Pornichet Infos

Pornichet : le parc paysager est finalement une belle réussite

Le parc paysager tant décrié par les opposants à Robert Belliot est finalement un bel endroit, un atout certain pour l’intérêt touristique de Pornichet.
Le parc paysager de Pornichet
Le parc paysager de Pornichet

Pour apprécier cette belle réalisation, il fallait simplement attendre que la végétation pousse. Inauguré au printemps 2013 au bout de 6 ans, on commence à se rendre compte de l’utilité de ce parc de 15 hectares et ses 170 plantations.

Les 3 tours symbolisent l’eau, le vent, le soleil, elles sont des œuvres d’art (pièces uniques) réalisées par l’entreprise Orhand à La Guerche de Bretagne..On peut accéder au sommet de ces observatoires pour admirer l’environnement.

Cette réalisation permet de s’y reposer, de pique-niquer, on y croise des sportifs sur la piste de 2,2 kms. « 2 à 3 fois par semaine, je fais mon jogging ici, c’est cool surtout le matin » nous explique Patricia une Parisienne en vacances.

Le " poumon vert de Pornichet " avait été encouragé par les écologistes du département.

Robert Belliot avait dit au Conseil municipal « cet équipement deviendra la marque de Pornichet » il ne s’était pas trompé.

Une ombre au tableau

Les pancartes pédagogiques sur les différentes espèces plantées ont disparu ? 

La page du parc paysager n’est plus sur le site internet de la mairie ni de Pornichet la Destination.

On n'ose pas imaginer que ce serait du sabotage politique.

Pornichet parc paysager l'étier
Pornichet parc paysager l'étier
Pornichet Parc Paysager
Pornichet Parc Paysager
Pornichet observatoire du parc paysager
Pornichet observatoire du parc paysager
Pornichet parc paysager
Pornichet parc paysager
Pornichet parc paysager
Pornichet parc paysager

Plus de parc paysager sur le site de la ville

Auteur : MJ | 13/07/2019 | 47 commentaires
Article précédent : « Pornichet : menace d’expulsion d’un sans domicile qui vit dans une caravane »
Article suivant : « Pornichet : réunion sur l’avenir du front de mer »

Vos commentaires

#1 - Le 13 juillet 2019 à 17h11 par HiHi
Gag à 6M€
Les éoliennes, dont celle placée au milieu des arbres, ont disparus
100 fois moins de visiteurs que le square Hervot qui vient d’être aménagé
Le gymnase construit récemment draine c’est vrai un peu de monde
#2 - Le 13 juillet 2019 à 18h45 par Lemere
Je me serai endormi et réveillé le 1er Avril ?

Belle réussite parce que des arbres y auraient poussés ?

Je propose à chacun d'envoyer á la rédaction une photo d'un arbre planté lors de la réalisation du parc et qui sont restés plus que maigrichons.

L'auteur de l'article aurait il l'amabilité de rappeler le coût de cette belle réussite ?
Ramené à l'arbre qui a réussi à pousser, il y aura de quoi tomber dans les pommes même s'il n'y a aucun pommier.
#3 - Le 13 juillet 2019 à 21h47 par regard, Pornichet
hihi
8 millions d'euros consacrés aux pistes, financés par la Société des courses. Les tribunes, 4,5 millions d'euros, financées par la commune et les subventions. Pour les 3,5 millions d'euros le parc paysager commune et subventions. Ce sont les chiffres.
#4 - Le 13 juillet 2019 à 23h17 par HiHi
A l’époque où Pornichet.info était plus sérieux:

http://www.pornichet-infos.fr/conseil-municipal-le-cout-du-parc-paysager-en-augmentation-de-36-23-62-54.html

et il a à eu d’autres dépassements depuis
Donc le coût est bien de 6M €
#5 - Le 14 juillet 2019 à 04h17 par Zorro, Pornichet
La chose est simple , qui a fait retirer les panneaux 12x15. comme celui en photos qui relataient les courses à Pornichet dont sur la plage; Le long du parcours .???
Si ce sont des voyous on parleraient de vandalisme.
SI c’est une autorité c’est une atteinte à la démocratie, un non respect d’autrui
Qui a retiré du site internet de Pornichet le parc paysager ?
C’est de l’intolérance
#6 - Le 14 juillet 2019 à 08h32 par regard, Pornichet
Merci Pornichet-Infos pour votre objectivité. "Il faut rendre à César ce qui appartient à César"

Sur le coût les chiffres avancés sont inexacts, je vais regarder de plus près. C'est un grand journal qui a donné les chiffres cités par moi. Quoiqu'il en soit la transition écologique mérite cet investissement pour lutter contre le CO2. Belliot avait compris celà très en avance.
#7 - Le 14 juillet 2019 à 08h49 par Alain, 44380
sur la Tour Solaire,on constate un Levé de soleil,et un Couché…

Pour un site "pédagogique",il y manque quelques notions d'orthographe !
#8 - Le 14 juillet 2019 à 08h54 par DJW
Un parc paysager ça ?
#9 - Le 14 juillet 2019 à 10h17 par Lemere
@regard

En matière de CO2 vous serez bien aimable de nous donner votre position sur le parc éolien qui va enfin se faire .
Sachant que M. Belliot pour des raisons électoralistes n'a jamais approuvé de peur de déplaire à Prosimar et l'électorat de Ste Marguerite .

Pour ce qui est du parc ,
le premier vandale s'appelle le vent qui à force de vibrations a mis à mal les panneaux . Qui du coup représentaient un danger en menaçant de s'envoler.. Comme certains abrisseaux menacent toujours de s'effondrer.
Et tout cela pouquoi ? Pour un hippodrome qui attire de moins en moins de monde. Qui rouille d'ap peu près partout.( procès en cours ?
Et la question centrale c'est bien le coût supporté par la municipalité qui aurait pu avec cet argent faire bien plus de choses dans l'intérêt général ( réfection des voies et des trottoirs par exemple)
Cela n'aurait pas empêcher M.Belliot De planter des arbres et de rester un visionnaire économe .

Alors que répondez vous á cela?
#10 - Le 14 juillet 2019 à 17h24 par Zorro, Pornichet
Le vent souffle -t-il ??
Également à la mairie



Et le site?????????


Des fois il y a des tornades, qu’on n'a pas vu arriver
#11 - Le 14 juillet 2019 à 18h12 par Placide, Pornichet
Le parc(?) ayant tellement été bien conçu fait qu’il n’y aura jamais d’ombre pour le promeneur. Qu’ils me donnent l’endroit ceux qui en voient piqueniquer, doivent se lever la nuit et confondre avec chahuts zic et canettes explosées laissées aux pieds des tours. Les teufeurs battent le pavé. Fume l'herbe à Robert. Idéal pour une rave !
#12 - Le 14 juillet 2019 à 18h36 par Help!, Pornichet
Provocation ou monument d’hypocrisie? Sans doute les deux mon général !
Tout juste si on n’accuse pas les mouettes de lâcher fientes sur les abominables ombres graphiques censées vanter les espèces inconnues du visiteur commun si rare.
Où est la pédagogie de ce parc? Elle serait de savoir que le phragmites australis, communément appelé roseau, est une espèce utilisée dans les zones de lagunage. Considérée au Canada comme plante nuisible. En envahissant les zones humides, il a remplacé d’autres plantes indigènes et détruit la biodiversité de ces zones. Quant au côté écologique – Solaire – Vent – Eau – Que d’énergies pour rien : aucune des tours ne fut, ne sera en état de démontrer quoi que ce soit et ce dès la mise en service de ce désastre financier, sans compter les aberrations que coûte son entretien.
A défaut d’être initié on pourrait au moins éviter de faire l’éloge de fariboles plutôt que de servir la contre-vérité. A moins de faire ami-ami avec la bêtise que l’on flinguait il y a peu.
#13 - Le 14 juillet 2019 à 19h03 par Jean Louis, Rennes
Dommage qu'il soit fermé les jours de courses. Et c'est souvent lors des vacances.
Le piéton, le cycliste, l'écolo, l'enfant, le visiteur, … tous motivés par ce super équipement...inaccessible. Ne reste qu'à le deviner derrière les grilles des portails d'accès.
#14 - Le 14 juillet 2019 à 19h59 par Lemere
Entièrement d'accord avec Jean-Louis et ça c'est un reproche que l'on peut faire á l'équipe en place.
#15 - Le 14 juillet 2019 à 23h32 par Gianluca, Pornichet
DE quoi se rouler par terre,Belliot à fait raser des tonnes d'arbres puis mis en copeaux, tout ce-là pour la contuinité du betonnage de Pornichet. Appeler ce monsieur Ecolo visionnaire et son équipe de l'époque, c'est du délire. Parc à mouettes de luxe,c'est sa vraie fonction.Nos élus sont à des années lumière de la vraie définition du thérme écologie et nature. Des stages dans la matière s'imposent. Incroyable q'une poignée de GENS décident et disposent de nos impôts pour des anêries pareilles,on retrouve là, la logique industrielle de nos élus,on se trompe mais pas grave,on paye et pas de "responsables". Le municipe actuel,coté écologie, lui aussi est convaincu que l'herbe pousse sur le béton.
#16 - Le 15 juillet 2019 à 11h22 par Fanfan, Pornichet
Qui pour lancer des chiffres pareils : 15 hectares et 170 plantations. Arborescence variée mais surtout pas adaptée au milieu.
Herbier qui n’a rien d’exceptionnel. Plantes des marais un point c’est tout.
Si l’on consultait les mémoires locales nous ne tomberions pas dans ce genre de conception idiote.
Un adjoint comme Roland Allaire était garant et porteur de valeurs mémorielles. Et du respect d’autrui.
Aujourd’hui plus personne.
Quel est le rôle exact de la personne subdéléguée à l’environnement.
Sa capacité de discernement. Son action.
De même acabit que Bob et son orchestre, tout sonne faux.
#17 - Le 15 juillet 2019 à 13h37 par Pierre Jean, Pornichet
Si la mairie a enlevé la page du parc paysager sur son site c'est un manque de respect pour ne pas dire plus.
Mais plus rien ne nous étonne de la part de cette équipe Pelleteur qui a bien changé depuis son élection.Ils ont attrapé le melon. Ils ont échoué dans leur programme de vouloir réconcilier les pornichétins. Ils prennent les gens et les jettent quand ils ont obtenu ce qu'ils voulaient. Une ville ne se dirige pas comme une entreprise Monsieur Pelleteur. Nous sommes nombreux à espérer le changement à Pornichet.
#18 - Le 15 juillet 2019 à 13h58 par Jean-Christophe, Pornichet
Bonjour,
Une bonne tranche de rigolade… et beaucoup de mauvaise foi…

Tout d'abord, la photo de tête de ligne présente des arbres qui ont plus de 15 ans… donc de bien avant que M. BELLIOT existe sur la scène de Pornichet.

La fréquentation du parc est d'une typologies très simple : les joggers, les propriétaires et promeneurs de chien et les personnes cherchant un raccourci sécurisé vers la gare, et les commerces de la ville…. à l'instar de François de Rugy, pour répondre à ce besoin, mettre 6 millions d'euros relève … d'un certains manque de mesure et de pertinence.. Cheminement doux, végétalisation, et agrément, il y avait certainement un moyen de répondre à cela pour un coût plus adapté au besoin et donc à la fréquentation.
De plus, il y'a de quoi rire... si on pense aux 350 000 promeneurs annuels minimum qui fréquentent la promenade du bord de mer , entre la pointe de congrigoux, le square Hervo et le front de mer
.. Square Hervo qui depuis sa rénovation fait un tel tabac auprès des grands et des petits que d'ici la fin de l'année aura vu plus de promeneurs que le parc paysagé en 10 ans.

Coté pique-nique, la pointe de congrigoux est certainement un spot plus fréquenté notamment par les familles.

Enfin, on parle d'écologie. Aucune des installations n'a été opérationnelle (et donc raccordée au réseau électrique) depuis 2013. Pire, certaines éoliennes ont dut être démontées car elles risquaient de tomber sur les visiteurs….

LoL..

Cordialement
#19 - Le 16 juillet 2019 à 10h22 par Gaulliste de gauche , Pornichet
Des fois je m’étonne de voir des personnes de la mème sensibilité que moi défendre la politique
Municipale actuelle
Qui n’est que dans le prestige
Port à la Monaco
Meeting aérien
Diminution progressive des Renc' arts
Fêtes du 14 juillet dont on diminue les animations
Volontairement il reste le feux d’artifice
Mais ça viendra
Rollers supprimés pour faire plaisirs au casino
Citoyennes citoyens réveillez vous
Il n’y a plus d'opposition A Pornichet
PS rappelé-vous la politique de Jacques Lambert
Cordialement
#20 - Le 16 juillet 2019 à 16h58 par Placide, Pornichet
On nous montre des photos de la lune, c’est pas pour ça qu’il y a du monde dessus !
Les faces cachées de ce personnage lunatique sont tout aussi obscures avant/après cet article. Quelle idée de revenir sur le fatras hétéroclite qu’est l’ouvrage pour le réhabiliter lui. Sa conception de la gestion communale reste tout autant désordonnée.
Le sauvetage médiatique Bob saison 3 échoue encore. Mission impossible.
#21 - Le 17 juillet 2019 à 13h48 par Merci qui ?
Le titre est assez provocateur mais c'est toutefois la vérité. Qui aujourd'hui voudrait voir les constructions que promettait le projet Hippocampe autour de l'hippodrome ? Qui conteste le fait que ce poumon vert est un espace sanctuarisé pour la faune, la flore et la biodiversité en cœur de ville ? En ce qui concerne les chiffres, il faut arrêter de dire n'importe quoi. Le projet des pistes a été pris en charge par la société des courses avec les financements de la région. La commune a payé les tribunes avec les subventions de la Carene (1 million quand même !) mais cela génère des loyers par la société des courses notamment et des recettes supplémentaires en cas de location. L'ennui c'est que Pelleteur a créé une SPL que la CARENE a préempté tout comme elle l'a fait avec l'office de tourisme. Résultat, Pornichet n'est plus maître de la gestion de cet équipement, comme elle ne l'est plus d'ailleurs des décisions qui concernent l'urbanisme. Merci qui ?
#22 - Le 18 juillet 2019 à 10h02 par Lemere
@Merci qui

Et bien Merci, Merci á tous les électeurs qui ont sorti M. Belliot.

Car au vu de votre argumentaire , on voit ou la gestion calamiteuse de l'équipe Belliot aurait pu conduire Pornichet á la ruine , pour des raisons d'anti-carene primaire.
Reprenez chaque point de votre argumentaire et posez vous la question "Oui ou Non est-ce que je crois sincèrement ce que j'écris?"
#23 - Le 18 juillet 2019 à 23h00 par Erwan
@ Lemere

Anti-carene primaire ? Plutôt anti-belliotisme primaire viscéral et permanent de votre part depuis des années.
A un moment donné, il faut être capable de faire la part des choses, de savoir privilégier l'intérêt général et de reconnaître quelles ont été les réalisations réussies d'une municipalité et quelles sont celles d'une autre qui auraient été une catastrophe. L'article présent a le mérite de rendre justice à Robert Belliot dans ce cas précis.
#24 - Le 19 juillet 2019 à 10h54 par Lemere
@Erwan
L'article, désolé , ne rend justice qu'à celui qui a envoyé les photos.
Photos qui ne présentent qu'un point de vue .
Trompeur à mon sens , car la première photo montre un arbre qui est né bien longtemps avant même que l'idée d'un parc ne germe dans l'esprit de R. Belliot .
Les autres plantations n'ont pas grandi depuis la création du parc.
Je vous invite Erwan á vous rendre dans le parc , cela augmentera la fréquentation et vous rendra la vue. Vous pourrez ainsi dire
" c'est une réussite il s'y passe des miracles"
#25 - Le 19 juillet 2019 à 13h59 par Fanfan, Pornichet
Rendre justice à Robert Belliot ? Abondance de mauvaise foi lui a valu déboires devant les tribunaux (avec l'argent du contribuable).
Quand sous des airs austères et rigoristes se cachent autant d’incompétences, pas étonnant. Impossible à voir, à celui qui ne le veut pas, le gigantisme au coût faramineux dans lequel le menait la conduite des affaires. Ne reste au contribuable que ses yeux pour pleurer.
Difficile de le rendre crédible quand il dégage la même humanité qu’une borne kilométrique.
Article ou commentaires n’ont pouvoir de quantifier l’opinion. Heureusement!
#26 - Le 23 juillet 2019 à 00h02 par constat
Quel gâchis
Aucune des trois tours pédagogiques ne fonctionnent(éoliennes, panneaux solaires, eau de pluie)dès la mise en service
Les ponts qui permettent de traverser l'hippodrome ne fonctionne plus depuis longtemps

Les éoliennes devant l'hippodrome n'ont jamais fonctionné, sans parler des panneaux solaires sur l'hippodrome qui ont des sérieux problèmes de connexions
Les bornes d'éclairages sur le chemin du parc qui ne fonctionne plus car trop fragiles
Les arbres ne sont pas prêts de faire de l'ombre, ils végètent car ce sont des essences non prévus pour êtres plantés dans un marais

En final c'est un terrain à crotte pour les chiens
#27 - Le 23 juillet 2019 à 10h27 par emma, Pornichet
Constat: En fait ce que vous dénoncez ce n'est pas la conception du parc en lui-même c'est son manque d'entretien...
#28 - Le 24 juillet 2019 à 22h48 par constat
Je dénonce la conception, vu que cela n'a jamais fonctionné correctement à la mise en service
Et l'entretien aurait été un gouffre, vu les problèmes techniques non élucidés
Vous trouvez astucieux de mettre un éclairage dans un parc fermé a la tombée de la nuit, c'est du gâchis
#29 - Le 25 juillet 2019 à 11h40 par emma, Pornichet
Constat je respecte votre point de vue (même si je ne le partage pas); Cependant une nouvelle équipe municipale ne peut pas raser à coup de Bulldozer les réalisations de l'équipe précédente; il faut assurer la continuité. Donc que proposeriez-vous? comment s'est organisée la contestation des usagers à la présentation du projet? n'y a-t-il qu'au moment du vote que le citoyen se révèle responsable? Notre démocratie locale est bien limitée. Une personne a mentionné sur ce site que les Maires précédents ont été "démolis par leurs constructions" ( quel paradoxe!) ce qui signifie que les administrés eux-mêmes choisissent donc le mêmes profils à chaque fois: profil constructeur et non animateur. Les élus sont à l'image de ceux qui ont voté pour eux. Construire c'est facile car le résultat est visible. Insuffler une dynamique c'est plus subtil mais c'est plus solide. Alors on détruit le parc? ou on réfléchit pour lui donner une autre destination répondant à un besoin?après la critique quelle proposition? Montez un groupe d'échange sur ce sujet Constat, je vous suis...
#30 - Le 27 juillet 2019 à 19h27 par constat
Ce parc est fait, on fait avec !
Effectivement il n'attire pas la foule, mais cela permet de balader les chiens pour faire leurs besoins. Surtout en été comme les plages sont interdites
Les gens viennent à Pornichet pour une balade en bord de mer, pas dans un semblant de parc étriqué qui a couté très cher
#31 - Le 27 juillet 2019 à 23h23 par emma, Pornichet
Constat vous êtes génial!!! cela fait 2 fois que vous associez ce parc avec des grottes de chien. En fait vous avez une idée en tête mais vous n'osez pas l'exprimer. Je prends le risque d'allez plus loin dans votre pensée: pourquoi ne pas transformer partiellement le pays paysager en espace canin. Un vrai succès à Paris, Montpellier ( primé par 30 millions d'amis), Toulouse, Mulhouse, Nice, Lyon,Perpignan, Lille, Perrigueux, Grenoble... Et à L'étranger: Pays d'Europe dont l'Espagne ( piscine pour chien qui attire beaucoup de toutristes), Canada, USA... Effectivement pendant l'été la plage est interdite ( et tant mieux pour les chiens qui y crèvent de chaud) mais les besoins physiologiques du chien ( la crotte comme vous dites mais aussi s'ébattre, jouer...) d'autant plus que depuis 2016 le code civil évoque que l'animal est un être vivant doué de sensibilité. Ce qui ajoute des obligations organisationnelles à la société. J'ai proposé ce projet au Maire en 2015 après une réunion publique . Ce projet a été écarté.
#32 - Le 27 juillet 2019 à 23h32 par emma, Pornichet
Faire des propositions pour améliorer la vie et la place de chacun dans la ville n'est pas la chasse gardée des élus et encartés politiques; Vous avez tous le droit de proposer vos idées.
#33 - Le 28 juillet 2019 à 08h00 par Zorro , Pornichet
Bravo Emma très beau texte
Il faudra y penser que fait -on de cet espace vert
Je souscrit à chaque lignes effectivement constat quand on viens à Pornichet on va à la mer mais quand on habite Pornichet à l’année on a le droit d’avoir des espaces verts et cet énorme poumon vert qui a été protégé le coût? Et le stade Louis Mahé référencé sur le cadastre de la mairie le sauve-t-on ? Le parc est toujours retiré du site de la mairie ,les panneaux expliquant les courses a Pornichet retirés ; Autoritaire docteur Watson vous avez dit?
#34 - Le 28 juillet 2019 à 08h18 par Zorro , Pornichet
Peut-être ,monsieur Pelleteur demanderais à ses amis du camping bel air d’y construire ces magnifiques petites maisons que l’on voit à Sainte Marguerite ,c’est une idée de reconversion
#35 - Le 28 juillet 2019 à 11h03 par gicquiaud, Pornichet
je suis allé au parc de l'hippodrome avec mes petits enfants endroit rêvé pour apprendre a faire du vélo : route bétonnée, plate, déserte.il ne faut pas y aller pour la nature. La vegetation plantée par l'homme est inexistante a part 5 pins 5 chênes vert et 5 oliviers. Par contre le long du canal ou la vegetation est venue naturellement ca pousse. Pour sauver ce parc sans que cela ne coute un sou il suffît de ne plus le faucher de semer a la volée des graines de :bouleau chêne arbousier laurier sauce pin etc et dans 10 ans on a un bois plein de diversité avec des oiseaux
#36 - Le 28 juillet 2019 à 12h33 par emma, Pornichet
Très jolie idée aussi!... qui pourrait me dire comment s'appelait cet endroit avant la construction de l'hippodrome et du Parc paysager? cela peut donner une idée sur ce qu'il faut développer.
#37 - Le 28 juillet 2019 à 18h53 par Apostrophes, Pornichet
Ce pseudo parc est un fiasco tant financier que paysager(?).
Arboretum raté. Sans ombrage !
Seules les espèces endémiques y poussent normalement, Ajoncs, ronces, genêts, prunelliers, bouleaux, aulnes communs, saules etc.
Constat édifiant, le cyprès chauve (Taxodium distichum) est une espèce remarquable par son adaptation aux milieux humides, au pied de Quai des Arts, les jardiniers municipaux ont réussi il y a quelques années un aménagement contrôlé d’un bassin de rétention. Pas d’ingénieur en hydraulique ou géologue érudit. Que bon sens, compétences et huile de coudes, un résultat probant pour une mise en valeur de notre patrimoine.
Quand à 50 m de là, à coup de millions, on loupe la reprise de même essence?
D’entretien difficile, surtout inadéquat, l’herbier s’infeste, les adventices supplantent désormais le reste.
Quant aux pancartes, y lire des faits aux légendes inexactes, quel intérêt?
Où est l’interface ludique, pédagogique, écologique ?
Chercher des architectes parisiens, pour si piteuse réalisation? à renfort de (nos) techno-gestionnaires dont on a dû se séparer (trop compétents ou coûteux? parti à l’interco)
Aussi efficace aurait été de solliciter les mémoires locales! Faire simple et fonctionnel !
Mais le "géniteur" décidait et s’emballait pour du tape à l’œil.
Encore heureux que son prédécesseur ait finalisé les acquisitions foncières car lui en était bien incapable.
A quoi sert de pousser aux balivernes?
Ce n'a été, n’est et ne sera jamais une réussite.
#38 - Le 28 juillet 2019 à 19h41 par constat
#Zorro
Il y a suffisamment de jolis chemins creux dans le bocage de Pornichet pour se promener à l'ombre (demandez au randonneurs ), il n'était pas nécessaire de dépenser 6 M/E pour promener des chiens
Départ en face d'Intermarché, c'est juste à coté et ça coutait rien
En ce qui concerne les panneaux, ils ont été vandalisés comme les éclairages
#Emma
Vous venez d'arriver sur Pornichet, vous cherchez a glaner des bonnes idées , dans quel but ?
#39 - Le 29 juillet 2019 à 07h16 par ras
# Emma , jadis c'était un marais , comblé par l'homme , difficile maintenant de faire marche arrière .
#40 - Le 29 juillet 2019 à 21h25 par emma, Pornichet
Constat , si les nouveaux arrivants Pornichétins avaient pour objectif de "glaner", de fédérer des bonnes idées dans l'intérêt de notre collectivité ce serait une bonne nouvelle!
RAS, merci pour votre information concernant l'historique marais;vous m'avez orientée vers une recherche d'informations. En fait l'hippodrome n'a pas été construit par le prédécesseur de Monsieur pelleteur. l'hippodrome s'est construit en différentes phases: 1946 (2 constructions) 1961-1964 (tribunes de 2000 places sous E.Outtier) . En fait R.Belliot n'a fait que développer l'existant; ce qui était d'ailleurs prévu dans un certain projet (Hippocampe): tribunes, casino, hotel, golf. Plus des habitations à la place du parc paysager; Effectivement faire de HLM sur les Marais cela pourrait être une idée ( si l'on se réfère à certains débats sur ce même site!!!) mais alors là le vert "nature" du poumon vire au vert caca d'oie genre pleurésie purulente; maintenant toute idée est respectable!
#41 - Le 29 juillet 2019 à 22h34 par emma, Pornichet
Et puis cher constat quand on vient d'arriver ( puisque vous déduisez que je suis nouvelle arrivante) et qu'on a payé son bien entre 300 000 et 350 000 euros les 60 m2 on a le droit de questionner l'histoire de la ville que l'on va alimenter de nos impôts.les groupes immmobiliers et les propriétaires Pornichètins de souche n'ont pas craché sur notre pognon alors il est légitime que l'on fasse un état des lieux et que l'on contribue à des projets à la hauteur de ce que l'on paye. Donc les débats ancestraux doivent être respectés mais anciens et nouveaux ( ou résidents secondaires) nous devons nous unir dans l'intérêt du sujet qui nous rassemble: l'attractivité , le développement et le bien vivre ensemble de notre communauté pornichètine.
#42 - Le 30 juillet 2019 à 11h13 par observateur de la vie pornichétine, Pornichet
Il faut savoir que si Belliot n'avait pas réalisé le parc paysager avec les encouragements des écologistes à la Région, dont Françoise Verchère, il y aurait eu à la place une barre d'immeuble ! Comme il y a maintenant un gymnase construit sur une zone humide !
#43 - Le 30 juillet 2019 à 13h08 par Béton
#observateur....Supputations
Vous avez vu dans le programme de Pelleteur un projet dans les marais entourant l'hippodrome ?
La salle des sport a été faite sur un parking, non une zone humide
En plus la commune a racheté les marais Elan pour les sauvegarder en zone humide
#44 - Le 31 juillet 2019 à 10h31 par Berthaud, Pornichet
Répondre de manière aussi simpliste sur l’évolution de ce site est entretenir les rumeurs les plus folles que faisait circuler d’obsession l’ex maire. Le plus irrationnel du comblement (écolo-encadré) eu lieu pour la rénovation de l’hippodrome et création du parc. Maintenant, élus et technocrates en ignorent totalement l’historique. Lamentable !!! Au départ c’est la cessation d’activités agricoles qui est à l’origine de la reconversion de ces anciens marais salants. Témoins du passé : le poste de douanier à la villès-Liron et la maison du garde bas des coteaux d’Ermur. Il n’y a guère que les mémoires locales pour vous renseigner. L’administration et les politiques s’en foutent complètement. L’histoire pourrait contrarier leurs plans ???
#45 - Le 02 août 2019 à 15h35 par Sinon, Pornichet
Erreur : le marais "Elan" n’était pas sauvegarde mais restitution de "zone humide" à laquelle le projet Belliot devait se soumettre. Règlement loi sur l’eau oblige. Jamais travaux si nécessiteux ne furent tant contradictoires : exhaussement de zones inondables !!!(ex marais Allaire) tour à tour aire de jeu rugby ou parking hippodrome - arasement profond du tertre dit le Rochot, à dessein constructible. Des héritiers spoliés. Quand on avance des choses, il faut tout dire, à son corps défendant le précédent adjoint à l’urbanisme (R.Allaire) en avait négocié impact raisonnable. Qui osât contre le dogmatisme du maire et son bras droit(DG) de l‘époque ? Lubie grandiose qui n’avait d’égal que l’obstination! Lequel y comprenait vraiment quoi ?
Mais trouver, dans l’administration actuelle, bureaucrates, techniciens, élus, quelqu’un capable d’expliquer l’histoire qui a engendré maintes modifications de configurations topographiques des lieux serait tout autant peine perdue. Pas même un média, une asso capable de rendre l’authentique vérité !
#46 - Le 03 août 2019 à 11h50 par emma, Pornichet
Si j'ai bien compris ce qu'exprime "Sinon": pour garantir le développement et l'utilité d'un dispositif il faut que dès la phase diagnostic de la démarche projet que l'on interroge ceux qui portent, la Mémoire, l'Histoire " l'héritage et que l'on prenne en compte leurs informations. Sans cela le projet devient incohérent et la dépense se transforme en gaspillage; Ai-je bien compris? donc si le parc paysager suscite tellement d'échange ce n'est pas parce qu'il est le plus gros problème mais parce qu'il est un excellent exemple d'incohérence induit par un système de démocratie locale insuffisant.Donc incriminer les Maires d'avant ou le Maire d'aujourd'hui cela ne va pas faire avancer puisqu'au bout du compte ils ne sont pas le problème;. Il faut donner une vraie vie participative voir coopérative à notre ville ( pas faire semblant de demander quand tout est déjà décidé). C'est un changement de valeurs, une petite révolution de politique locale dont la priorité serait de donner une place à chacun et de considérer chaque parole.
#47 - Le 05 août 2019 à 11h18 par Placide, Pornichet
Il ne fait pas l’ombre d’un doute que l’article est une calembredaine. Son titre est antiphrase. L’ombre de Robert (c’est bien la seule du parc ?) plane désespérément sur le trottoir désert où l’on respire à plein poumon "vert écolo" les odeurs d’huile de paraffine de la piste fibrée voisine.
Autre curiosité journalistique: le parc ne figure pas dans le classement "Echo de la presqu’île" des 10 meilleurs sites de pique-nique. Faudrait peut-être voir à réparer cet affront, ou Roro porte plainte pour obtenir gain de cause. Sait-on jamais ?

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter