Pornichet Infos

Pornichet La situation financière a été présentée au conseil pour la période 2011-2013

La Municipalité avait demandé à la trésorière municipale de faire un bilan de la situation financière de la Commune afin que la nouvelle majorité puisse évaluer les marges de manœuvre.

Il résulte de cette étude les aspects suivants :

Une diminution de l’autofinancement est observée pour la période à cause d’une baisse plus marquée des produits que des charges Les produits baissent de 3,58 % (-748 000 €) pour la période 2012 et 2013.

Les charges sur la période ont baissé de 3,4 % principalement par la maîtrise des dépenses de personnel et par un chute significative des charges externes (-10 %).

À l’inverse sous l’effet de l’évolution de l’encours de la dette, la charge financière a progressé de 9,10 % sur la période. En 2013 les charges ont été impactées par le remboursement anticipé d’un des deux emprunts francs suisses.

La capacité d’autofinancement est en baisse de 12 %. Cette dernière s’établit pour 2013 à 314 € par habitant pour une moyenne régionale de 277 €. En 2013 pour 100 €, la collectivité a constitué 100 € d’autofinancement.

Sur la période 2011/2013 la Commune a réalisé pour 23 122 885 € de dépenses d’équipement, hors reste à réaliser dont 48 % ont été réalisés sur 2011. (Construction de l’hippodrome, sécurisation hydraulique du secteur hippodrome et parc paysager).

En 2013 la capacité d’autofinancement de 1 422 173 € a permis de financer 23,62 % des dépenses d’équipement. Contrairement aux années précédentes la commune n’a pas recouru à l’emprunt et a dû puiser dans ses fonds de roulement à hauteur de 1 536 839 €. Pour l’ensemble de la période la commune a souscrit 7 298 000 € d’emprunts pour financer 31,7 % de dépenses d’équipement.


Robert Belliot, ancien maire, a réagi, estimant que « la capacité d’auto financement n’était pas si mal que ça ». Jacques Cornetti fit néanmoins remarquer que la capacité d’autofinancement avait baissé de près de 50 % entre 2011 et 2013. Jean-Claude Pelleteur rappellera « nous voulions avoir une image, le niveau d’endettement est anormalement élevé sur cette commune, la capacité d’autofinancement diminue à cause des droits de mutation et des recettes du casino qui continuent de diminuer si on ajoute les dotations de l’État en baisse il conviendra d’être extrêmement prudent, on ne souhaite pas polémiquer sur les chiffres ».

30/06/2014 | 7 commentaires
Article précédent : « Le plan de sauvegarde est en place »
Article suivant : « Conseil municipal : Robert Belliot entend jouer son rôle d’opposant »

Vos commentaires

#1 - Le 30 juin 2014 à 14h25 par romain2
Plouf ! font les arguments de campagne selon lesquels la ville a été mal gérée et le niveau d'endettement insupportable.
Remarquons que la capacité d'autofinancement reste excellente par rapport aux autres communes.
Remarquons aussi que le maire signale ne pas vouloir polémiquer sur les chiffres. Et pendant la campagne il n'a jamais polémiqué sur les chiffres ?
#2 - Le 01 juillet 2014 à 08h38 par Karl
Et vlan...
Merci pour le rétablissement de la vérité sur les finances de la ville.
Alors M. Pelleteur, vous êtes toujours aussi sûr de ce que vous avez avancé pendant plusieurs mois ?
Et la maison de retraite... vous avez retrouvé les 4 millions d'euros ???
Maintenant, on peut se poser aussi la question de quel serait le résultat si on refaisait la campagne en retirant tous les arguments avancés sur les finances de la ville... les pornichétins auraient-ils été trompés ??
#3 - Le 01 juillet 2014 à 09h10 par RB
La campagne terminée, la désinformation continue. Monsieur Pelleteur et son équipe n'a jamais parlé de situation financière catastrophique lors de la campagne, regardez les tracts .... Il a toukours dénoncé une dette pharaonique trop élevé pour une commune comme Pornichet,nce que confirme la Trésorière Municipale (Trésor Public de Montoir de Bretagne) dans son rapport. Jean claude pelleteur dénonçait aussi des choix d'investissement peu judicieux (parc paysager 6,5 millions d'euros par exemple). Pour conclure la trésorière alerte sur la baisse importante de la capacité d'autofinancement (-50%) depuis 2011. La campagne est terminée, Monsieur Belliot a été battu, tournez la,page
#4 - Le 01 juillet 2014 à 11h21 par romain2
"Nous allons faire un audit financier et juridique"

C'est ça l'audit financier ?
Un chef d'entreprise sait bien ce qu'est un audit, on en est loin.
Où RB a vu que la trésorière confirmait une dette trop élevée ?
#5 - Le 02 juillet 2014 à 00h53 par RB
@Romain2

Lors du conseil municipal mon cher, écrit noir sur blanc et en plus sur un écran géant .....
#6 - Le 07 juillet 2014 à 23h02 par RL
à RB: Tout de même la campagne Pelleteur a été bourrée de mensonges a l'égard de ses concurrents, en porte à porte, ou en réunion tupperware (si ce n'est lui ce sont certains de ses sbires) On en a entendu de beaux mensonges : sur martin belliot ou gallerneau entre autres sujets sur la dette et la situation catastrophique de pornichet. ne refaites pas l'histoire, RB et soyez honnête, désinformation a tous les étages de cette campagne municipale pas trop nette.
Et je ne jurerai pas que Pelleteur sache bien ce qu'est un audit financier.
#7 - Le 19 juillet 2014 à 17h23 par Daniel, Pornichet
Oui le taux d'endettement est très élevé, il a juste un peu diminué avec la vente de la maison de retraite , vente scandaleuse signée en catimini pendant la campagne merci les anciens de Pornichet pour ce coup de pouce????
Appauvrissement du patrimoine de Pornichet et suppression du bien communal consacré aux personnes âgées. Merci monsieur Belliot pour ce cadeau de départ . Quant'à l'argument de l'endettement supportable compte tenu du nombre de résidences secondaires, il ne tient pas, La Baule a une dette deux fois moindre et la même configuration d'habitat. Quand verrons-nous les comptes de la SEM de l'hippodrome, toujours invisibles depuis la création de la SEM? Transparence? Faîtes ce que je dis, mais ne faîtes pas ce que j'ai fait pourrait-on retenir du mandat précédent.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondiness 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter