Pornichet Infos

Pornichet refuse d'accueillir des réfugiés : Le PS réagit

Suite au refus de Pornichet d’accueillir des réfugiés, la section PS de Pornichet s’indigne.

Sur la forme :

Une unanimité sur ce sujet est surprenante tant cette question est personnelle, prise en conscience, sans référence politique gauche-droite. De la part de tous les élus du Conseil municipal il n’y aurait aucune voix demandant un geste d’humanité pour ces réfugiés ? De surprenant cela devient effrayant.

Sur le fond :

La gestion pratique, matérielle, financière, sociale des populations migrantes est difficile. Faut-il pour autant les ignorer, les repousser, les chasser ?

Les réfugiés, d’où qu’ils viennent, ont fui au péril de leur vie, la guerre, la violence, la dictature, la misère, la faim, la mort.

Ces hommes, femmes, enfants ont traversé des épreuves dans l’abandon de leurs racines, de leurs pays, de ce qu’ils et elles étaient. Toujours dans la perte et la séparation, toujours victimes.

Bien que ce ne soit pas sur « nos » plages, comment oublier l’image d’un corps d’enfant sur une plage ? On ne peut s’indigner quand des images sont si cruelles, si violentes à voir, et en même temps, lorsqu’on pourrait agir un petit peu, fermer les yeux, les oreilles à l’appel désespéré d’hommes et de femmes qui veulent juste vivre (et même survivre dans des conditions indignes de la France), dans un pays en paix.

« Accueillez-les chez vous ! ». D’aucuns se cachent derrière des invectives adressées à celles et ceux qui réclament une Fraternité comme écrit dans notre devise nationale, une main tendue à notre prochain. D’autres, nombreux, agissent pour l’accueil : la solidarité individuelle, associative existe, et heureusement et aussi pour bien d’autres maux de notre société.

Cela n’exclut en rien les solidarités qui devraient être celles de l’Etat, des collectivités, de toutes nos villes de France.

La tâche serait moins ardue si elle était partagée. Chacun peut « faire sa part » comme dit le colibri (Pierre Rabhi). Des villes voisines le font : Préfailles, Saint Brévin…. Batz-sur-Mer, petite ville, nous montre l’exemple en accueillant 35 personnes. En proportion de notre population Pornichet devrait en accueillir 125 !

Ces réfugiés ne sont pas si nombreux au regard de la population française, au regard de toutes celles et tous ceux qu’on a accueillis en d’autres temps de guerres et de misère. Nous sommes nombreux à avoir un ou des ascendants immigrés.

Au lieu de reproches sur leurs difficultés d’intégration, essayons de leur donner une place, de les connaitre, de les reconnaitre comme faisant partie de notre humanité.

07/11/2018 | 15 commentaires
Article suivant : « Pornichet refuse d'accueillir des migrants »

Vos commentaires

#1 - Le 08 novembre 2018 à 11h25 par Martineau, Pornichet
Face à un dossier sensible, le maire de pornichet devait réunir un conseil municipal extraordinaire.
#2 - Le 08 novembre 2018 à 16h04 par Lepere
S' il réagit c'est qu'il existerait encore un PS à Pornichet ?

Après avoir vendu son âme à Pelleteur en 2014 et être resté totalement absent du débat public il réagirait en 2018 ! de qui se moque t'on ?

Hier la CFDT, aujourd'hui le PS cela ressemble fortement à de la manipulation de la Reine-Maire de Nantes face au refus unanime des élus de Pornichet de se voir imposer ses dictats.
#3 - Le 08 novembre 2018 à 23h21 par Merci
Pourrait-on savoir s’il s’agit de réfugiés (donc fuyant des persécutions) ou de migrants économiques ?
D’où viennent ils ?
Quels sont leur qualification
Quid de leur famille, épouse, enfants?
Comment et combien ont-ils payé les passeurs ?
Pourquoi n’essaient-ils ou ne veulent t’ils pas changer les choses dans leur pays au lieu de prendre la fuite?

J’espère que toute personne ayant une opinion sur le sujet a des réponses
#4 - Le 09 novembre 2018 à 08h54 par Betonnage, Pornichet
Mais qui a donné ses voix au maire actuel lors des municipales .Retour de baton .
#5 - Le 09 novembre 2018 à 20h12 par revanche
C'est petit de profiter de ce problème de migrants , pour montrer que le PS existe et de critiquer ses collègues élus socialistes de Pornichet qui ont votés contre
On sert de porte voix à la Socialiste en chef de la mairie de Nantes qui n'a pas pris ces responsabilités jusqu'au bout,
Vous pouvez créer une association avec vos copains de la CFDT pour les recevoir
#6 - Le 09 novembre 2018 à 21h03 par Josiane Robert
à Lepere et Betonnage:
Que de beaux arguments qui apportent de l'intelligence au débat!!!Des idées, non. Des attaques personnelles, oui.
Ah! les fidèles de l'ancien maire: toujours aussi bons!
Vous devriez signer vos dires;les futurs candidats aimeraient sans doute vous avoir sur leurs listes....

Contrairement à ceux qui se cachent derrière des pseudos, j 'ai toujours exprimé mes idées à découvert:oui notre liste s'est désistée pour éviter un nouveau mandat de l'équipe sortante, oui j'ai donné ma voix à JC Pelleteur, oui cela me laisse la liberté de dire ce que j'approuve ou ce que je rejette, comme tout citoyen.
#7 - Le 10 novembre 2018 à 00h08 par Hubert
Que le PS s'exprime quoi de plus normal d'autant que son attitude responsable lors des dernières municipales le prive du lieu d'expression qu'est le conseil municipal.
Mes petits fils font du sport à Pornichet et ils m'ont raconté que de jeunes migrants jouaient avec eux au basket et au foot. Si j'ai tout compris, ils seraient encadrés en tant que mineurs isolés par une association installée localement à Pornichet ou peut-être au Guézy.
En tout cas, pour mes petits enfants, ce qui n'était que des drames humains un peu abstraits et lointains s'incarnent dans ces gamins qui leurs font des passes et partagent une passion commune.
Bravo aux deux clubs de prouver que les valeurs du sport sont autre chose que le pognon du foot ou de la NBA en accueillant ces jeunes.
Ce qui est possible pour le sport ne serait donc pas possible pour une commune comme Pornichet ?
Préfère-t-on les migrants épisodiques, ceux que nous appelons les touristes, aux migrants politiques ou économiques ? Triste époque.
#8 - Le 10 novembre 2018 à 09h37 par manipulation
Vous trouvez normal que des pseudos réfugiés ont la plupart du temps autour des 20 ans et se baladent à St Brévins avec des Nike aux pieds, nos jeunes en sont dégoutés de ne pouvoir s'en offrir
Quand on parle de commémoration , ils devraient rester au pays défendre leur patrie et leurs familles
Lors des guerres on voit des réfugiés sur les routes(les mères, enfants et vieillards), pas des jeunes hommes
La plupart viennent en France tout simplement pour ramener de l'argent à leurs familles qui restent au pays
Qu'on arrête de nous manipuler aussi , on est bien content de les prendre pour faire les basses besognes que nos jeunes ne veulent plus
Arrêtons aussi les basses récupérations politiques
Les villes socialistes ne montrent pas plus l'exemple pour les accueillir, seulement certaines qui ont déjà accueillis et maintenant elles n'ont plus le choix car elles sont mis a contribution à chaque fois, comme St Brévins et Batz
#9 - Le 10 novembre 2018 à 14h48 par Choupie, Pornichet
La commémoration de 14-18, reportages, télé, montre ce qu’était une vraie solidarité. Rien à voir avec ces sujets locaux où s’engouffrent les maîtres ès boules puantes du site, mais aussi ceux qui, avides d’assistanat, attendent tout du système français. Et gratuit de surcroît. Difficile d’imaginer qu’on ne faisait pas la fine bouche sur des légumes que de nos jours nombres refusent. On jette on gaspille dans cette société où la date de péremption a pris telle dimension marchande. Tellement plus important que de savoir comment notre agriculture robotisée un max, pressurée par ailleurs, normes écolos-quotas, a la nécessité de produire plus encore pour nourrir tout le monde à moindre coût. Certains peuvent trimer, d’autres s’en foutent carrément et attendent que ça tombe du ciel… lui-même remplacé par les réseaux sociaux! Arrêtons cette idée imbécile qui voudrait faire croire que l’assistanat peut nous tirer nourriture gratis. Mettons nous à l’ouvrage pour produire et non consommer à tout va… çà vaudrait mieux pour nos enfants que du "Tout cuit dans le bec!" Les générations, icelle de 68, les politiques, tous dans le même sac, et l’argent roi ont failli à nombres de principes d’éducation. 250 M€ pour aider les départements à financer les allocations individuelles de solidarité et 141 M€ pour l’accompagnement des mineurs étrangers non accompagnés, cela parle-t-il aux pleurnicheuses du site? Plus que de l’argent c’est du respect, du bon sens, dont le caritatif aurait bien besoin. Tout accepter au moyen de l’argent public n’est pas une solution en soi.
#10 - Le 10 novembre 2018 à 20h02 par ber.car.
"Les réfugiés, d’où qu’ils viennent, ont fui au péril de leur vie, la guerre, la violence, la dictature, la misère, la faim, la mort."
Vous pensez réellement ce que vous écrivez ?
Allez voir à Préfailles, Nantes quartier Sainte-Thérèse, Saint-Herblain quartier Saint Louis de Montfort, la plupart des migrants présents ne correspondent pas du tout à ce que vous décrivez !
#11 - Le 11 novembre 2018 à 12h19 par Françoise Jan, Pornichet
Que sont ces batailles politiques face à la détresse de personnes qui ont fui leur pays au péril de leur vie ? Le PS réagit et alors ? Pourquoi lui renvoyer des tactiques politiques alors qu'il ne s'agit finalement ici que d'humanité. Humanité, solidarité, tolérance, empathie connaissons-nous encore ces mots aujourd'hui ? En fin de compte la misère et le désespoir vous fait peur, vous avez peur de les regarder en face, peur de l'inconnu. Vous ne savez pas ce que vous perdez et combien vous pourriez apprendre de ces gens. Quand je lis certains propos ici, j'ai peur mais je ne suis pas étonnée de ce qui se produit aujourd'hui en Europe. Il est triste de constater que l'histoire se reproduit et qu'on ne tire aucune leçon du passé. Triste, triste monde ...
#12 - Le 11 novembre 2018 à 19h34 par DisneyLand, 44380
Comment Pornichet pourrait-il accueillir des réfugiés alors que la commune ne peut même pas accueillir tous les touristes et pauvres résidents secondaires? Quel malheur !

Il eut été utile d’avoir un vrai débat sur ce sujet au conseil municipal. Ça aurait au moins occupé ceux qui y dorment et ne se réveillent que pour lever la main afin de justifier leurs indemnités d’élus
#13 - Le 12 novembre 2018 à 13h09 par anisette, Pornichet
Bravo Monsieur le Maire, nous avons assez à nous occuper de nos pornichétains encore BRAVO pour cette décision
#14 - Le 12 novembre 2018 à 14h38 par Herbert, Pornichet
Elle n’a pas tort Mme Robert quand elle s’estime privée d’expression. Car c’est franchement une drolatique inconsistance qui sert d’opposition. Il n’est que de voir les folles interventions méchantes dont est capable leur pseudo-leader et les rictus qui valent commentaires juste pour faire plaisir au ‘Maître’. Quel ridicule ! Et dire que le LR et EPP de par leur cuistre président n’ont même pas senti le besoin de faire le ménage. Ça promet pour les échéances futures. Quid des Levacon-Bachelier-Alexandre Assez-Bétonnage-Lepere ou du suiveur Robin autour du tandem Belliot-Corneti? Jamais en capacité de faire la différence entre un projet sensé, une personne investie et une autre malhonnête? En tout cas ce n’est pas des réseaux Internet que viendra la réponse. Mais du peuple. Car soyons sûrs cette fois, quoi qu’il arrive, nous aurons une opposition à la hauteur des enjeux de Pornichet. Puisque la sphère politique de droite n’a pas eu le courage de virer l’étrange médiocrité déplacée.
#15 - Le 13 novembre 2018 à 07h35 par Betonnage, Pornichet
Herbert,

Ah ah cette fameuse tempête de vent a du vous fatiguer Herbert.

Me concernant ,je ne suis ni pour l'ancien maire ni pour Corneti.
Juste un citoyen qui a fait confiance en 2014 à Mr Pelleteur dont je suis très déçu de son action à la municipalité .


Pornichet est une ville de betonnage ,j'ai voté pour lui car il nous a dit halte aux constructions .Sa réponse pendant son mandat et de dire non ce n'est pas moi les permis de construire ont été délivrées par l'ancien maire hors aujourd'hui l'ancien maire et plus la depuis 2014 et notre ville a de plus en plus de constructions de logements .Pornichet ne doit être en aucun cas une ville dortoir mais une ville ou chaque citoyen doit se retrouver .Et de plus cette augmentation d'habitants la mairie doit absolument prévoir et dépenser à nos frais des nouvelles infrastructures !!!!

Alors oui je ne voterai plus Mr Pelleteur car il a fait comme tous les hommes politiques !!!!!!!! Prendre ces citoyens pour des imbéciles !!!!!

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter