Pornichet Infos

Pornichet : Un collectif pour sauver l'école Jean-Macé

Face au projet de regroupement des écoles de Pornichet, la mobilisation des parents d’élèves de l’école Jean-Macé se poursuit. Le « Collectif de défense de l’école Jean-Macé à Pornichet » a ainsi été constitué.

Les porte-paroles du Collectif s’expliquent. « Soutenus par plus de 2 350 signatures de Pornichétins, les Représentants des parents d’élèves de Jean-Macé ont tenté d’alerter la mairie sur les conséquences de leur projet quant aux conditions d’apprentissage des enfants et quant au bouleversement de l’équilibre de nos quartiers. Pourtant aucune concertation sur la fermeture de l’école n’a pu être engagée avec la mairie. »

Le projet de la mairie avance et les parents d’élèves ne décolèrent pas. Le Collectif constate que :

- le coût du « projet écoles » ne cesse d’augmenter : annoncé à 3,5 millions d’euros, il serait aujourd’hui estimé à plus de 4 millions d’euros en phase d’avant-projet définitif (hors travaux de voirie et de stationnements) pour la création de 12 classes contre, rappelons-le, 1,6 million d’euros de travaux de rénovation à Jean-Macé pour, selon la mairie, 15 classes ;

- après travaux, la surface des deux écoles réunies du Pouligou et des Ramiers serait inférieure à celle de l’actuelle école Jean-Macé ;

- les aménagements de voirie envisagées ne permettent pas de désenclaver la future école des Ramiers, d’autant plus qu’une réduction des places de parking serait projetée en centre-ville.

Le Collectif souhaite ainsi regrouper parents d’élèves et riverains afin de faire entendre leurs inquiétudes pour nos enfants et préserver leurs écoles de quartier. Un appel aux dons est également lancé afin de permettre à ceux qui le désireraient de soutenir financièrement ses actions.

Les porte-paroles du collectifs : Fabienne GOBICHON et Anne BORENTIN,

Collectif Défense Jean-Macé Pornichet – BP 42 – 44380 PORNICHET PDC1

Facebook : Collectif de défense de l’école Jean-Macé à Pornichet

31/01/2017 | 15 commentaires
Article précédent : « Pornichet : Une association de riverains contre les constructions du stade Louis Mahé »
Article suivant : « Modification allégée du PLU : Le but est d’abattre des arbres pour construire et faire des parkings. »

Vos commentaires

#1 - Le 02 février 2017 à 23h12 par Erwan
Robert Belliot l'a très bien rappelé dernièrement : c'est un véritable gâchis, humain, social et financier. La municipalité reste sourde, refuse le dialogue et la concertation. La brutalité de M. Pelleteur est à l'oeuvre dans toute sa splendeur. Une mobilisation de grande ampleur doit se faire pour soutenir le collectif, car à travers ce démantèlement du tissu scolaire pornichétin, ce n'est ni plus ni moins que la survie de nos quartiers qui est en jeu.
#2 - Le 03 février 2017 à 15h24 par Riffifi, Pornichet
@Erwan
Robert Belliot n'est que dans l'opposition pure et dure...rien de constructif de sa part.
Oui, il y aura la fermeture d'un groupe scolaire, mais Non, il n'y aura pas de gâchis humain, social, financier.
#3 - Le 03 février 2017 à 23h28 par Erwan
@ Riffifi
Pelleteur et ses pelleteuses démolissent le lien social de nos quartiers. Ne pas le voir, c'est être totalement déconnecté de la vie pornichétine, à moins que vous ne considériez la mobilisation de ce collectif (2350 signatures) comme quantité négligeable...
#4 - Le 04 février 2017 à 09h44 par François, Pornichet
il y avait déjà des problèmes de circulation dans le quartier de l'école des Ramiers, cela ne va pas s'arranger! Quel besoin de construire une école en plein centre ville à l'heure où les autres villes les déplacent vers les entrées de villes afin de permettre de bien circuler et stationner sans encombrer les rues aux heures d'entrée et de sorties des élèves.
Quelle besoin de démolir une si belle école comme Jean Macé? Je ne comprend vraiment pas pourquoi on ne rénove pas cette école, cela aurait coûter beaucoup moins cher que de construire une nouvelle école.
On se moque de nous! Il y a forcément des profits financiers derrière tout ça! Ce ne sont pas les pornichétins qui vont en profiter, au contraire, il va bien falloir la financer cette école sans compter l'agrandissement de l'école du Pouligou.
Un projet comme cela aurait dû faire parti du programme de Monsieur Pelleteur.
Heureusement qu'il y a des gens qui se battent pour défendre notre ville! Je les remercie!
Pourquoi la municipalité n'a pas entendu les pornichétins à travers une si grande pétition? Je suis sidéré!
#5 - Le 04 février 2017 à 18h03 par Porte-plume, Pornichet
Félicitations Robert-Erwan ! Que ce soit par votre commentaire ou dans les colonnes de l’écho de la Presqu’île, quelle classe ! C’est le cas de dire. L’article d’à côté respire aussi votre élégance d’analyse, plus terre à terre si je puis dire. Bref, ce n’est pas le sujet, nous y reviendrons très prochainement. Pour compléter l’exactitude de vos allégations, il serait bien d’organiser une manifestation, par exemple un débat public avec riverains et personnes concernées. Juste le temps de trouver une salle en capacité de recevoir vos 2350 signataires.
PS : étant donné le panel, veillez aux horaires des maisons de retraites et aussi le goûter des marmots (suivant TPE).
Libre à vous d’exposer oralement votre théorie du néant, et commenter photos, tracts, souvenirs, legs et autres produits de complaisance perçus. On se tient au courant, RV place du marché, boulangerie ou bistrot.
#6 - Le 04 février 2017 à 22h08 par Lelian , Pornichet
Les éventuels travaux de rénovation de l'Ecole Jean Mace estime à 1,6 M ( surestimé?) pourrait être subventionné à hauteur de 50% par l'état au titre le la rénovation énergétique des batiments .
Voir la rénovation de l'école publique de Saint André des Eaux ( articles dans Ouest France et dans L ´Echo)
#7 - Le 05 février 2017 à 15h07 par JULIEN, Pornichet
Mesdames du collectif Défense Jean Macé. Si vous avez obtenu 2 350 signatures, beaucoup de personnes ont signé sans avoir l'information complète. Vos interventions "sur le chemin du marché" étaient tout sauf informatives. Que vous souhaitiez conserver l'école de votre quartier, on peut le concevoir mais il faut aussi avoir une vision plus globale.
#8 - Le 06 février 2017 à 08h17 par Lemere
@ Julien

Je ne parlerai pas de l' affaire Fillon promis.

Votre argument peut se retourne contre vous :

1- l' information compléte , comme vous dites reléve de la communication de la mairie, adressez leur donc votre reproche.

2- Vous prenez les signataires pour ce qu' ils ne sont pas, á moins que vous ne les considériez être á votre image: Quelqu'un qui signerait n'importe quoi !

3-Vous ne défendez pas le projet, vous attaquez seulement, pas trés constructif ni informatif.
D' autre en ce moment ont la même ligne de défense, on voit ou cela va les mener.

Ah! Mince j' ai parlé de l' affaire Fillon.
#9 - Le 06 février 2017 à 14h23 par GUILLARD France, Loire Et Sillon
Si cette école est très belle pourquoi ne pas en demander le classement aux monuments historiques ou remarquables?

Ils ont les mêmes droits que les arbres.

Avec toutes les ponctions faites par l'ETAT pour l'écologie ( ?) plus de déplacements en voitures dit plus de pollution atmosphérique.

Le CARTEL des Promoteurs pèse très fort sur les constructions, ils veulent des sous avant que tout s'écroule !

Se qui est signé doit être tenu.

Bloquez le projet tant qu'il est projet.

Combien y a t-il eu de devis proposés par combien de promoteurs ?

Il faut un appel d'offres.

Pourquoi démolir pour reconstruire en plus petit ?moins beau ?moins accessible ?

Demandez lors de prochaines élections nationales que les permis de construire ne soient plus autorisés par les MAIRES ! ils sont PARTIE-PRENANTES !

Merci de vouloir garder ma ville de naissance en bon état, respirer de l'air pur et pas vicié par trop de circulation est primordiale.

Voyez auprès du DEVELOPPEMENT DURABLE, ministère de PARIS, pas auprès car ils sont peut-être COPAINS!

Demandez le CLASSEMENT ça va bloquer pendant un moment, il vous sera utile pour étoffer et argumenter vos recours auprès de la justice.

Bonne chance, courage.
#10 - Le 06 février 2017 à 17h00 par Le Piaf, Pornichet
post 9: Aux mêmes senteurs mêmes parfums!
Voyez le commentaire sur sur l'article précédent.
Cette fois je reprendrais un petit peu de rab! Heu!!! pardon un râble de lièvre s'il vous en reste? faut pas que ça vous oblige.
#11 - Le 06 février 2017 à 17h55 par blabla
Jean Macé monument remarquable ?
Elle est bien bonne.
#12 - Le 06 février 2017 à 19h02 par LEROY
commentaire 9: Avant de publier vos commentaires, renseignez-vous. Vous gagneriez du temps!
Croyez-vous qu'un élu responsable aurait l'outrecuidance de faire tout et n'importe quoi.
Classer cette école en monument historique: du grand n'importe quoi... A moins que vous ne fassiez de l'humour...
#13 - Le 09 février 2017 à 08h27 par Choupie, Pornichet
Que voulez vous ? Que notre ville stagne et régresse en ne bougeant rien ? Préfériez-vous le temps Belliot ? Le roi du flou, des manipulations, enfin peu de chose au quotidien.
Ses choix ses décisions ont obéré suffisamment l’avenir. Personne ne doute qu’il soit derrière vous. Encore une de ses ruses.
Revenons au sujet. Le projet ‘Ecoles’ en lui même est bon. Il prend en compte les paramètres du futur, les nécessités de demain. Par contre la méthode n’y est pas. La présentation, la communication non plus. Toujours ce récurrent problème de personnels qui débordent de leur rôle. Le maire (ou ses adjoints) n’est pas nommé pour servir de tampon entre un système qui cadenasse les informations et un autre qui demande à comprendre et savoir les enjeux d’un projet. Inquiétude légitime qui mérite réponse sensée. Côté mairie : revoir l’éthique, recadrer. L’autorité c’est le maire. Coté écoles : faire un choix, ou rester au temps et aux méthodes d’un Thénardier ou anticiper pour évoluer avec son temps. Résolution, durable qui permettra à Pornichet de continuer sur sa lancée, perceptible et visible dorénavant. Le plus moche est que le collectif se soit entiché du trio Belliot-Levacon-Corneti, ils font perdre toute crédibilité à l’action. Elles sont allées les chercher ou elles n’ont pas vu les loups venir ?
#14 - Le 10 février 2017 à 18h38 par Cqui, Pornichet
Erwan#1
Parlons en de Bob Belliot , i joue aujourd'hui le père la vertu alors qu'il a transformé St Sébastien en citée dortoir, et les pauvres Pornichetins n'ont pas fini de payer pour un hippodrome érigé à la gloire du monarque et qui déjà tombe en ruine.
Aujourd'hui nous devons payer l'incompétence de ce sombre personnage qui a délaissé l'entretien d'équipement municipaux qui aujourd'hui doivent être remis en état.
#15 - Le 16 février 2017 à 14h23 par Lelian , Pornichet
Des écoles à taille humaine des circulations douces dans les quartiers une politique de l'habitat qui previlegie l'installation de jeunes couples aux constructions de promoteurs pour les touristes est-ce un reve pour Pornichet?
Les problèmes sont plus difficiles à gérer dans des écoles de 14 classes êt plus de 300 élèves comme un petit collège. ..
Devoir prendre sa voiture et avoir des problèmes pour se garer pour conduire ses enfants à l'école ne participe pas à la qualite de la vie.
La municipalité travaille-t-elle dans l'intérêt de la population ou pour faire plaisir à certains promoteurs auprès des quels ils sont redevables?

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondiness 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter