Pornichet Infos

Pornichet : La ville brade ses terrains

Lors du dernier conseil municipal la ville a décidé de vendre 4 terrains à Espace Domicile. Des terrains vendus à bas prix par rapport aux estimations des domaines.

Même s’il est clair qu’un propriétaire de terrain peut vendre à bas prix, nous sommes ici dans le cadre de finances publiques. La ville a choisi de vendre 4 terrains :

- Chemin des marais trois estimations des domaines 230.000€, puis 205.000€ prix de cession 44.147,60€ soit un manque à gagner de 160.852,40€. À noter que ce terrain a été acheté au CCAS au prix de 1€. Prix de vente à Espace Domicile : 32,60€/m²

- Avenue des cols verts estimation des domaines et acquisition par la municipalité au prix de 180.000€ prix de cession 39.933€ soit une perte de 137.286€  Prix de vente à Espace Domicile : 59,33€/m²

- 87 avenue de Saint Sébastien estimation des domaines et acquisition par la municipalité 180.000€ prix de cession 42.714 € soit une perte de 140.067€. Prix de vente Espace Domicile : 35,16€/m²

43 route de la Villés Babin estimation des domaines 177.540€ prix de cession 46.718 € soit un manque à gagner de 130.822€. Prix de vente à Espace Domicile : 57,89€/m²

Au total un différentiel de 569.027,40€ par rapport aux estimations de France Domaine

Tous ces terrains vont être vendus à Espace Domicile sans avoir fait un appel à candidature.

Qui est Espace Domicile ?

Espace Domicile est une structure privée exerçant une mission d'intérêt général : celle du logement social.

Filiale du groupe CISN Atlantique, Espace Domicile contribue aujourd’hui pleinement au parcours résidentiel des clients de ce groupe immobilier, notamment auprès des jeunes ménages.

Capital

Crédit Mutuel : 23,51 %

Crédit Immobilier : 50,64 %

CIL Atlantique : 20,11 %

Agences bancaires locales : 7,74 %

La ville fait valoir que dans le cadre de construction de logements sociaux les prix doivent être très étudiés pour permettre l’accessibilité aux jeunes ménages.

26/10/2016 | 10 commentaires
Article précédent : « Pornichet Pointe du Bé : Les travaux ont commencé »
Article suivant : « La section PS de Pornichet fait sa rentrée politique »

Vos commentaires

#1 - Le 26 octobre 2016 à 11h17 par blabla
C'est évident, comment voulez-vous faire du logement social en vendant au prix de marché chez nous ?
Votre titre est mal choisi, ce n'est pas une braderie, c'est un effort important en faveur du logement social.
A moins que ce groupe n'en profite pour faire des bénéfices qui seraient investis ailleurs que dans le logement social, il n'y a rien à redire
#2 - Le 26 octobre 2016 à 16h48 par Gaston
A la rédaction,
1 - vous mettez du temps à traiter les informations qui ont été présentées au dernier conseil municipal. Pour rappel, il a eu lieu le 21 septembre dernier..... BONJOUR LA REACTIVITE.


2 - vous mettez en avant un extrait en lui donnant un aspect teinté de sensationnalisme en "oubliant" un paragraphe précisant :
"La Commune effectue une moins-value de 160 852,40 € qui sera déduite intégralement de la pénalité due au titre de la loi SRU."
En se référent à votre propre article, si je comprends bien, c'est une réduction de plus de 500 000 € des futures pénalités imposées par l'état et la loi SRU....
LA ville brade t'elle ou gère t'elle ?

.... Je laisse les lecteurs faire leurs propres analyses.......

Rédaction
1 Il y a une règle on ne publie jamais les remarques quand nous sommes attaqués. Pour une fois on fera exception. Nous ne faisons pas le course à la réactivité nous décidons en fonction de l'urgence ce qui n'était pas le cas. Et d'autres sujets sont à venir.
#3 - Le 27 octobre 2016 à 07h56 par Jacques Corneti
Il n'est nullement question de mettre en cause la construction de logements sociaux mais il faut dire la vérité.
Quel est le discours du maire et quels sont les objectifs à atteindre :
- faciliter la primo accession
- faire venir des jeunes ménages pour rajeunir la population
- donner la priorité aux pornichétins, jeunes de préférence

Dans les cessions des 4 terrains et la construction d'immeubles par Espace Domicile, aucun de ces objectifs ne sera atteint puisque
- il n'y aura pas d'accès à la propriété donc pas de primo accession
- la municipalité n'aura la main que sur 20 % des logements. Espace Domicile logera les familles répondant à des critères de ressources définis par la loi sans tenir compte des critères municipaux
- les jeunes pornichétins devront attendre des jours meilleurs

En lisant la composition du capital de E.D. j'ai été surpris qu'on fasse de telles largesses à un conglomérat d'établissements financiers.
Par curiosité je suis allé voir sur « infogreffe » les résultats financiers
2013 chiffre d'affaires : 19.168 k€ résultat ne : 5.992 k€
2014 chiffre d'affaires : 20.444 k€ résultat ne : 5.996 k€
2015 chiffre d'affaires : 20.332 k€ résultat ne : 7.694 k€
La marge nette en 2015 est de 38 %.(aucune entreprise industrielle ne fait de telles marges, même dans le secteur du pétrole)
On peut s'interroger sur la pertinence des moins-values octroyées par la municipalité, d'autant plus que le bailleur social (E.D.) recevra une subvention de la CARENE au moins égale aux moins-values opérées sur la cession des terrains c'est à dire 569 k€ ce qui fera au total 1.138k€.
On comprend mieux pourquoi les banques et les organismes financiers se développent dans le social (maisons de retraite, construction de logements sociaux, etc...).
#bloqué : vous avez la réponse à votre interrogation
#La rédac : vous écrivez 
La ville fait valoir que dans le cadre de construction de logements sociaux les prix doivent être très étudiés pour permettre l’accessibilité aux jeunes ménages.
Ceci est vrai uniquement dans les programmes pilotés par la municipalité (cf lotissement de l'estran)
#4 - Le 27 octobre 2016 à 12h56 par POLLUX
la marge nette est-elle redistribuée aux actionnaires ? Ou est-elle réinsvestie ?
Si elle est redistribuée aux actionnaires cela pose problème sur le plan éthique car faire du social tout en engrangeant de l'argent , pas très honnête dans le principe . A voir les salaires et avantages des cadres de L'E.D. ?
#5 - Le 27 octobre 2016 à 16h40 par Urss
Tout ça c'est encore payé par les classes moyennes et supérieures.
Les "pauvres" reçoivent aides sur aides, paient des loyers très bas.... ça n'encourage pas les efforts.
Et quand on compare riches et pauvres on ne corrige pas les écarts des ponctions faites sur les premiers et les sommes sous forme d'aides ou d'avantages que reçoivent les seconds
Vive le communisme français
#6 - Le 29 octobre 2016 à 18h39 par Dealer fleur de sel, 44380
Ça sent le copinage et la magouille à plein nez!
En même temps, suis pas surpris avec nos chers loustiques.
Quelle tristesse et désarrois sommes nous entrain de subir?
Bref, c'est la politique locale du XXIe siècle tout simplement.
#7 - Le 31 octobre 2016 à 10h18 par Lemere
@ URSS

Tout ce qui est excessif est insignifiant.

Continuez de l'être....
#8 - Le 31 octobre 2016 à 14h06 par sulivan
Seule une plainte pour abus et détournement d'argent publique, contre l'adjoint socialiste serait compréhensible.
#9 - Le 16 novembre 2016 à 22h12 par faciliter la primo accession
C'est vrai que les jardins de l'estran a été une bonne opération et on sait ou va notre argent , pour aider les primos accessions (nos jeunes et leurs enfants)
Par-contre les banques qui soutiennent espace domicile se mettent plein les fouilles, comme pour les résidences services
Mr Beaurepaire fait du logement social a tout va pour ramener des voix de gauche, et c'est nous qui payons
Il valait mieux payer l'amende cela nous coûtait moins cher
Les jardins de l'estran il a été fait un cadeau aussi à espace domicile, cela fait beaucoup et c'est pas fini!!
#10 - Le 18 novembre 2016 à 09h01 par L'écho, Pornichet
Aïe ! Sulivan, soit vous contredisez Belliot ou vous lui donnez des idées. Lui qui se targue dans un hebdo local de ne pas être procédurier et se plaint d’avoir souffert durant six ans de dénigrement. Il est vrai qu’il n’est pas à une contrevérité près !
Quand on a initié nombres de mesquineries, de tracts infâmes bourrés de jalousies, tant d’aversions envers ses pairs, montré deux visages en affaires ; cette duplicité chronique pose problème et c’est elle qui est cause de ses déboires. Il est grand temps de vous poser les bonnes questions relevant de l’intégrité et de la personnalité. Votre manière de réagir ne résout en rien les problèmes, tout comme ces visions obtuses. Ancré dans le radical vous n’évoluez pas. À moins que vous ne soyez lui-même, et bien qu’il sache le faire tout seul, vous lui tirez une balle dans le pied. Ça n’étonne plus personne !

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondiness 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter