Pornichet Infos

Pornichet reste ville aux quatre fleurs

Les « fleurs » récompensant l’engagement des communes ligériennes dans l’aménagement paysager et le fleurissement ont été décernées. 344 communes des Pays de la Loire reçoivent 1, 2 ou 3 fleurs.

Pornichet est à l’honneur puisqu’elle arbore le label d’excellence « 4 fleurs », remis par le jury national. En Pays de la Loire seules 19 communes possèdent quatre fleurs, ce qui place la Région, au 1er rang national.

L'examen

Le passage du jury régional est un moment d’échanges entre les experts et les communes.

Du 7 au 23 juillet dernier, le jury régional a visité 122 communes, sous la présidence de Dominique Prouteau, conseillère régionale des Pays de la Loire. Celle-ci réaffirme l’engagement de la Région : « Au-delà de son caractère de récompense officielle, le label Villes et Villages Fleuris garantit une qualité de vie et témoigne d’une stratégie municipale globale et cohérente pour améliorer l’environnement et l’accueil sur le territoire. Dans un contexte croissant de compétitivité, les communes labellisées se donnent ainsi lesmoyens d’offrir une image et un environnement favorables à une attractivité touristique, résidentielle et économique. »
Dans l’aménagement paysager des communes, quatre axes se dégagent :
- qualité de vie ;
- respect de l’environnement ;
- lien social et attractivité.


Cette labellisation s’inscrit dans une démarche de progrès et dans un esprit collectif d’amélioration et de préservation du cadre de vie quotidien. Les communes qui ont fourni des efforts conséquents de fleurissement, d’embellissement et de respect du développement durable sont récompensées en se voyant attribuer 1, 2 ou 3 fleurs et des prix spéciaux.

Le jury se base sur trois séries de critères d’évaluation :
- la qualité du patrimoine paysager et végétal ;
- la prise en compte du développement durable et le cadre de vie ;
- les actions d’animation et de valorisation touristique, économique et résidentielle de la commune.
Le jury régional est représenté par deux équipes, chacune composée d’un élu régional, d’un expert en tourisme, d’un horticulteur ou d’un jardinier « 4 fleurs » et d’un paysagiste du CAUE (Conseil d’architecture, d’urbanisme et de  l’environnement). Chaque commune est visitée par l’une des deux équipes. Au total, 35 personnes se relaient sur  l’ensemble des journées de visites.

La 4e fleur est attribuée par un jury national sur  proposition du jury régional.

En remettant le prix aux représentants des communes, Dominique Prouteau  « se réjouit des initiatives portées par les élus et les services techniques des communes, qu’elles soient villages ou agglomérations. Développement de trames vertes et bleues, gestion différenciée des espaces verts, valorisation des paysages et des espèces, gestion économe de la ressource en eau, réduction des pesticides, mise en place de circulations douces, accessibilité de tous aux espaces publics... Le végétal s’installe ainsi au cœur de la construction et de l’aménagement urbains, avec le respect de l’identité régionale dans le choix des végétaux. »


En Loire-Atlantique seules comptent Quatre fleurs : Carquefou, La Baule-Escoublac, La Haie-Fouassière, Nante et Pornichet.

La Turballe, Le Pouliguen, Piriac-sur-Mer, Saint-André-des-Eaux, Saint-Lyphard, Saint-Nazaire en affichent trois fleurs ; Batz-sur-Mer, Guérande, Herbignac, Le Croisic, deux.





 

17/11/2014 | 1 commentaire
Article précédent : « Mazy-de Gaulle : priorité aux circulations douces »
Article suivant : « Réunion publique d’information le 17 novembre Aménagement du quartier Mazy-Gare-De Gaulle »

Vos commentaires

#1 - Le 21 novembre 2014 à 08h26 par Vieille Canaille, Pornichet
Quatre fleurs de quoi?
Même les récompenses perdent tout leurs symboles. Comment peut-on qualifier un aussi négligé entretien de la commune. Inadaptés les entretiens différenciés, incohérents, minables par endroits. Ceci ne met pas en cause le bon travail des employés municipaux, ils exécutent les ordres et les méthodes, sous la responsabilité entière de ceux qui les donnent (les ordres) sans tenir compte des particularités des lieux, des avis et des goûts. La population, les quartiers ne sont pas dupes sur la valeur et les ressources en exécution.
Voulzy chante le pouvoir des fleurs.
A quand les mérites envers ceux qui honorent ces symboles. Changer les choses serait un sacré bouquet de roses! Pour bientôt nos quatre fleurs humaines? Peuvent y croire celles et ceux qui ont connus et respecté les acteurs de ce qui était le fleuron de la presqu'île il y a quelques années. C'était avant...les entretiens et récompenses différenciés...

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondiness 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter