Pornichet Infos

Pornichet Municipales : Robert Belliot est en rogne

Robert Belliot ne décolère pas. Il reproche à l’équipe Pelleteur de mentir sur les permis de construire. Il menace de porter plainte pour « Fake news. »

Robert Belliot explique : « Pour justifier son bétonnage de la ville, Pelleteur raconte que les permis de construire ont été délivrés par moi. C’est un énorme mensonge.  Je suis allé chercher la preuve du contraire à l’INSEE, ce n’est pas contestable.» 

Les chiffres de l’INSEE précisent que Robert Belliot a délivré pendant son municipe des permis de construire  pour 859 logements et Jean-Claude Pelleteur 1076.

INSEE

10/03/2020 | 22 commentaires

Vos commentaires

#1 - Le 10 mars 2020 à 12h55 par Nostalgie, Pornichet
Merci de refaire les totaux pour la période de 2009 à 2013 pour avoir les bons résultats....
#2 - Le 10 mars 2020 à 13h01 par sébastien, Pornichet
Autant de constructions pour seulement 300 habitants supplémentaires, c'est de la folie. Encore une preuve du bétonnage de Pelleteur, LREM n'a pas choisi le bon cheval on dirait
#3 - Le 10 mars 2020 à 14h38 par Sandra
Robert Belliot est si nul en maths que ça ? Ne pas savoir faire une addition, ça en dit long... Le bon chiffre est 859 et non 480, soit presque deux fois plus que ce qu’il annonce.

Par ailleurs, il semblerait que les chiffres soit faussés puisqu’on ne voit pas trace des 400 logements de St-Sébastien. Auquel cas le vrai chiffre pour Belliot serait d’environ 1260. Alors, qui propage des fake news ?
#4 - Le 10 mars 2020 à 14h43 par LEROY
A l'attention de P.I..... Ne vous fiez pas à ce que dit R. Belliot, surtout si celui-ci est en colère. Vérifiez ses additions....C'est aussi un addictif du n'importe quoi.
Si on additionne, la période 2009/2013, cela fait 859!
#5 - Le 10 mars 2020 à 15h54 par blabla
Si on compte bien (et pas comme une savate ainsi que le tableau le démontre), on arrive à un total de 859 logements pour Belliot et pas 480. Avec un trou d'air assez étonnant pour 2013 dont il serait bien de connaître l'origine réelle : baisse drastique démago avant les élections de 2014 ou absence de décisions liée à la prise en main par la préfecture dont on parlait à l'époque (et donc à une inefficacité systémique).
Il n'en reste pas moins qu'en deçà d'un certain nombre de logements nouveaux, on perd de la population. Tous les maires s'en rendent compte à leur détriment et sont alors contraints de mettre leurs promesses en berne. À moins que nous ne voulions subir le sort du Pouliguen à la population déclinante dans tous les sens du terme !
Bref la différence entre RB et JCP n'est pas si importante que sous-entendue (avec la grosse erreur de calcul bien tendancieuse !) et le trou de 2013 mériterait une explication...
#6 - Le 10 mars 2020 à 17h16 par Trou de mémoire, Pornichet
1/ le tableau de l’INSEE donne le nombre de permis délivrés et non le nombre de logements construits sur cette même période

2/ le permis de construire étant un document public et donc consultable par chacun il serait facile de reprendre la liste des immeubles évoqués par un commentateur dans un autre article et de vérifier qui a signé en bas de la page

3/ un permis est valable 3 ans de base avec deux prolongations possibles d’un an chacune, un permis est donc en réalité valable 5 ans. Donc un permis délivré en 2013/2014 est valable jusque 2018/2019 .... voyez l’immeuble derrière les pompiers dans l’impasse, en cours de livraison son permis date de 2 »fevrier 2014 ... c’était bien Robert encore en poste ....
#7 - Le 10 mars 2020 à 18h26 par Circonspect, Pornichet
De l'importance de se relire avant de dire ou redire n'importe quoi en croyant publier un scoop.
Tout cela est bien risible, voire tragique, de voir quelqu'un prétendre à piloter la ville sans savoir que deux et deux font quatre.
Oui je sais c'est une erreur de plume comme on dit. Mais une balaise quand même, à moins que ce document n'aie été rédigé dans une certaine précipitation mélangée à une habituelle confusion. C'est une marque de fabrique....
Pas la peine de se lancer dans une bagarre de chiffre mais il faut savoir que nombre de riverains de l'avenue de St Sébastien avaient des promesses d'achats de promoteurs car il semblait prévu que le massacre de St Sebastien se poursuive sous l'oeil bienveillant du Maire d'alors. En gelant les zones prospectées pour plusieurs années Monsieur Pelleteur a arrêté cette démarche incontrôlée.
Par ailleurs, rappelons que le stade Louis Mahé cher à une co listière de RB avait été voué par ce dernier à la construction d'une maison de retraite, comprenne qui pourra. Faites ce que je dis mais oubliez ce que j'ai fait.
#8 - Le 10 mars 2020 à 19h09 par Claudius , Pornichet
Pour répondre à blabla, il faut construire pour garder son nombre d'habitants, peut-être, mais maintenant à Pornichet pour une augmentation moyenne d'environ 60 habitants/an, nous construisons 220 logements....
Juste un détail : il y a seulement 43% de résidences principales !
#9 - Le 10 mars 2020 à 19h17 par lefox
"trou de mémoire", si je suis votre raisonnement, dans les six ans qui vont venir le nombre de constructions sera énorme compte tenu du nombre de permis de construire accordé par Mr PELLETEUR.47% de plus que Mr Belliot pendant leurs trois dernières années respectives de municipe et 25% de plus que Monsieur Belliot sur les six ans restpectifs de municipe. On peut tourner les chiffres dans tous les sens, le résultat reste le même, Monsieur Pelleteur est le plus grand pourvoyeur de permis de construire. La densification de notre commune n'est pas prête de s'arrêter avec lui.
#10 - Le 10 mars 2020 à 19h30 par Janin, Pornichet
à peu de chose près c’est le contenu de ses séances d’intimidation. On ne peut pas parler de programme. Il n’en a pas. Pauvres colistiers et colistières, où se sont-ils engagés?
#11 - Le 10 mars 2020 à 19h55 par Stephane, Pornichet
Pelleteur ne supporte pas la pression des promoteurs. Il accorde des permis à tout va sauf 2 mois avant les élections ou il met en attente les permis du parc d'armor ( plus de 100 logements). Tout ça seulement a des fins électoralistes
#12 - Le 10 mars 2020 à 21h13 par Nostalgie, Pornichet
Que ce soit Belliot ou Pelleteur trop c'est trop.. On peut construire mais en restant dans le raisonnable et en respectant une entité architecturale. Près de chez moi en centre ville, un hôtel doit être détruit au profit de 3 appartements toit terrasse d'environ 35 logements. M'étonnant que la destruction de l'hôtel ne se faisait pas, j'ai questionné le promoteur qui m'a indiqué avoir eu des consignes de la mairie d'attendre la fin des élections pour la démolition. Messieurs assumez au moins vos decisions...
#13 - Le 11 mars 2020 à 08h09 par laisse béton
#8 Claudius
Vos chiffres de 60 habitants pour 220 logements avec 43% en résidences principales
ça vous pose pas une question ?
Que faites vous des familles monoparentales qui doublent presque le nombre de logement actuellement
C'est un fait de société
#14 - Le 11 mars 2020 à 12h13 par Julien, Pornichet
Bonjour,
Là encore, M. BELLIOT a une façon bien à lui de présenter les choses.

Ce qu'il ignore, ou oublie volontairement de dire, c'est qu'au sens de l'INSEE, "logement autorisés" correspond à logement "livré".
Les logements "autorisés" en 2018 ont pu vu les permis de construire signés en 2017 ou.... 2013.

l'INSEE ne tiens pas compte de la date de signature mais de la date de livraison par le promoteur...... Les voies des statisticiens sont impénétrables... tout comme l'esprit retord de M. BELLIOT....

Bien à vous
#15 - Le 11 mars 2020 à 14h00 par il fait peur
Mr Belliot perd la mémoire, il est obligé de consulter L'INSEE car il se rappelle plus des permis de construire qu'il a signé, il se trompe dans les chiffres, il radote toujours la même chose sur la carène
Il se dit honnête en plus, il est grave
Sa seule défense c'est d'attaquer en justice, pourtant il en a fait dépenser de l'argent aux contribuables pendant son mandat et encore maintenant quand il attaque la mairie ,tout ceci malgré les recours qu'il a déjà perdu
#16 - Le 11 mars 2020 à 14h13 par changement, Pornichet
Enfin !!!! Des habitants se mobilisent sur les réseaux pour crier le bétonnage de Pelleteur

On veut quoi sur Pornichet ?

Une ville de béton ?

L'ancien maire a raison de son intervention et vous les journalistes sur des sujets importants .Vous êtes ou?
Pas moi !!!!!!
#17 - Le 12 mars 2020 à 12h38 par Aldo, Pornichet
#13 laisse beton

Population 2016: 10487
Ménages : 5313
1 personne: 2047 (H:837; F:1210)
2 Personnes et +: 3215 (0 enfant:1926; avec enfants:963; monoparental:326)

2018: décès domiciliés 152; naissances domiciliés 84; solde :- 68

Donc 120 arrivants pour un accroissement de 60 habitants en moyenne...

Les constructions sont surabondantes, et deviennent des résidences secondaires ou des logements vacants.
#18 - Le 12 mars 2020 à 17h02 par Herbert, Pornichet
Était-ce bien réfléchi, encore une fois, d’étaler la vacuité au grand jour ? Du Robert Belliot quoi ! Arborer sur ses affiches compétence, honnêteté, sincérité quand il en fait à longueur de temps la démonstration inverse. Vide intellectuel qui pose question. Qui doit porter plainte ? Ceux qu’il traite de profiteurs, de voleurs, de magouilleurs ? Ou celui qui profère ces insultes sur tracts dont les écrits restent consignés. Il va finir par se faire un procès à lui-même ! Il peut le faire !
Quel show ! Où y a de la rogne y a pas de plaisir
#19 - Le 12 mars 2020 à 22h13 par Hevenaud , Pornichet
Robert Belliot ? Parlons nous de la personne qui (avec M. Trichet en conseiller)
- à fait un parc paysager à 6 million d'€
- a fait un hippodrome qui va coûter encore 4,5 millions d'€ à cause des malfaçons
- a été rappelé à l'ordre par la préfecture et la CRC sur sa gestion budgétaire
- faisait payer une amende à la ville pour non respect des règles en matière de logements sociaux
- a vendu la maison de retraite.. mais veut en construire une dans son programme ?
- Critique le PLU (qu'il n'a pas changé à son époque)
- et a été dans l'opposition sans être capable de faire de contre propositions constructives aux projets...

Au-delà de toute considerations sur la personne (chacun peut se faire une opinion), le bilan de JCP reste plutôt flatteur entre le quartier de la Gare redynamisé, la Pointe du Bé, le Square Hervo, la mutuelle communale, les projets de front de mer et de cinéma, ou encore la plage dont la Ville a su garder la maîtrise contrairement à La Baule. On pourra dire ce que l'on veut, pour ma part, et c'est l'image qu'il donne sur la presqu'île, c'est une personne qui se bat pour sa ville... et je crois que c'est l'essentiel de ce que j'attends d'un maire. Il ne devra cependant pas rater les attentes de bcp en matière d'envrionnement.

Quant aux chiffres donnés par M. Belliot, en effet, il suffit de se rendre à l'urbanisme pour remarquer que bcp d'immeubles réalisés ces dernières années étaient signés sous le mandat précédent. Toutes les données sont publiques...

Bonne chance à tous les candidats, car au moins eux s'engagent contrairement à nous tous pauvres commentateurs pathétique, passifs et anonymes...
#20 - Le 13 mars 2020 à 09h57 par Candidat
@Hevenaud

Critiquer c'est bien, faire un bilan bien ( à condition de ne pas oublier le passif)

Mais parler du futur c'est mieux


Et de ce côté, le futur de JCP n'est pas celui dont les Pornichetins veulent aujourd'hui. Nous ne sommes plus en 2014.
#21 - Le 13 mars 2020 à 13h42 par constat
Je vois que Mr Belliot cache l'âge avancé de certains de ses colistiers sur son acte de foi, que j'ai reçu sans ma boite à lettre
Lui qui se dit honnête !!
La plupart selon Mr Macron devraient rester confinés chez eux au delà de 70 ans
Bonjour le changement pour les jeunes
#22 - Le 13 mars 2020 à 20h07 par Fanfan, Pornichet
Monsieur Belliot se rend-il compte des énormités qu’il envoie à la volée?
Ces dernières années, le phénomène des fake news s'étend sur le Web aux dépens des internautes. Ces fausses informations peuvent être propagées dans des buts différents. Certaines ont pour objectif de tromper le lecteur ou d'influencer son opinion sur un sujet particulier. D'autres sont fabriquées de toute pièce avec un titre accrocheur pour densifier le trafic et augmenter le nombre de visiteurs sur un site.
Quand on est soi-même auteur -compositeur - interprète de nombre de calomnies (tracts gris élections 2014, tracts au titre évocateur 2015 distribués par lui-même)tant de recours et toujours débouté, on fait profil bas et surtout on la boucle!

Le phénomène des fake news a pris une ampleur médiatique au cours de l'élection présidentielle de 2016 aux États-Unis. Cette tendance a fait son apparition en France quelques mois plus tard lorsque le peuple a également été appelé aux urnes pour élire son nouveau président.

Et là pour on ne sait lubies égotiques trois personnages nous rejouent la romance piano à quatre mains (Corneti-Trichet) que reprend en solo l’inénarrable en quête de voix. Pornichet petite commune paisible sous l'emprise des chantres des fake news? Réponse dimanche soir. à moins qu'ils n'aient réussi, d'un coup d'éclat, à faire annuler l'élection; à l'affût d'irrégularités dont ils ont le secret. à chacun le sien.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter