Pornichet Infos

Pornichet Les réponses des candidats aux internautes

Patricia Gallerneau a répondu dans les délais aux questions des internautes sur Pornichet-infos, Jean-Claude Pelleteur a fini par répondre avec 48 heures de retard, Robert Belliot n'a pas souhaité répondre aux questions des internautes, et nous n'avons pas reçu la réponse de Christophe Martin.

le temps scolaire

Comment voyez-vous la refonte des temps scolaires à l'échelle de notre ville ? Comment l'appréhenderez-vous une fois élu(e) ? Que comptez-vous proposer ? Comptez-vous dégager un budget afin de proposer des activités cohérentes dans le cadre des APE ?

Patricia Gallerneau
Cette réorganisation du temps scolaire doit être un travail avec tous les acteurs impliqués, afin de garantir une continuité éducative entre les projets des écoles et les activités proposées aux élèves en dehors du temps scolaire.
Le contenu de notre projet des temps péri éducatif s’articule autour de trois grands axes :
-l’aide au travail de l’élève,
- la découverte et l’initiation à différentes disciplines (sports, culture, nature et environnement),
et du temps pour soi basé sur les jeux et la détente.
A la rentrée 2014, nous organiserons très rapidement, des rencontres avec le corps enseignants, les animateurs et les parents d’élèves afin de procéder à des réajustements, si besoin.
Ce nouveau fonctionnement sera évalué  tout au long de l’année avec les différents intervenants afin de proposer les modifications à apporter au fil des semaines ou pour la rentrée 2015.
Nous avons évalué le coût moyen de cette réforme, il est supportable par la ville, et allouerons un budget qui permettra de proposer des activités de qualité et profitables aux enfants, en préservant le budget des parents.
Le budget de cette réforme pourra être dégagé soit par économie sur le budget propagande municipale et communication, soit en évitant les pénalités lourdes pour non respect des lois sur le logement par exemple (350 000 €)  Ces sommes se situent au delà du nécessaire à la prise en charge et à la réussite de cette réforme, imposée aux communes.
 

Jean Claude Pelleteur

Dans notre programme, volontairement  nous n’avons pas développé ce sujet, car il s’agit tout simplement de l’application d’une loi.

Bien évidemment, si les électeurs nous font confiance, il nous appartiendra d’organiser une large consultation auprès des intéressés : les parents d’élèves, les enseignants, et tous les acteurs intervenants qu’ils soient du secteur privé ou du secteur public.

A l’échelle de notre commune il nous semble important de ne pas créer un système à plusieurs vitesses concernant l’épanouissement de nos enfants. 

Nous  pourrons ainsi ensemble répondre à  la législation  et mettre en place ces nouveaux rythmes dans les meilleures conditions, pour l’ensemble des acteurs concernés et le bien-être de nos enfants.

Nous ferons tout pour favoriser le dialogue et inciter les différentes structures existantes pour accueillir les enfants, toutefois si des moyens sont nécessaires pour l’application de la loi, nous devrons y répondre.

Pornichet et la CARENE ou Cap Atlantique

Pouvez-vous nous faire part de votre sentiment sur la sortie de Pornichet de la carène envisagée par le maire actuel.

Patricia Gallerneau
"Préserver les intérêts de Pornichet et son identité, au sein d'une intercommunalité élargie et solidaire" est l'un de nos 7 engagements pour les 6 ans à venir. Nous avons en effet des intérêts partagés avec les deux intercommunalités, que ce soit pour l'aménagement de l'espace, et notamment du littoral des deux côtés, le développement économique, l'habitat ou les services publics (eau, assainissement, collecte et traitement des déchets et transport public).
Nous devons avant tout rétablir la relation dégradée que M. le Maire sortant a laissé se développer avec La Carène avec laquelle nous devrons travailler en bonne intelligence dans tous les cas de figure, comme avec Cap Atlantique. Le référendum consultatif du 5 février 2012 portait sur une question de principe aucunement documentée et n’a aucun caractère exécutoire.
L’étude tripartite réalisée ensuite par KPMG, dont seules les conclusions financières ont été actuellement rendues publiques, montre un impact financier direct hypothétique pour quelques pornichétins mais fait apparaître des pertes fiscales importantes pour la Carène et des transferts ponctuels et récurrents de plusieurs millions d’euros de Cap Atlantique vers la Carène pour compenser les investissements réalisés et la poursuite des traitements collectifs que Cap Atlantique n’a pas la capacité de prendre en charge.
Chacun sait que le processus de changement éventuel d’intercommunalité serait long et complexe et nécessiterait, suite à une demande de Pornichet, l'accord de l'ensemble des communes des deux intercommunalités comme de la Préfecture. Nous nous savons aptes à nous accorder, tant avec Cap Atlantique que Carene, ce que n’a pas su faire notre Maire sortant.
En conséquence, nous ne prendrons aucune décision sans en avoir étudié les éléments objectifs et sans accord des trois parties. Par contre je prends dès maintenant l'engagement de traiter cette question essentielle en priorité dès notre arrivée à la Mairie et d’aboutir à une proposition dûment documentée, discutée et votée démocratiquement en Conseil Municipal. Les pornichétins seront informés en toute transparence de tous les éléments concernant cette affaire essentielle.

On constate que les acteurs économiques souffrent, en particulier commerce et artisanat. Les vitrines vides se multiplient.
L’état des pôles d’activité économique, centres des quartiers est calamiteux à tous points de vue : trottoirs, voiries, signalétique et éclairage !
Un manque d’égalité de traitement entre les différents centres économiques est manifeste.

Nos objectifs sont de dynamiser l’économie locale et soutenir les initiatives et projets.
Recréer du lien entre les acteurs économiques et les élus.

Considérant que le développement économique est l’une des compétences de l’intercommunalité, d’abord les élus de Pornichet devront participer activement aux choix communautaires et être présents aux commissions intercommunales, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui.
Nous organiserons une permanence de l’élu en charge du Commerce à la mairie et des rencontres générales régulières de concertation avec les commerçants et artisans.
Nous étudierons tous projets proposés par les commerçants et leurs associations pour un soutien matériel, voire financier.
Nous entreprendrons par étapes, la restructuration du centre-ville indispensable (DE GAULLE, MAZY) en concertation avec les commerçants. (Trottoirs, éclairages, circulation, stationnements etc.) Et nous mettrons en œuvre un programme d’aides (FISAC 2) pour fortifier le tissu économique.
La communication municipale sera repensée. La signalétique professionnelle et générale dans certains quartiers sera renforcée. ( ex: ports non indiqués sur la Route Bleue et zone du Hecqueux très mal signalée, etc..)
Dans le cadre légal des appels d’offre et marchés publics (non soumis à concurrence), nous allons consulter et donner la priorité aux artisans et commerçants locaux pour les travaux et services, chaque fois que ce sera justifié. Ce n’est pas le cas actuellement.
Tout cela va créer un climat économique nouvellement accueillant dans notre vile. Il faudra aussi  rapidement modifier le cahier des charges de notre zone artisanale de Pornichet Atlantique qui stagne et qui n’a pas pu accueillir une quinzaine d’entreprises qui souhaitaient s’installer à Pornichet et qui faute d’accord se sont installées ailleurs.  Je vais engager énergiquement ce travail là très rapidement, au sein de la Carene qui est gestionnaire de cette zone d’activité.


Jean Claude Pelleteur
La décision d’un changement d’intercommunalité n’appartient ni au Maire de Pornichet, ni au Maire de la Baule, et encore moins aux habitants comme a voulu le faire croire M. Belliot. 

M. Belliot a manipulé les Pornichétins et plus précisément son électorat de droite en organisant un « pseudo » référendum, il a donné l’espoir à ces derniers de rejoindre Cap Atlantique avant de lever les barrages administratifs et financiers, il les a trompé. 

Depuis la révélation de l’étude KPMG tout le monde s’est engouffré dans la bataille des chiffres en oubliant l’essentiel.

Citons KPMG : « notre objectif était de mesurer l’impact financier mais avec un postulat reposant sur un accord politique de sortie, tous ces chiffres en dépendent ».

En clair, si la CARENE ne donne pas son accord, toutes ces dépenses et ces gesticulations auront été inutiles. Ajoutons qu’il faudra dans le même temps l’accord de CAP Atlantique pour nous accueillir, or nous savons qu’un certain nombre de Maires de petites communes y sont opposés.

Nous voulons rester pragmatiques, pour changer d’intercommunalité, nous devrons obtenir d’abord un bon de sortie de la CARENE, puis l’accord de CAP ATLANTIQUE et non de M. Métaireau pour intégrer cette intercommunalité.

Ensuite il ne faudra pas oublier de dresser la liste, des services à la population dans l’une ou l’autre des intercommunalités. 

Nous retiendrons la solution la plus avantageuse pour Pornichet et ses habitants.

La seule bonne nouvelle de cette polémique engagée depuis 2 ans, est que notre ville est courtisée par les 2 communautés de communes ce qui nous met en position de force pour négocier le maximum de services au meilleur prix pour notre ville.

 

Aujourd’hui, une seule chose est sûre, la situation conflictuelle entretenue par  notre Maire à l’égard de la CARENE, dans l’hypothèse de sa réélection, Pornichet et ses habitants en feront les frais.

Economie

Que ferez-vous pour faire venir des entreprises à Pornichet ?

Patricia Gallerneau
On constate que les acteurs économiques souffrent, en particulier commerce et artisanat. Les vitrines vides se multiplient.

L’état des pôles d’activité économique, centres des quartiers est calamiteux à tous points de vue : trottoirs, voiries, signalétique et éclairage !
Un manque d’égalité de traitement entre les différents centres économiques est manifeste.

Nos objectifs sont de dynamiser l’économie locale et soutenir les initiatives et projets.
Recréer du lien entre les acteurs économiques et les élus.

Considérant que le développement économique est l’une des compétences de l’intercommunalité, d’abord les élus de Pornichet devront participer activement aux choix communautaires et être présents aux commissions intercommunales, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui.
Nous organiserons une permanence de l’élu en charge du Commerce à la mairie et des rencontres générales régulières de concertation avec les commerçants et artisans.
Nous étudierons tous projets proposés par les commerçants et leurs associations pour un soutien matériel, voire financier.
Nous entreprendrons par étapes, la restructuration du centre-ville indispensable (DE GAULLE, MAZY) en concertation avec les commerçants. (Trottoirs, éclairages, circulation, stationnements etc.) Et nous mettrons en œuvre un programme d’aides (FISAC 2) pour fortifier le tissu économique.
La communication municipale sera repensée. La signalétique professionnelle et générale dans certains quartiers sera renforcée. ( ex: ports non indiqués sur la Route Bleue et zone du Hecqueux très mal signalée, etc..)
Dans le cadre légal des appels d’offre et marchés publics (non soumis à concurrence), nous allons consulter et donner la priorité aux artisans et commerçants locaux pour les travaux et services, chaque fois que ce sera justifié. Ce n’est pas le cas actuellement.
Tout cela va créer un climat économique nouvellement accueillant dans notre vile. Il faudra aussi  rapidement modifier le cahier des charges de notre zone artisanale de Pornichet Atlantique qui stagne et qui n’a pas pu accueillir une quinzaine d’entreprises qui souhaitaient s’installer à Pornichet et qui faute d’accord se sont installées ailleurs.  Je vais engager énergiquement ce travail là très rapidement, au sein de la Carene qui est gestionnaire de cette zone d’activité.

Jean Claude Pelleteur

Le développement économique fait partie des 5 priorités de notre programme.

Pour répondre à cette priorité nous aurons dans l’équipe un adjoint en charge de ce dossier, doublé d’un conseiller subdélégué pour le commerce et l’artisanat.

Nous comptons utiliser au maximum mon passé de chef d’entreprise et mes réseaux pour inciter les artisans et les PME à venir s’installer à Pornichet.

Aujourd’hui nous disposons de la zone PAPA, qui a encore du potentiel non optimisé. Nous avons recueilli de nombreux témoignages d’entreprises qui ont du s’installer en zone de Brais, regrettant les contraintes notamment liées au cahier des charges pour une installation dans la zone PAPA.

Là encore il s’agit essentiellement de volonté et de capacité à négocier pour mettre tous les acteurs autour d’une table : Commune, CARENE, SELA pour lever les barrages qui s’opposent aujourd’hui aux installations d’entreprises sur notre commune.

Nous nous engageons à répondre au cas par cas à tous ceux qui manifesterons l’intention de s’installer sur Pornichet, à les accompagner dans leur projet, à nous comporter en véritables partenaires pour ne pas les laisser partir sur les communes voisines, comme c’est souvent le cas depuis quelques années.

15/03/2014 | 17 commentaires
Article précédent : « Les réponses de Christophe Martin sont arrivées »
Article suivant : « L'équipe Belliot utilise une photographie non autorisée »

Vos commentaires

#1 - Le 16 mars 2014 à 19h57 par compte
il est normal que beliot ne reponde pas puisqu il est le seul a se sentir capable de repondre et qu il ne tient pas compte des avis des autres.il n a jamais su ce que travail en equipe voulait dire et ce n est pas maintenant qu 'il va deleguer.a une semaine de la fin.les interrogations des autres sont a ses yeux inutiles et seuls ses avis à lui , sic ,sont les bons.
quant a son chef de campagne peut il lui confié quelque chose ???
#2 - Le 16 mars 2014 à 21h37 par Vent d'Ouest, Pornichet
Comment avez-vous pu osé!
Mr Belliot 1er ne pouvait pas vu son rang répondre directement à de simples manants d'internautes.
#3 - Le 16 mars 2014 à 23h21 par Paul K
Et bien là encore il n'y a pas photo sur le grand sérieux des réponses très documentées de Madame Gallerneau. Idem ses réunions.
Pas terrible que les autres candidats ne daignent pas répondre! Quel mépris?
Bravo en tous cas à vous Madame.
Un accessit à Mr Pelleteur pour sa bonne volonté tout de même d'avoir tenté des réponses!
#4 - Le 17 mars 2014 à 09h47 par christian Beaurepaire, Pornichet
@Paul K
L'emblème des gallernistes c'est quoi ? le Chou, le Melon ?
En tout cas vous ne pouvez pas porter de chaussures montantes, à cause des chevilles.
Si vos seuls arguments sont de dénigrer systématiquement vos adversaires et d'autoproclamer votre écrasante supériorité ç'est quand même un peu court et peut s'avérer cruel au moment des résultats.
Que Monsieur Belliot, et lui seul, n'ait pas répondu est critiquable. Les autres réponses sont tout aussi intéressantes. Elles reflètent le style des têtes de listes. Concis pour Monsieur Martin, direct pour Monsieur Pelleteur, chaloupé et sinueux pour votre madone. Certains préfèrent le fond, l'autre la forme.
#5 - Le 17 mars 2014 à 11h38 par e-lecteur, Pornichet
Etant donné qu'il est fâché avec tout le monde, M. Belliot ne daigne pas s'attacher à répondre à ces questions pourtant importantes pour la vie et l'activité de notre commune. C'est bien ainsi!
Tout à fait dans son style! A-t-il seulement une réflexion personnelle à apporter?
Sur les conseils de qui pourrait-il formuler une réponse plausible? Il n'écoute ni n'entend personne!!!
Mais il reste quand même quelques irréductibles qui croient encore en ses balivernes et c'est bien là le danger. Un vrai danger qui enterrerait encore plus Pornichet. L’instant est grave.
Tout le monde est expert de sa propre ville, le collectif doit être privilégié dans le sens du partage des idées et des compétences. Ce n’est pas une aventure personnelle comme le soumet malheureusement le maire actuel. Exception faite de la liste conduite par R.Belliot, dans toutes les listes en présence, depuis de nombreux mois les colistiers travaillent, le but étant de dégager des problématiques, construire une cohérence en sortant des simples cahiers de doléances que l’on retrouve chez la plupart des candidats. Une organisation, « On ne défend bien que ce qu’on connaît». Un principe de base, qui ne fait partie ni de la réflexion, ni des capacités d’analyse du maire sortant.
Rendu cruel par son bilan et ses actions imperceptibles, un choix qui visiblement n’intègre pas les capacités de réflexion du nouveau groupe non plus.
Comme deux autres l’on fait, avec une préférence pour la liste conduite par Jean Claude Pelleteur, je crois au travail d’équipe.
Faudrait-il encore attendre six ans pour mesurer l'ampleur de ce saccage qu’est la non prise en considération des bonnes idées d’autres?
Dès le 23 mars il faut absolument dire stop à cette autocratie. Pornichet a trop subi, comme jamais auparavant, quoi qu’en disent les politicards voisins appelés en renfort.
Voter c’est aussi sanctionner, alors faites le ! Votez bien...Pornichet en a besoin !
#6 - Le 17 mars 2014 à 11h52 par Vent d'Ouest, Pornichet
Les réponses de Patricia GALLERNEAU sont claires et très documentées. Fruit du travail de plusieurs mois de toute une équipe soudée qui a déjà appris à travailler ensemble vers un même objectif.

Il ne nous reste plus qu'à mettre le bon bulletin de vote.
#7 - Le 17 mars 2014 à 14h19 par Lambda, Pornichet
Pas folle la guêpe ! Sentant le piège de l’examen de ses réponses, sachant qu’il n’atteindrait pas la confiture, il n’a pas tourné autour du pot. C’est ce qu’on appelle vulgairement se défausser. Expert en brouillard et adepte du « je fais ce que je veux » ni lui, ni même un ou une patentée n’a osé s’y mettre, (le chef a dit motus).
Ça respire la franchise insufflée par le chef de campagne. On sent comme une sorte de climat musculaire ; un extraordinaire manque de confiance.
Bien peu de solidarité, pour ne pas dire aucune, au sein de ce groupe de nébuleuse composition.
Pas de relation de confiance. Préparation de coûts (Photo) et d’autres coups, mais pas toujours de bon goût. Il règne en son sein comme une véritable méfiance de la nature humaine. Ça sent l’entourloupe, certaines annonces suintent déjà, en cas de réélection, selon les dires murmurés à l’oreille suprême, certaines situations ne permettraient pas de cumuler responsabilités de travail et disponibilités pour les affaires municipales. C’est pas très franc tout ça !
Au vu de ce qu’à laisser comme impression ce qu’il reste de cette équipe pendant ce dernier municipe, on est surement pas à une tromperie près. Dans ce groupe non plus, sans aucun doute possible.
Après ça peut-on se permettre de dire et de l’écrire que l’on aime les gens vrais ? Comme slogan de campagne on a vu plus honnête !
Selon le maître du moment, les électeurs auront le choix entre les soi-disant vrais et les autres… Une interrogation toutefois : Peut-on faire de la discrimination lorsqu’il s’agit de vérité ?
À vous de choisir, faites le bien, et surtout utilement… Car, comme endoctrinés, quelques équipiers du côté sortant ne ménage pas leurs coups envers un concurrent direct qui, lui dégage plutôt confiance, écoute et politesse.
Laissez de côté ces appareils politiciens qui vous font voir les gens en trompe l’œil.
Au sens apolitique, sachez faire la différence . Pornichet le mérite.
#8 - Le 17 mars 2014 à 14h38 par ancien, Pornichet
Monsieur BELLIOT se trouve au dessus des partis,c'est pour cela qu'il a tout perdu.IL serai maire d'un trou en L A les politiques seraient absents a ses réunions.
#9 - Le 17 mars 2014 à 19h06 par Urticaire, Pornichet
Bravo à Mr Pelleteur pour ses réponses claires et synthétiques, sans s'étendre sur tout son programme, fort ambitieux par ailleurs. Il faut un VRAI GESTIONNAIRE à la tête de notre ville, pour gérer au mieux nos intérêts communaux. Mais il faut aussi un VRAI NEGOCIATEUR pour prendre les décisions adéquates sans léser les Pornichétains quelques soient leurs appartenances sociales ou politiques.
#10 - Le 18 mars 2014 à 09h59 par ruskoff, Pornichet
@urticaire tres bien dit! enfin un vrai gestionnaire et un tres bon negociateur! il suffit de regarder son parcours professionelle pour y voir plus clair!! il a fait ses preuves en creant des emplois dans notre region!!
#11 - Le 18 mars 2014 à 09h59 par ruskoff, Pornichet
@urticaire tres bien dit! enfin un vrai gestionnaire et un tres bon negociateur! il suffit de regarder son parcours professionelle pour y voir plus clair!! il a fait ses preuves en creant des emplois dans notre region!!
#12 - Le 18 mars 2014 à 14h25 par Pierre Barel, Pornichet
Urticaire attention - cette idée que l'entrepreneur serait un bon gestionnaire pour la cité est quelque chose de simpliste, peut être le résultat du désarroi de nos concitoyens vis à vis des errances de nos politiques.L'entrepreneur par nature il pense à lui, travaille pour lui, réussit grace à une stratégie sur les dimensions simplistes du monde des affaires. Administrer la cité c'est autre chose, c'est compliqué, il faut tenir compte des besoins contradictoires des populations, écouter tout le monde et construire des projets ciselées, partagés, se rapeller de NS et son doute sur l'utilité des corps intermédiaires.
Pelleteur c'est comme BOB, il aura vite des solutions simples, économiquement peu couteuses, en plus pleine de bon sens vues de ses partisans à partir de leurs quelques priorités évidentes...mais qui ne tiennent pas compte des besoins des autres catégories de la population. Prenons le cas d'un centre nautique pour les enfants de pornichet, idée simple, pourquoi devoir aller au Pouliguen...
Déjà, la pointe de ponchateau est sur un plan d'eau plein Est, Pornichet plein Ouest...dès force 3, les optimistes resrent au Hangar... et où le Hangar...sur la dune, en plus de toute les petites baraques qui s'ajoutent au port d'échouage...jolie la promenade du bord de mer
#13 - Le 18 mars 2014 à 16h56 par INCOMPETENCE ?, Pornichet
Mme Gallerneau ne maîtrise pas ses dossiers. La preuve en la lisant :
- Elle ne dit toujours pas combien coûtera à Pornichet l'application dogmatique de la réforme scolaire du gouvernement qu'elle promeut (uniquement pour les écoles publiques ? Les parents de l'école St Jean et Ste Germaine apprécieront).
- Elle veut appliquer de façon anarchique la loi SRU et préfère défigurer Pornichet en construisant des logements sociaux partout plutôt que de payer des participations financières. Si Pornichet devait construire 20% de logements sociaux cela reviendrait à doubler la population alors que Pornichet n'en a pas la capacité d'accueil. C'est pour cela qu'elle souahite rester à la CARENE ?
- Elle ne connait pas certaines règles de base en faisant des propositions illégales, comme favoriser les entreprises locales dans le cadre des marchés publics.
- Elle méprise la démocratie en expliquant de façon hasardeuse qu'elle ne reconnait pas le choix exprimé dans les urnes par les Pornichétins de quitter la CARENE et qu'elle reviendra dessus par un vote en Conseil municipal. Vive la démocratie !
- Elle s'inquiète des pertes fiscales importantes de la CARENE en méprisant le gain des contribuables Pornichétins.
- Elle s'imagine que le changement d'intercommunalité se traduit par une compensation des investissements, alors qu'il s'agit d'un transfert du patrimoine dont une partie est déjà amorti.
- Elle confond les rôles entre Pornichet et la CARENE. La compétence développement économique ne concerne pas le commerce de proximité, mais uniquement les zones commerciales. LA Zone du PAPA n'est pas gérée par la CARENE qui a délégué la gestion à une société, la SELA.
- Elle réinvente l'eau chaude avec le FISAC 2, alors que Robert Belliot a déjà utilisé le dispositif pour rénover les vitrines.

Le seul vote utile, c'est celui de la compétence : Voter Robert Belliot le 23 mars prochain.
#14 - Le 18 mars 2014 à 17h16 par INCOMPETENCE ?, Pornichet
Jean Claude est un costaud . C'est du lourd comme on dit dans le bâtiment.
Les réponses sont carrées, façon militaire : RAS. Un peu comme dans son interview de la Baule + : premièrement, deuxièmement, troisièmement, quatrièmement, cinqièmement ! C'est très clair y'a rien à dire !
-Rythme scolaire : "on applique la loi". Comment ? "Nous organiserons une consultation" - sans rire ? - Commencez par respecter celle qui a été faite.
- Changement d'intercommunalité : "Elle n'appartient pas au Maire de Pornichet, ni au Maire de la Baule, encore moins aux habitants (sic)". A qui alors ? A Joël Batteux ?
Jean Claude le dit tout net, il choisira la solution la plus avantageuse pour Pornichet et il sait déjà que c'est à la CARENE :
Plus d'impôts, (TEOM, TH en augmentation), Plus de logements (réactivation du projet hippocampe et ses 1500 logements), Moins de services (toujours pas de promenade rénovée à Bonne source, pas de Bus à haut niveau de service) Moins de projets (exit les aides pour le remblai)
- Développement économique : "J'ai mon réseau" "je sais négocier" "c'est mon métier" - At'tention ! Faut pas prendre les gens de haut comme ça, Jean Claude. Un peu d'humilité, c'est bien aussi.
#15 - Le 19 mars 2014 à 09h27 par sans rire, Pornichet
à 14 : en parlant d'humilité, tu devrais retourner près de tes radiateurs, Pierre B, tu y serai bien mieux et bien plus compètent (du moins je l’espère)...
#16 - Le 20 mars 2014 à 05h13 par BORIS, Pornichet
Incompétence,surement,mais je préférerai ignorence de l'adversaire..Partisan de Belliot,pas de doute et vous en avez le droit,mais de grace.Il a tout dit le monsieur et tout conseillé.Mr le maire ,il les prend pas de haut et ne méprise pas ses anciens colistiers quand il leur apprend la veille de la distribution des prix qu'ils ne seront plus sur sa liste.ca c'est la franchise Belliot.D'ailleurs,il est coutumier du fait,il avait fait la meme chose lors de son élection en 2008 et les promesses faites a certains attendent encore aujourd'hui.Ne vous en déplaise,je ne suivrai pas votre conseil et je suis loin d'etre le seul,nous ce sera MR Pelleteur.
#17 - Le 20 mars 2014 à 13h32 par ROMAIN, Pornichet
à incompétence (14)

"Attention ! Faut pas prendre les gens de haut comme ça"

on sait que Mr Belliot est un maître en terme de communication...

A choisir, je préfère la méthode pelleteur

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter