Pornichet Infos

Pornichet, Robert Belliot au tribunal pour diffamation

En mars 2011 Robert Belliot donnait une interview sur la radio Kernews. Il y tenait des propos concernant Jérémie Rabiller que celui-ci avait jugés diffamatoires. Plainte fut déposée et les parties se retrouveront devant le juge du tribunal correctionnel fin août.

Jérémie Rabiller, candidat aux cantonales en mars 2011 avait déposé plainte contre Robert Belliot et Kernews pour des propos tenus en direct le 17 mars sur la radio locale et rediffusés deux fois en différé. Il jugeait les propos du maire diffamatoires et considérait que son honneur était atteint.
Robert Belliot disait entre autres « .. ce monsieur, il se prend pour quelqu'un de très important. Il a été dix ans au chômage, donc on avait eu un peu pitié de lui. On a voulu lui donner un travail... »
Il parlait de « gros social, parce que cette personne-là, on l'a embauchée pendant un an ».

En début d'interview, l'animateur (Yannick Urrien) avait indiqué que Robert Belliot était furieux  des propos que Jérémie Rabiller avait tenus à son endroit et que le maire dénonçait comme mensongers.

Après enquête, le juge instructeur du tribunal de grande instance  a ordonné le renvoi devant le tribunal correctionnel.
Les faits qualifiés de « diffamation publique et complicité de diffamation publiques », s'ils étaient retenus par le tribunal correctionnel de Saint-Nazaire pourraient être réprimés par la loi du 29 juillet 1881* et celle du 29 juillet 1982* (de la liberté de la presse) et les articles 121-6 et 121-7 du Code pénal (de la responsabilité et de la complicité), pour le maire de Pornichet et pour la gérante de Kernews Radio, Fabienne Brasseur.
À suivre le mardi 28 aout prochain à 14 heures au tribunal correctionnel.

*http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=LEGITEXT000006070722&dateTexte=20080312
** http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000880222

 

Auteur : JBR | 02/08/2012 | 9 commentaires
Article précédent : « Travaux de canalisations d’eau potable »
Article suivant : « Conférence : Vénus ou l’étoile du berger »

Vos commentaires

#1 - Le 16 août 2012 à 11h23 par Cavaro
Si je ne m'abuse il s'agit de propos tenus pendant la campagne des cantonales.
Dans ce cas cela ne va pas aller bien loin.
Si en plus c'est vrai pour ce qui concerne les 10 ans de chômage, M. Rabiller aurait mieux fait de s'abstenir de remuer cela.
On peut aussi se poser la question de la raison de l'embauche de ce monsieur par le maire de pornichet. De même la question de la loyauté de M. Rabiller vis à vis d'un ancien employeur se pose aussi.
#2 - Le 16 août 2012 à 14h43 par Gg
C'était l'époque ou Kernews offrait des interviews complaisantes à R Beliot.
La perche tendue s'est transformee en nasse pour anguilles.
Personne n'a compris pourquoi ce M Rabiller à été embauché mais personne ne peut croire que c'est par oeuvre sociale.
À propos qui a vu le rapport produit? Il me semble qu'il était question du port...et que l'adjoint Bossy, court-circuite était furieux!
#3 - Le 16 août 2012 à 16h17 par Lemere
Serait-ce le début de la fin?

Quand serait-il de l'avenir de notre maire s'il s'avérait être condamné?

Et la question à la rédaction posée par Lili à propos du rapport de M. Rabiller trouvera-t-elle une réponse?

Enfin, pour Cavaro, lors de la campagne de 2008, c'est M. Belliot lui même qui avait déclenché les hostilités , en portant plainte contre d'autre(s) liste(s).
C'est l'arroseur arrosé.
Alors ne venez pas donner des leçons de conduite. Par ailleurs, à vous lire on devrait avoir honte d'une période de chômage? A croire que nul autour de vous n'a jamais été touché!
Et de toutes les façons, ce n'est pas une raison pour user de cet argument en vue de dénigrer un opposant, même en pleine campagne électorale.
Et M. Belliot n' a pas à pratiquer " la pitié" , en usant de son pouvoir d'élus, et des finances que nous contribuables lui confions pour une gestion en bon père de famille, pas pour faire du clientélisme.
#4 - Le 16 août 2012 à 21h55 par Cathy
Bravo Lemere de répondre à Cavaro: les chômeurs ne sont pas des pestiférés. Quelle mentalité! cela ne sent pas bon, on essaye d'infester les assos, les infiltrer, faire des cadeaux, embaucher pour plaire etc...est ce bien une politique saine ou du clientélisme? Et les autres affaires en justice du Maire contre ses propres fonctionnaires par exemple, pourquoi n'en parle t on pas du tout? Monsieur le Maire après tout cela, ne prendra peut être pas le risque d'un second mandat.
#5 - Le 17 août 2012 à 17h48 par bernard, Pornichet
n'habitant pas pornichet , mais possedant une residence secondaire , et m'interréssant a cette ville (j'y reside 3mois/an) je constate que c'est un vrai panier de crabe , que des histoires , ce maire et son équipe ne font pas l'unanimité :élu gesticulateur ou incompétent , carene ,presse muselée ou achetée,embauche de copains et copines, insecurité, plaintes devant les tribunaux,budget,hippodrome qui ne tient pas ses promesses ,denigration d'opposant, le vieux port qui pourri ,risée des communes avoisinantes,assos non reconnues etc...... mme et mrs les pornichetins faites les bons choix; il faisait quand meme mieux vivre a pornichet il y a quelques années meme sous LAMBERT et EMPEREUR ,cette municipalité n'a pas été elue , ce sont les gens de pornichet qui ne voulait plus de lambert !!!!! alors faites les bons choix , ça s'est bien fait au niveau nationnal malgré ???
#6 - Le 20 août 2012 à 11h23 par Juridique
A la rédaction : Je m'interroge à la lecture de votre titre. Pensez-vous qu'il puisse y avoir diffamation sans jugement ? Les propos que vous rapportés sont ils issus d'une pièce communicable ? Pensez-vous qu'ils sont avérés comme étant diffamatoires ? Vous devriez être plus mesuré dans ce domaine car votre article laisse entendre dans son titre que la diffamation a été prononcée. N'avez-vous pas vous-même fait l'objet de poursuites pour ce même chef d'accusation envers un élu de la Presqu'île ? Cette mésaventure devrait vous inciter à davantage de retenue. Inviter le lecteur à assister à une audience, certes publique, ne peut que renforcer le fait que votre article vise à dénigrer l'auteur des propos que vous rapportez. Prudence est mère de sureté.

*********************************************************
Ce que nous avons écrit est avéré par des documents, en terme de qualification des faits.
Informer de la date de l'audience est bien tout le contraire de "laisser entendre que l'affaire est jugée".
Oui, nous sommes aussi allés devant le juge pour diffamation pour avoir utilisé le terme "trublion", nous avons gagné, et pour info le jugement est en appel.
Croyez-bien qu'il ne s'agit pas, ici, de dénigrer qui que ce soit, juste d'informer.
Vous remarquerez par ailleurs que Presse Océan a aussi traité ce sujet sur une page.
Nous rendrons compte de l'audience.
La rédac.
#7 - Le 21 août 2012 à 14h57 par Cavaro
Je suis bien d'accord avec Cathy, les chômeurs ne sont pas des pestiférés.

Cependant, rester sans emploi pendant autant de temps avec un tel profil est suspect si on lit le profil de M.Rabiller sur viadeo.com avec un regard d'employeur éventuel.
C'est en cela que je persiste et que je dis que si M. Rabiller cherche vraiment un emploi, il aurait peut-être dû s'abestenir.
#8 - Le 21 août 2012 à 20h08 par Lemere
Juridique : le retour

Vos questions relèvent justement de celles qui seront posées lors du jugement.
C est vous qui anticiper.
Et la rédaction le montre bien.
Si la plainte a été reçue, c' est bien maintenant aux deux parties d'amener pour l'un les preuves de sa plainte, et à l'autre de prouver qu' il ne voulait pas diffamer. Pour le premier , vu que les propos ont été publiques car par voix
radiophonique, cela devrait être assez facile.
Reste que le juge pourra avoir sa propre interprétation,
Quand à vous Juridique, soyez patient, et contentez vous s'interroger, et non pas d''attaquer.
Le 28 est proche, ou nous connaitrons une vérité .
#9 - Le 21 août 2012 à 20h12 par Lemere
Cavaro

Chassez le naturel il revient au galop!
Pourquoi vouloir rendre une situation suspecte?
Qui vous dit que M Rabiller cherche un emploi auprès d' un employeur?

Mais bon saluons votre adhésion a l'avis de Cathy.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Twitter réseau Média Web
Media Web 136, avenue des Ondiness 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter