Pornichet Infos

Pornichet : le forum des associations aura lieu le 7 septembre

Qu’elles soient sportives, culturelles et de loisirs, environnementales, solidaires, patriotiques…
86 associations seront présentes le samedi 7 septembre au Centre de Congrès - Hippodrome, de 9h30 à 17h30.

Ce rendez-vous est l’occasion pour les associations de mieux se faire connaître,  voire même de recruter de nouveaux bénévoles et pour les visiteurs de trouver des activités.

Pour animer cette journée, la Ville et les bénévoles ont concocté tout un programme de démonstrations et d’initiations, avec près de 30 temps forts. Ainsi, le public pourra s’essayer au yoga, à la méditation, à la pétanque et même au home trainer (rameur avec pagaie de kayak) ! Des associations de danse et de chant monteront également sur scène. Il sera possible de vivre un baptême à moto, d’admirer des décorations végétales mais aussi d’assister à une démonstration de roller freestyle.

Cette année, en nouveautés, une initiation aux gestes 1ers secours sera dispensée par la Croix Rouge et une observation du soleil avec Grain de Ciel. Les toutes jeunes associations Repair’Café et Maman Les P’tits Bateaux se présenteront et vous initieront dans leurs domaines respectifs : la réparation d’objets (pensez à apporter vos petits objets pour les faire réparer) et le modélisme.

« A Pornichet, nous avons la chance d’avoir un tissu associatif particulièrement riche et dynamique », indique Anthony GUGLIELMI, Adjoint à la Vie Associative, « Elles sont 150 à animer Pornichet toute l’année, mais aussi à faire rayonner notre ville au-delà de ses frontières. Elles constituent donc un élément important de notre attractivité ».

26/08/2019 | 6 commentaires
Article précédent : « Pornichet : la rentrée scolaire montre des effectifs en légère hausse »
Article suivant : « Pornichet : le programme des animations et spectacles jusqu'à fin juillet »

Vos commentaires

#1 - Le 29 août 2019 à 08h49 par lefox, Pornichet
https://associations.gouv.fr › les-caracteristiques-du-benevolat
Les associations doivent bien différencier bénévolat et salariat.

Le bénévolat se distingue de la situation de travail (ou salariat) essentiellement par les critères suivants :

• le bénévole ne perçoit pas de rémunération (en espèce ou en nature : prêt d’un véhicule automobile par exemple). Il peut cependant être remboursé des frais induits par son activité (déplacement, hébergement, achat de matériel...) ;

• le bénévole n’est soumis à aucune subordination juridique (critère du contrat de travail). Il ne reçoit pas d’ordre et ne peut pas être sanctionné par l’association, comme pourrait l’être un salarié (licenciement...). Sa participation est volontaire : il est toujours libre d’y mettre un terme sans procédure ni dédommagement. Il est en revanche tenu de respecter les statuts de l’association, ainsi que les normes de sécurité dans son domaine d’activité.
#2 - Le 24 septembre 2019 à 11h48 par lefox, Pornichet
150 associations pour environ 10700 habitants soit une association pour 71 habitants et environ 9% de chômeurs. Y a comme un défaut...Peut être serait il bon de faire un peu le ménage. Peut être serait il possible de favoriser l'emploi des jeunes plutôt que des pseudo bénévolats pour des activités relevant plus des services publiques.Par exemple: créer des emplois de chauffeurs pour permettre de se déplacer pour faire ses courses, avoir des activités ou se rendre à un rendez-vous médical, car c’est parfois un vrai parcours du combattant pour des Pornichétins éloignés de tout transport en commun, et ne disposant ni de moyen de locomotion, ni des ressources nécessaires ...
#3 - Le 25 septembre 2019 à 08h02 par Professeur
@Lefox
Sur le fond vous avez raison . Mais difficile de mettre en musique le remplacement de certains bénévoles par des salariés.
À moins que les services dont vous parlez ne soient pris en charge par la municipalité ( service public) .
On peut aussi imaginer á coûts constants que certains services soient abandonnés et remplacés par d'autres.
La campagne municipale qui va démarrer sera l'occasion pour les candidats de faire preuve d'imagination dans ce domaine.
On peut aussi imaginer qu'au niveau national le nombre de conseillés municipaux soient nettement diminué. Un conseil d'adjoints BÉNÉVOLES qui seraient épaulés par deux ou trois CDD de 6 ans SALARIÉS de l'équipe gagnante.
Sur Pornichet combien nous coûtent les 15 adjoints ?
Multipliez cela au niveau de la France je ne serai pas étonné qu'au moins 50 000 emplois seraient créés.

" C'est parce qu'ils ne savaient pas que c'était impossible qu'ils l'ont fait"
#4 - Le 25 septembre 2019 à 11h00 par Lola, Pornichet
Il serait plutôt juste que la Mairie mette en place une navette pour aider les séniors seuls(es) pour leur courses, rdv médicaux et autres, comme cela existe déjà dans beaucoup de communes de France. Ce n’est pourtant pas le personnel qui manque, ni les véhicules à Pornichet. Mais entre les discours du Maire sur les « séniors » et les attitudes à adopter ...
exemple : Saint palais/mer, proche de Royan, 17
Une navette par semaine pour tout « sénior » qui réserve par téléphone, pour aller faire les courses, aller chez le médecin, tout rdv hôpitaux, etc... voilà quelque chose de bien, et les impôts sont bien utilisé.
#5 - Le 26 septembre 2019 à 04h33 par lefox, Pornichet
Le problème n'est pas de savoir ce que coûte les adjoints mais ce qu'ils font?
Par définition les adjoints sont des élus, ils ne peuvent en aucun cas être bénévoles.Ils sont là pour mettre en oeuvre la politique communale définie par le maire et débattue au cours des conseils municipaux. Pour cette mise en oeuvre, ils s'appuient sur des services municipaux constitués d'employés salariés de la ville. En tout état de cause, il est préférable de favoriser l'emploi plutôt que le bénévolat. L'exemple choisi (proposition pré-électorale "Bugi-Pelleteur") est la démonstration de ce qu'il ne faut pas faire car, là où il y a une possibilité de création d'emplois on veut utiliser des "bénévoles" heureux de se rendre utiles et fiers de rompre leur oisiveté... D'autre par il est bon de caresser l'électeur dans le sens du poil, de montrer qu'on est généreux, humain, soucieux des deniers publics. Messieurs "Bugi-Pelleteur" ont trouvé mieux qu'Uber pour le transport des plus "faibles", ils ont trouvé les bénévoles! ceci étant, compte tenu de la pyramide des âges sur la commune il est a craindre que d'ici peu de temps il n'y ait plus assez de bénévoles en capacité de conduire pour assumer ce "service" qui n'a de gratuit que le nom car largement subventionné par la mairie, le département... et donc l'impôt. Je veux bien payer l'impôt si il crée de l'emploi! Messieurs Bugi-Pelleteur arrêter votre démagogie pré-électorale!
#6 - Le 26 septembre 2019 à 09h16 par Professeur
@ Lola

Je vote pour le concept et donc pour l'équipe qui reprendra cette idée.

Effectivement il y a un grand écart entre les mots du maire et les actes sur le social.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Twitter réseau Média Web
Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter