Pornichet Infos

Pornichet : Tourisme création d'une SPL

Le maire a annoncé sa décision de réunir l'office du Tourisme et la SEM Pornichet Evénements (Hippodrome) au travers une structure unique SPL (Société Publique Locale).

Jean-Claude Pelleteur souhaite mutualiser les moyens pour que Pornichet devienne une destination événementielle et d'affaires, renforcer son attractivité et développer son économie locale.
L’objectif de la Ville est de s’associer à l’ensemble des collectivités qui ont une compétence en matière de tourisme, afin de partager une vision du territoire et développer une stratégie de promotion touristique commune sur la Presqu’île guérandaise et l’agglomération nazairienne.

Le maire de Pornichet va plus loin, face aux incertitudes et  à l'interrogation concernant la future compétence tourisme, il prend les devants en invitant La CARENE (qui a donné un accord de principe), la région et le département à devenir actionnaires de la SPL. Il a également proposé à Yves Métaireau que La Baule, et Cap Atlantique soient partenaires de la SPL, ce dernier aurait refusé ce qui n'a rien d'étonnant car cela fait 30 ans que La Baule et Pornichet n'ont jamais réussi à travailler ensemble sur la promotion économique et touristique. Jean-Claude Pelleteur en prenant l'initiative tente ainsi de bousculer les idées reçues pour faire avancer le serpent de mer de la coopération touristique sur le territoire.

L'intérêt de la SPL
Il s’agit à la fois de dynamiser le développement économique et touristique de notre commune, de favoriser la mise en réseau des acteurs du tourisme  et de maîtriser les dépenses en regroupant les équipements et les services subventionnés par la Ville.
- d’avoir un seul acteur au service du développement touristique,
- de mutualiser des moyens entre les différentes structures, pérenniser et développer des synergies déjà existantes et faire des économies d'échelle (ex. administration, communication et commercialisation). Des concertations seront engagées avec le personnel pour l’associer au projet de SPL et définir l’organisation de la nouvelle structure.

Voir SPL http://www.collectivites-locales.gouv.fr/societes-publiques-locales-et-societes-publiques-locales-damenagement

Auteur : JBR | 15/04/2015 | 11 commentaires
Article précédent : « Pornichet accueille les premiers championnats de France de courses de dromadaires »
Article suivant : « Noël à la plage du 20 au 24 décembre »

Vos commentaires

#1 - Le 20 avril 2015 à 12h26 par magie magie
Sujet intéressant, dans lequel l'auteur, ou bien la mairie introduit une dimension inutilement polémique.

La promotion touristique de son territoire est d'intérêt communautaire pour la Carène.

Mais la Carène s'est jusqu'ici toujours désintéressé de l'aspect balnéaire que lui a apporté Pornichet. Ainsi, depuis l'entrée de Pornichet dans l'intercommunalité sous M. Lambert, la Carène versait (et verse peut être encore) une somme substantielle à Cap Atlantique afin que cette collectivité intègre la promotion touristique de Pornichet à celle de la Baie.

il en découle que dire que cela fait 30 ans que La Baule et Pornichet n'ont jamais réussi à travailler ensemble sur ce point est une pure affirmation, qui mériterait d'être étayée.

Il serait intéressant de connaître les vraies raisons qui font que Cap atlantique ou La Baule auraient refusé de participer à la SPL en formation. Participer comment ? S'il s'agit d'entrer au capital de la SPL, est-ce possible alors qu'il s'agit de collectivités territoriales distinctes ?
#2 - Le 20 avril 2015 à 16h01 par O(T)PA
Oui, mais il faut peut-être se souvenir que l'OT est une association de loi 1901, même si comme le disait l'ancien maire "la Mairie est le plus gros actionnaire" (subventions de 800 k€ plus hébergement etc..). "En accord avec le président" bien gentil, mais avant une AG des adhérents, c'est un peu "à la hussarde" non ? Même si l'on sait que le CA a été organisé pour que la mairie le tienne solidement...
C'est bizarre comme ça me rappelle une histoire de fruits, de singes et de noyaux.
#3 - Le 20 avril 2015 à 18h04 par Lemere
Même si le conditionnel est utilisé, il n'est pas surprenant, comme le souligne PI que CAP Atlantique et en particulier La Baule ne suivent pas Pornichet.

Et pour cause, la problématique tourisme de La Baule est totalement différente, 80% des touristes qui restent sur La Baule sont des résidents secondaires, qui n'ont nulle envie de voir du tourisme de masse. (Cf les concerts sur la plage). Et tant que La Baule tiendra CAP , pas question d'en être autrement.

Pour Pornichet l'enjeu n'est pas le même, et comme La Carène est prête à jouer le jeu dans l'intérêt de l'emploi local et non délocalisable, cela va dans le bon et même sens.

Et dire que R. Belliot voulait nous faire rejoindre CAP, pour dynamiser et mutualiser les ressources touristiques.

Il n'a jamais compris au travers du positionnement des élus de son propre camp ( MM Metaireau/Priou et Meunier), que jamais cela ne pourra se faire dans l'intérêt de Pornichet.

Donc la démarche de M. Pelleteur est la bonne avec la Carène, et pour le plus grand bien de Pornichet.
#4 - Le 20 avril 2015 à 20h44 par ancienprésident, Pornichet
PI a raison de souligner les voeux pieux depuis 30 ans des maires successifs et présidents d'OT qui à l'issue de chaque élection ou nomination proféraient le même discours "Pornichet et La Baule devraient travailler ensemble sur la promotion économique et touristique".
Aucun exemple concret n'est à signaler dans ce sens depuis 30 ans, car les intérêts et les mentalités à La Baule ne sont pas les mêmes qu'à Pornichet. S'il y avait eu une vraie volonté d'efficacité un seul OT pour les 3 villes La Baule Le Pouliguen Pornichet un directeur de station et le problème était réglé. C'est pourquoi le Maire de Pornichet a tenté une opération de bon sens encore une fois refusée par La Baule. Car en matière de politique touristique on préfère jouer petit bras, alors que c'est notre principale industrie.
#5 - Le 20 avril 2015 à 23h30 par Erwan
"Et dire que R. Belliot voulait nous faire rejoindre CAP, pour dynamiser et mutualiser les ressources touristiques." dixit Lemere. Encore une fois, le pelleteurolâtre de service est d'une mauvaise foi à toute épreuve !
Faut-il encore rappeler les chiffres de la consultation de février 2012 ? 62,92 % des pornichétins pour le transfert de Pornichet dans Cap Atlantique. Les pornichétins n'ont pas la mémoire aussi courte que ceux qui, comme Lemere, considèrent que le monde n'a commencé qu'en mars 2014 !
#6 - Le 21 avril 2015 à 08h36 par critique
Créer une entité juridique pour faire des économies d'échelle, bravo !

Pourquoi créer une SPL plutôt qu'une autre structure ?
Un des avantages d'une SPL (suivant la loi)
la maîtrise politique : dans une SPL, les collectivités locales sont les seuls maîtres à bord. Elle détiennent la totalité du capital et des sièges au conseil d'administration, lequel nomme et révoque le directeur général. Une telle maîtrise est pour les collectivités locales une assurance que les SPL intégreront pleinement leurs orientations stratégiques et politiques.
Inconvénients (pour les Pornichétins) d'une SPL
mise à l'écart des acteurs économiques dans les phases décisionnelles.
fragilité de ce montage face aux échéances électorales locales.
perte probable de l'autonomie.

Dans la presse on a pu lire que le Maire promettait de faire écrire des statuts dans lesquels figurerait une commission pour faire participer les acteurs économiques Pornichétins aux discussions.
Cela ne changera rien; le pouvoir décisionnel appartiendra toujours aux actionnaires (voir ci-dessus)
De plus il est assez paradoxal de chercher à flatter les acteurs économiques de Pornichet et de voter, à la CARENE, l'augmentation des bases de la Cotisation Foncière des Entreprises (CFE) et de l'augmentation des taxes sur les surfaces commerciales (TASCOM) lors du conseil communautaire du 23 septembre 2014. Où est la cohérence ?

à suivre
#7 - Le 21 avril 2015 à 08h38 par critique
suite...

Pourquoi créer une SPL avec la CARENE?
Le Maire de Pornichet est aussi Vice Président à la CARENE de la commission « développement économique-tourisme-attractivité ». Ceci explique, peut être, le choix de ce montage !!!

L'occupation de ce siège ne garantit en rien l'acceptation des projets Pornichétins par nos voisins et surtout la pérennité de ce montage, car aux prochaines élections la CARENE pourra nommer un autre vice président. Que deviendra alors cet attelage ?
Il ne faut pas oublier que dans une association capitalistique les parties qui concourent aux mises de fonds peuvent légitimement imposer leurs points de vue.

En conclusion, comme cela est très bien expliqué dans les blogs précédents les objectifs et les problématiques de chaque commune sont différents. De plus elle ne font pas partie de la même intercommunalité d'où immanquablement des problèmes verraient le jour lors des discussions sur les budgets et sur les orientations. Comment faire cohabiter la Baule et Saint Nazaire par exemple ?

Bien qu'il faille s'ouvrir vers les autres communes, commençons par construire des bases solides et économiquement fiables avant de vouloir englober des entités n'ayant pas, à priori, la même vision du tourisme et de ce qui s'y rattache.
#8 - Le 21 avril 2015 à 16h56 par Lemere
Mon cher Erwan,

Je préfére tout de même regarder 2014 que 2012, c'est plus "moderne".
Vous n'avez décidemment pas compris qu'en 2014 ce sont justement tous ceux qui ne voulaient pas quitter la CARENE qui se sont enfin exprimés. J'aurai préféré qu'ils le fassent dès 2012, mais mieux vaux tard que jamais.

Eh! Oui! Pelleteur + Martin + Gallerneau cela fait beaucoup plus que les petits pourcents qui vous suivaient lors du pseudo référendum.

Allez tournez la page, regarder devant vous, elle est pas belle la vie à la Carène ?
#9 - Le 22 avril 2015 à 10h24 par Gaston
A critique

Bon d'accord, la structure proposée ne vous plait. Je l'ai compris.
Pouvez vous nous faire une proposition concrète et qui permettra à la commune de conserver la main sur sa politique touristique ?
- face à la réforme en cours encore soumise à de nombreuses interprétations,
- dans une communauté de commune où clairement Pornichet la seule en 1ère division (équipements, hôtels, campings, restaurants, bars, animation,..........)
- sans renier nos liens naturels et géographiques avec La Baule et st-Nazaire (plages balnéaire d'un coté, plages naturelles de l'autre).

Je souligne au passage, que du coté de CAP, les communes et OT des "petites" communes s'efforcent d'exister face à l'omnipotence de LA BAULE
......
#10 - Le 22 avril 2015 à 11h40 par Aux larmes citoyens, Pornichet
Lemere, s'il vous plaît, cessez d'être "pelleteurolâtre" et d'être de mauvaise fois...
Cessez, comme d'autres d'ailleurs, de mettre en avant des constats partagés montrant à juste titre que la sociologie "touristique" est différente entre le tourisme "sédentaire" de la Baule et le tourisme "de passage" qui plutôt semble caractériser Pornichet, le Pouliguen, Guérande....
Cessez d'inquiéter le "pelleteurophobe" (belliolâtre?) Erwan en laissant penser que, dans le calendrier officiel pornichétin, nous sommes en l'An 1 après JC soit un an après l'élection bien évidemment "illégitime" de Jean Claude Pelleteur.
Cessez d'être, à l'inverse de tous les Pornichétins selon Erwan, amnésique au point d'oublier le raz de marée en faveur du rapprochement à CAPA en 2012.
Comment, sauf à être de mauvaise foi, pouvez-vous ignorer ce résultat plus que significatif de la volonté éminemment commune des Pornichétins?
1600 "oui" sur plus de 9000 électeurs inscrits avec un taux de participation inférieur à 25%, comment pouvez-vous nier qu'il s'agissait là d'un véritable plébiscite à la proposition de M. Belliot?
Allons au delà des "arguments", peut être entâchés d'une certaine rancune aveugle, liés au physique de M. Pellleteur et d'une norme "anthropométrique" récurrente dont Erwan aurait fixé le contour et nous rappellerait comme d'autres à d'autres époques qui ne semblent hélas pas révolues pour tout le monde.
En d'autres temps, cela eût certainement été sujet à procès...
Je crois simplement me souvenir que ce débat a eu lieu lors de la dernière campagne et que les électeurs, manifestement mal éclairés au contraire du visionnaire M. Belliot (cf les nombreux posts d'Erwan sur le blog), aient tranché.
Laissons donc le soin au maire d'explorer toutes les solutions permettant d'exploiter au mieux la position géographique de trait d'union CARENE/CAPA de Pornichet et, Erwan, attendons pour la critique facile. Seul, l'art des réflexions, des questions, et des décisions est difficile...
#11 - Le 25 avril 2015 à 08h15 par critique
@ Gaston

Il serait peut être plus judicieux de créer une SEM cela permettrait d'intégrer dans le capital social les acteurs économiques de Pornichet pouvant apporter du sponsoring et partager la gouvernance au travers d'un conseil d'administration.
Il est toujours plus difficile de diriger contre plutôt qu'avec l'accord des acteurs.
Des liens culturels, économiques, etc...pourraient être tissés avec les autres villes sans que Pornichet perde sont autonomie de gestion.
Une SEM possède un plus grand champ d'action (voir « champ d'action ci-dessous)
Pour mémoire l'actionnariat est composé de :
sept actionnaires dont l'un est obligatoirement une personne physique ou morale de droit privé. Les collectivités locales doivent être majoritaires et détenir de 50 à 85 % du capital social.
15 % au moins du capital est réservé à d'autres actionnaires, parmi lesquels au moins une personne de droit privé
champ d'action d'une SEM
le champ d'action territorial n'est pas limité. Les SEM peuvent intervenir pour d'autres clients que leurs actionnaires contrairement à une SPL qui ne peuvent intervenir que pour leurs actionnaires publics et sur leurs seuls territoires

En ce qui concerne la réforme en cours, les premiers textes laissent entrevoir la possibilité de transférer seulement certaines activités « touristiques ». Dans ce cas Pornichet garderait l'autonomie de toutes les autres activités développées par la SEM. Il ne faut pas perdre de vue la gestion de l'hippodrome.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondiness 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter