Pornichet Infos

Pornichet : la vérité sur les permis de construire

Concernant le nombre de permis de construire à Pornichet, la municipalité sortante donne des chiffres inexacts et soutient que les constructions sur Saint-Sébastien sont l’oeuvre de la municipalité Belliot ce qui est faux.

« Depuis 2014, vous avez vu bâtir 400 nouveaux logements dans le secteur de Saint-Sébastien, ils sont issus des permis de construire délivrés par l’ancienne municipalité ! » Souligne le maire de Pornichet dans son tract de campagne.

Cet argument est faux. Le site du gouvernement sur les permis de construire précise les choses sans contestation possible.

Entre 2011 et 2013, l’ancienne municipalité a délivré des permis de construire pour 480 logements au total sur la commune.

Le maire de Pornichet devrait expliquer comment la quasi totalité des permis délivrés sur les 3 dernières années du municipe précédent concernerait le quartier de Saint-Sébastien. 

Par contre ce qui est vrai, c’est que le maire a délivré des permis de construire pour 1076 logements (tout type confondu voir tableau) sur les 5 années de 2014 à 2018 soit 215 logements/an alors que le PLH Programme Local de l'Habitat en prévoyait 150.

Jean-Claude Pelleteur accuse l’ancien maire Jacques Lambert d’en avoir construit 200/an et Robert Belliot 180/an.

En ce qui concerne Belliot seulement 480 permis de construire ont été délivrés sur les 3 dernières années de son municipe soit 160 logements/an.

Pendant la campagne électorale attention aux infox.

27/01/2020 | 26 commentaires
Article précédent : « Pornichet Municipales 2020:Robert Belliot, le sauveur de Pornichet ? »
Article suivant : « Le crédit VERT ! »

Vos commentaires

#1 - Le 28 janvier 2020 à 09h23 par Spirou, Pornichet
Merci pour cette mise au point très intéressante . Il est vrai que l’adjoint à l’urbanisme est très actif !! et qu’il continuera tranquillement son œuvre dans le prochain municipe en autorisant des constructions à l’architecture douteuse comme les « maisons » du camping de Bel air et celles à venir au Parc d’Armor!!!!!
Il est vrai que Pornichet est de plus en plus «carènée »  c’ est à dire verrouillée.....
Les Pornichetins n’ouvrent pas les yeux et ne se mobilisent pas pour donner un choix possible aux prochaines élections .
A 6 semaines des échéances électorales toutes les communes voisines annoncent la composition de leurs listes.....
.. à Pornichet ? Rien......rien que des annonces de vert, de vert clair , de vert foncé !....les Pornichetins seraient ils transformés en moutons prêts à brouter tranquillement avant d’être tondus ???
#2 - Le 28 janvier 2020 à 09h29 par Sandra
Tiens, Robert Belliot entre en campagne...
#3 - Le 28 janvier 2020 à 12h51 par Écologiste convaincu, Pornichet
Sandra, vous et votre liste pris la main dans le sac. Vous pensiez tromper qui avec des mensonges aussi gros ? Cest le bilan factuel des élus actuels et de Mr Pelleteur. Ne soyez pas aigri par la vérité, il faut assumer ses choix de bétonnage
#4 - Le 28 janvier 2020 à 14h49 par Sandra
Quid de la période 2008-2011, volontairement « oubliée » de cette présentation à charge ? Comparer 2 années contre 5 (et encore, 2014 fut une année partagée) me semble assez biaisé, mais je félicite le joyeux statisticien qui a su manier les chiffres pour faire accroire ce qu’il souhaitait afin de préparer le come-back de Bob et sa liste « de toutes nos forces ».
#5 - Le 28 janvier 2020 à 15h31 par Aucuwtd, Pornichet
Penser à faire des parkings pour les jours de marché il a pas de place pour stationner.
Mettre des radars à l'avenue Gustave Flaubert la vitesse est trop importante les gens roulent trop vite
Ils passent même sur les ronds points
Ou la mettre à sens unique
Faire le nécessaire Merci beaucoup
#6 - Le 28 janvier 2020 à 17h11 par Écologiste convaincu, Pornichet
Sandra, le professeur de mathématiques qui essaie tant bien que mal de sauver sa liste et de nous faire avaler la pillule du bétonnage intensif version Pelleteur. Bilan catastrophique, réalisation d'habitat à plus de 70% en résidence secondaire et fermeture de classes, l'avenir de Pornichet est assuré...
#7 - Le 29 janvier 2020 à 15h11 par PB, Pornichet
Pornichet avant tout...Promoteurs avant tout!!
#8 - Le 30 janvier 2020 à 10h22 par Candidat
Au-delà de la question quantitative, il serait intéressant d'avoir de l'info qualitative et en particulier sur les collectifs.
Quelle répartition par type T1 à T4?
Lesquels sont de type social ? Combien en défiscalisation ? Combien occupés à l'année et par quelle population ?
#9 - Le 30 janvier 2020 à 17h33 par Rb
Le problème avec Belliot c'est sa mémoire sélective. Outre la fait qu'un permis délivré en année N ne veut pas dire que les constructions ont été réalisées, elles peuvent l'être des années plus tard.
Alors rafraichissons la mémoire de l'ancien maire :

Immeuble LAMOTTE - Av St Sébastien :
103 logements
Permis délivré le 04/02/2010
Livré en 2016

Immeuble ATARAXIA - Impasse des Elfes
27 logements
Permis délivré le 27/05/2010
Livré en 2014

Immeuble BOUYGUES Immo - Av St Sébastien
60 logements
Permis délivré le 25/11/2011
Livré en 2014

Immeuble Kaufmann & Broad - Av St Sébastien
54 logements
Permis délivré le 02/04/2012
Livré en 2015

Immeuble Giboire - Av Birgannerie
45 logements
Permis délivré le 30/01/2012
Livré en 2017

Immeuble Giboire - Av Pincé
25 logements
Permis délivré le 03/02/2012
Livré en 2020 !!!!!

Immeuble Espace Domicile - St sébastien
15 logements
Permis délivré le 01/02/2012
Livré en 2015

Immeuble LANG - Av st sébastien
Permis délivré le 06/11/2013
Livré en 2017

Immeuble Espace Domicile - Villes Davaud
Permis délivré en 2012
Livré en 2014

Soit 392 logements construits après 2014 mais dont les permis ont été délivrés par Robert BELLIOT et son équipe
#10 - Le 31 janvier 2020 à 07h28 par lefox, Pornichet
Rb, l'article parle des permis de construire accordé au cours des divers mandats de Mr BELLIOT et de Mr PELLETEUR. les faits sont là, Mr PELLETEUR à beaucoup plus contribué au bétonnage que ne l'a fait Mr BELLIOT. On ne peut pas défendre l'indéfendable. On le voit bien, Mr PELLETEUR a toujours été un opportuniste, sa "vertitude" et son engagement social et associatif ne feront pas illusion très longtemps.
#11 - Le 31 janvier 2020 à 09h28 par Robert, 44380 - Pornichet
"RB Merci de lister TOUS les permis délivrés par Pelleteur (Beaurepaire).La liste doit être longue?
#12 - Le 31 janvier 2020 à 12h56 par constat
Mr Belliot aujourd'hui critique la construction des petits immeubles(ancienne station Schell)
Pendant son mandat il voulait construire un Hôtel 4 étoiles de plus de 100 chambres, il aurait fait le double en hauteur et cela aurait représenté plus de 130 voitures avec le personnel, à l'époque ça lui posait pas de problèmes
Heureusement il y avait eu un collectif d'hôteliers contre le projet
Mais arrivé à 74 ans , il a des oublis, il faut l'excuser
Dommage aussi qu'il avait vendu, à la fin de son mandat, la maison de retraite ( bijoux de famille de la commune)
#13 - Le 31 janvier 2020 à 18h20 par marcelle G, Pornichet
Cher Constat, comme nous partageons ce souci commun d'informer justement les nouveaux arrivants qui n'ont pas connaissance de l'histoire de Pornichet, je m'autorise à compléter vos propos: la maison de retraite a bien été vendu en 2014. mais contrairement à ce que vous laissez entendre,cette construction a conservé, sa mission, son affectation et sa destination. En effet le nouveau propriétaire est l'Association Automne qui gère des Etablissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes.Association dont le sérieux est reconnu par notre intercommunalité ( carène) puisqu'il existe un établissement à Saint-Nazaire et un autre à Montoir par exemple; la durée de vie s'allonge, les usagers ont besoin de plus en plus de prise en charge médicalisée; Il n'appartient pas à la commune de "soigner"mais d'organiser et garantir le soin dans un contexte préservant l'intégrité, la santé et la sécurité ainsi que l'évoque la loi du 2 janvier 2002; S'appuyant sur le modèle du Traict qui est qualifiée de Maison Médicalisée depuis avril 2002 et faisant confiance au choix de la municipalité de Saint-Nazaire. c'est donc dans une de recherche de qualité de Service rendu au public et une garantie de sécurité que ce choix a été fait. Si il existe une faiblesse dans la démarche elle se situe au niveau de la communication et de l'accompagnement au changement mais la décision était incontournable du fait des obligations imposées par cette loi promotrice de l'innovation sociale et médico-social. L'exposé des motifs de cette loi reposent sur divers faits de maltraitance et de négligence dans les maisons de retraites rappelons-le. Il faut savoir déléguer à des mains expertes l'entretien délicat"des bijoux de famille" comme vous dites.
Non des personnes âgées n'ont pas été mises à la rue pour tirer profit financier de la vente de l'immeuble qui les abritait.
#14 - Le 31 janvier 2020 à 20h09 par Céphalopode
On peut critiquer Pelleteur pour ses voies cyclables alibis, ses chicanes et autres plateaux routiers qui se développement aussi vite que la grippe chinoise, ou sa tendance old school de muliplier les places de parking (extension du 8 mai, stationnement sur le bd de SN, stationnement en épi avenue des Hirondelles, centre-ville...), autant il est démagogique de lui imputer la livraison d'immeubles dont les autorisations ont été délivrées par Belliot. Le chiffre de 392 est bien loin de la réalité (Villès-Noire, angle Villès-Babin / Av. de Bonne-Source et j'en passe.
Pornichet évoluera immanquablement avec des logements collectifs c'est la loi du marché, de la démographie et des contraintes environnementales. Tout autre discours serait démagogique.
L'enjeu est de co-construire cette évolution avec les professionnels de l'immobilier. Il faudra des élus stratèges et courageux, des services compétents et à la feuille de route claire. L'urbanisme négocié sera toujours préférable à l'urbanisme réglementaire. Dire autre chose serait mentir.
#15 - Le 31 janvier 2020 à 23h41 par marcelle G, Pornichet
Céphalopode dans votre second paragraphe je comprends que vous encouragez, en matière d'urbanisme, des petits arrangements lucratifs en famille avec des "professionnels de l'immobilier" qui sont des personnes de droit privé qui oeuvrent pour leur intérêt personnel( il est normal que leur objectif soit leur bénéfice) au détriment de "l'urbanisme réglementaire" c'est à dire la loi . Pour cela vous évoquez que les élus ( dont le chef est le premier magistrat de la ville, assujetti également à des prérogative de police)doivent user de stratèges."l'urbanisme négocié ( c'est quoi votre négo des enveloppes?) est préférable à l'urbanisme réglementaire". Pouvez-vous expliciter vos préconisations dans le non respect de la règle administrative, Merci.
#16 - Le 01 février 2020 à 07h33 par LAURENT
#14, le Poulpe, la société Berthelot construction ne serait elle pas de retour en affaire sur Pornichet avec vous?
#17 - Le 01 février 2020 à 07h57 par LAURENT
Le céphalopode se déplace, soit par réaction, soit en faisant onduler son corps . Une glande lui permet d'envoyer un nuage d'encre qui le rend un moment invisible, le temps de se cacher. Le Poulpe est de retour.
#18 - Le 01 février 2020 à 12h41 par C'est-qui ?
Depuis Empereur, tous les maires n'ont eu de cesse de bétonner Pornichet. Résultat : une ville qui ne ressemble plus à rien, sans aucun caractère.La grenouille qui veut se faire plus grosse que le bœuf en concurrençant la Baule.
C'est une maladie sur le littoral de Loire-Atlantique, il faut attirer du monde, quitte à avoir des logements occupés seulement 2 mois de l'année. Cette politique a contribué à faire exploser le prix de l'immobilier, ainsi les personnes qui travaillent à Pornichet pour un revenu modestes ne peuvent plus y faire construire, alors qu'elles y habiteraient 12 mois par an, et non pas seulement 2.
Nos élus devraient peut-être prendre modèle sur le Finistère et les Côtes d'Armor, ou une grande majorité de communes font le choix de proposer un cadre de vie agréable à leurs habitants. La-bas ont ne construit pas en bord de mer, et on trouve encore de nombreux espaces naturels sauvages. Le sentier littoral entre Perros-Guirec et Ploumanach, ce n'est pas celui St Nazaire/Pornichet !
#19 - Le 01 février 2020 à 18h57 par Candidat
@RB

Puisque vous avez visiblement accès à pas d'informations, merci, pouvez vous nous donner le nombre de résidents à l'année ? Il me semble , mais ce n'est qu'une impression qu'ils sont bien occupés même en ce mois de janvier.
#20 - Le 02 février 2020 à 10h12 par lefox, Pornichet
#C'est qui, vous ne connaissez pas bien l'histoire de Pornichet. Vous ne connaissez pas l'histoire tout court.L'idée du front de mer est arrivée dans les années 1930 avec le développement du chemin de fer et le tourisme de masse, les congés payés. la guerre passée, la reconstruction achevée, les familles bourgeoises désargentée de Pornichet et La Baule ont cédé leurs résidences de vacances qu'elles ne pouvaient plus entretenir à des promoteurs immobiliers qui avec l'aval des divers maires de Pornichet ont contribué à l'enrichissement de la commune et à son extention démographique quand d'autres ( le Pouliguen , Batz sur mer , le Croisic) stagnent. C'est grâce à tous les maires jusqu'à Monsieur J.C. Empereur, que la gauche caviar catho et bien pensante s'est installée dans notre charmant village. Monsieur Lambert, Sylvain LAURENT et autres Céphalopodes, Pelleteur....ont ainsi construit un beaurepaire de démagogues opportunistes.
#21 - Le 02 février 2020 à 16h12 par tout saufbelliot
#constat
Vous avez oublié de préciser que Mr Belliot avait vendu pour la construction de l hôtel , deux terrain de tennis ,encore des bijoux de famille
#22 - Le 02 février 2020 à 20h23 par Écologiste convaincu, Pornichet
Sous Mr Lambert on a eu quai des arts, la médiathèque, les renc arts les halles du marché pour le bonheur des habitants. Avec les choix de Mr Pelleteur, la part des plus de soixante ans ne cesse de croître, le nombre de résidences secondaires explose et les classes ferment. On va bientôt rejoindre Le Pouliguen, Batz et Le Croisic. Il est grand temps de tourner la page de Pelleteur Bétonneur et retrouver un peu de dynamisme dans notre ville
#23 - Le 03 février 2020 à 09h32 par Anthony
Je vis à Pornichet depuis 3 ans et suis tombé sur pornichet-infos récemment.
****MODERATEUR******
Je lis aussi l'hystérie des débats locaux, assez incompréhensibles pour un nouvel habitant. Des gens sous pseudo s'envoient des insultes en faisant référence à des périodes lointaines, 25 ans et plus, parlent de gens inconnus ou oubliés...
Pornichet est comme bien d'autres villes, fruit de choix pertinents et d'erreurs malheureuses.
Quel est son avenir ? elle n'échappera pas au renchérissement du prix du foncier littoral ni à la densification. Croire que des barrières réglementaires pourront la mettre à l'abri du monde est illusoire. Mieux vaut réfléchir à 20 ou 30 ans, en offrant à notre ville une ligne directrice, en travaillant avec ceux qui font la ville, en actant nos intérêts divergents mais aussi nos besoins réciproques.
Le monde n'est pas aussi manichéen que lefox ou emma veulent le croire. Pour avancer en harmonie, il suffit parfois de se parler, d'acter convergences et désaccords et aux seuls décideurs, les élus, de trancher.
*****MODERATEUR***** On n'attaque pas la presse
#24 - Le 03 février 2020 à 11h35 par constat
Quand on parle du stade Louis mahé
Mr Belliot voulait vendre la moitié de la parcelle pour construire une maison de retraite en 2009
Après il crie au bétonnage
#25 - Le 03 février 2020 à 17h11 par blabla
C'est quand même rigolo, cette habitude de cacher les attaques dont PI est parfois la cible, avec la mention "on n'attaque pas la presse".
Et pourquoi donc ?
Si la presse est d'opinion, elle peut avoir le courage de celles-ci et comprendre qu'aux yeux de certains elle est partiale.
Et Dieu sait que PI est particulièrement partiale ces temps-ci...

*****REDAC****
Est-ce que OF ou Le Canard, ou BFM publient les attaques contre eux ?
C'est une règle. De même que l'on n'attaque pas nos collègues. Nous sommes effectivement un média d'opinion libre et indépendant. Cordialement
#26 - Le 17 février 2020 à 22h45 par Robert, Pornichet
2014 /2020 on a donné des permis de construire à tout va et en plus des modifications de PC pour pouvoir encore en rajouter dans les constructions (ex: balcons,terrasses,hauteur ect)car cela est nettement plus lucratif pour les promoteurs. les limites du PLU restent douteuses et souvent bafouées et bien sur a l'avantage des nouvelles constructions, le voisinage tant pis pour eux,ils ont le choix de déménager ou bien de vendre.Des maisons qui se retrouvent dans l'ombre en pleine après-midi cela ne soucie aucunement les délivreurs de PC.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter