fin:"tournons vite la page et au travail!".

Cependant j'y ajouterai: bon courage à M. Pelleteur et tout son Conseil Municipal.On compte sur vous.
#18 - Le 06 avril 2014 à 17h30 par Gilles
Diviser pour régner, trop sûr de lui malgré les nombreuses alertes de son entourage...A force, cela s'est retourné contre lui. Il faut savoir rester en phase avec les attentes de ses concitoyens et "sentir" le pouls de sa commune. C'est la qualité d'un élu à quelque échelle que ce soit. Sinon, c'est fatal. Point. Cela n'enlève rien au travail qui a été fait.
#19 - Le 06 avril 2014 à 18h17 par Propagande post mortem
****MODERATEUR*****
#20 - Le 06 avril 2014 à 18h18 par romain2
Est-ce que M Pelleteur commence à développer les défauts des villes de gauche où les élus sont des cadres territoriaux dans d'autres villes et inversement?
C'est le cas à St Nazaire et à Nantes.
Deux adjointes sont cadres de la fonction territoriale. Elles seront au four à Guérande et à La Baule. Au moulin à Pornichet. Tout le monde trouve cela sain ?
C'est uns rote d'endogamie que l'on voyait jusqu'ici dans les ville socialistes.
#21 - Le 06 avril 2014 à 18h59 par jobertho, Pornichet
J'ai fait un rève. Le rève d'un Pornichet où il fait bon vivre,( rappellons-nous les fètes du centenaire en Mai 2000 )
Celà est possible, si l'on renonçait à utiliser des expressions insultantes comme: les vrais pornichetins, les vrais gens ou les affreux gauchistes et les droiiers.....

Si les adultes ne donnaient pas le mauvais exemple à la jeunesse au lieu de regretter leur agressivité
Si, à la place on ne respectais pas ses concitoyens, sans pour autant, rester fidèles à ses convictions.
SI, l'on recréait un cadreplus pacifique en évitant-parexemple- en évitant des appellations agressives, et en donnant aux nouvelles voies une tonalité plus poètique et plus douce.Comme savaient le faire nos anciens.
#22 - Le 06 avril 2014 à 22h45 par Vade retro satanas!, Pornichet
romain2, ne nous refaites-vous pas, après "la gauche revient avec M. Pelleteur" durant toute la campagne, un remake avec "la gauche est revenue" dans l'application des méthodes?

Lors de la campagne, et alors même qu'il n'y a aucune incompatibilité légale à ce qu'elles se présentent (situation vérifiée par la Préfecture lors du dépôt de liste), cet "argument" relatif à l'appartenance de ces 2 cadres à la fonction publique territoriale a tellement été ressassé, pas toujours de façon très sympathique ni respectueuse pour les personnes concernées d'ailleurs, que cette situation statutaire ne pouvait être ignorée des électeurs.

Alors, pour répondre à votre question, au vu des résultats des élections, il est clairement établi que 61% d'entre eux n'ont pas trouvé cela malsain et n'ont pas succombé à cet argutie de bas étage.
A cet égard, 38% des suffrages n'ont pas trouvé plus malsain qu'un sapeur-pompier professionnel placé lui aussi sous statut de la fonction publique territoriale, de surcroit affecté à Pornichet, ait été élu pendant 6 ans et siège à nouveau au CM.

Il y aurait donc peu de personnes que cela choque objectivement...

Au même titre, les électeurs de La Baule n'ont pas trouvé malsain l'endogamie inhérente à la présence durant 6 ans d'un officier du SDIS, Adjoint à la Sécurité auprès de M. Métaireau, placé également sous statut de la fonction publique territoriale, de surcroit compétent territorialement sur le secteur de sa commune lors du dernier mandat.
Ils l'ont trouvé d'autant moins malsain que celui figure à nouveau sur la liste des membres élus le 23 mars au CM.

En revanche, selon votre raisonnement, cela suffirait-il à affirmer que M. Métaireau et M. Belliot appliquent des méthodes de gauche?

Ces exemples suffisent-ils ou faut-il vous en citer d'autres dans le département?

Mais peut-être que ces maires cherchaient-ils tout simplement des compétences particulières pour constituer leur liste.

Et cela n'est démocratiquement pas malsain!
#23 - Le 07 avril 2014 à 09h48 par Karatekid
Au fait, pour symboliser l'esprit que souhaite JC Pelleteur pour son mandat, il serait bien de démonter "la galerie des bustes", ce couloir d'affiches de propagande dans le complexe sportif Aubry. Autrement, on peut tout laisser et même en ajouter une sur les promesses non tenues...
#24 - Le 07 avril 2014 à 12h45 par ROMAIN, Pornichet
Romain 2

Merci de modifier votre pseudo, il se trouve que c'est mon nom de famille
#25 - Le 07 avril 2014 à 15h16 par Cahy
Attention: Mr Pelteur n'a pas été elu pour son projet!! Il est peu étoffé et ne sent pas le labeur ni la bonne connaissance de la ville, ni pour son équipe pour la plupart inconnus (à part le ménage Saillant-Lepape et Beaurepaire.
Il a été elu par refus des dégâts engendrés par Mr Belliot! Par rejet des méthodes Belliot et du bilan Belliot! Ils se trouvait là au bon moment: cela doit lui donner toute humilité pour faire ses preuves!
Comme on a tous voté pour Chirac quand il y avait le feu à la maison France, on n'est pas tous convaincus de Pelteur, on a voté contre quelqu'un!
Alors soyez vigilants.
#26 - Le 07 avril 2014 à 21h30 par TITI, Saint Trop
bravo MR PELLETEUR je pense que MR belliot ne devrait meme pas sièger *****MODERATEUR***
#27 - Le 08 avril 2014 à 09h48 par Lambda, Pornichet
Monsieur Belliot, vous confirmez au travers des lignes de Presse-Océan du lundi 7 avril deux autres facettes de votre personnalité,***MODERATEUR***
En citant sans les nommés de ‘’gros propriétaires terriens’’ qui selon vos dires seraient inconscients face aux risques d’inondations, vous devenez insultant pour une génération qui n’a pas volé ces biens légués, issus de et édifiés avec l’histoire de Pornichet. Vous occultez, plutôt vous ignorez lamentablement le labeur des hommes qui ont travaillé ces terres bien avant que vous veniez au monde.
Sachez monsieur que ces terres avaient avant tout une destination agricole d’où les familles Mahé, Allaire, Pierre, Tartoué, Millon, Bertho , Geffroy, Cochery, pour ne citer que quelques pionniers ouvrant sur la naissance de la commune, tiraient profit humble d’un petit commerce pour nourrir les habitants de l’époque.
Ainsi Prieux, Cavaro, Rengrais, toutes les Villès (Blais, Mahaud, etc.) Ermur, Les Forges, Les Quatre-Vents, etc. sont devenus des fiefs cultes au regard du passé, du vécu sur ces terres.
Avez-vous à ce point omis de consulter les ouvrages d’auteurs locaux? Saines lectures retraçant l’implication paysanne siégeant aux conseils au fil des ans.
L’évolution de notre commune passe par la culture, de par votre expression on pourrait y voir que quelques assujettis à votre rang ont encore la tête en friche.
Cessez ce genre balivernes envieuses.
Ce que certains possèdent, avant eux, d’autres l’ont acquis à la sueur de leur front.
Terre n’est pas gloire, elle mérite seulement reconnaissance !
#28 - Le 08 avril 2014 à 11h03 par Pierre
@ Cathy

Pas de programme dites-vous?

5 priorités, 55 mesures, dont la plupart proches des deux autres candidats qui s'opposaient á l'équipe Belliot, si ce n' est pas un programme alors qu'est-ce que c'est?

Il est temps d'arrêter ces procès d'intention, et faire confiance à la nouvelle équipe. Tous comptes faits, c' est bien dans l' intérêt de Pornichet et des Pornichétins, et si on regarde vos précédents commentaires c' est bien ce que vous vouliez, non ?

Enterrons ces haches de discorde, M. Pelleteur à gagné haut la main, par un travail de terrain, et avec une équipe, qui ne peut être parfaite, mais qui vaut bien plus que la précédente, ou alors vous avez la mémoire courte, ou ne roulez que pour vous.
#29 - Le 09 avril 2014 à 08h26 par impressionné
les élus de bob comme au cours des 6 annees precedentes quittent dejà le navire
en effet 2 elues auraient dejà données leur demission
bravo pour le choix des membres de cette liste !
#30 - Le 09 avril 2014 à 11h26 par denis manac'h, Pornichet
lambda,

J'apprécie votre commentaire et tout le sens que vous y mettez: respect envers les défricheurs, tant des terres que des valeurs de solidarité et de fraternité qui ont façonné Pornichet.
Pornichétin depuis 1979....c'est au contact de ceux qui ont fait l'histoire de la commune et de leurs descendants que j'ai pu, en m'imprégnant de leur culture, m'intégrer dans la cité.

Renier l'histoire de Saint Sébastien et de Pornichet.....a contribué, c'est certain, à la défaite de R. Belliot.
J'ose espérer que tous ses colistiers n'étaient pas sur la même longueur d'onde !!!! Mais alors....pourquoi l'ont-t-ils suivi au risque de se discréditer pour longtemps ???

J'associe à votre avis quelques noms non cités dans votre énumération mais représentés depuis de nombreuses années dans la vie locale: Morice Breus, Scordia Elan Barrillot Mercier, etc...!!!
Nous partageons, malgré des divergences marginales, les mêmes valeurs.

Pourvu qu'elles durent !!!
#31 - Le 10 avril 2014 à 14h01 par tour de babel, Pornichet
Vous, la garde rapprochée civile et municipale de Belliot,faite vous tout petit, car les langues se délit.Les réglements de comptes se préparent à PORNICHET.
#32 - Le 10 avril 2014 à 14h09 par tour de babel, Pornichet
Joseph 8, va retrouver Marie,avec tes propos t,es pas Jèsus.
#33 - Le 10 avril 2014 à 14h37 par analyste, Pornichet
1 La cheffe du chef,2 la force tranquille,3 la gentillesse et le savoir,4 la classe sportive, 5 la sociale bosseuse,6 la sécurité autrement, 7 le moyen d,age, 8 un job pour prendre de la hauteur, 9 un cafetier pour les fétes et les bruits de couloirs.
#34 - Le 18 avril 2014 à 16h11 par malin, Pornichet
Pourquoi avoir enlevé les jeux pour les enfants au parc paysager ???
Si on répond que c'est une question de sécurité c'est pas la bonne réponse car il existe partout, dans toutes les villes de France et de Navarre des jeux comme ceux qui avaient été mis en place en mars avant les élections ! Mauvais point pour la nouvelle équipe !!!!

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondiness 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter