Pornichet Infos

Pornichet : un magnifique éclat de rire pour la fin de saison à Quai des Arts 

Depuis le 29 mai Quai des Arts a pu réouvrir avec un mini-festival de 5 spectacles en guise de fin de saison. Les 3 premiers, malgré des jauges contraintes ont offerts de superbes moments de communion entre le public et les artistes et resteront gravés dans les mémoires, comme des moments intenses salués par des applaudissements tellement forts, qu’on aurait cru que la salle était pleine de ses 450 spectateurs possibles, applaudissant à tout rompre.

 Les deux derniers spectacles seront joués les 11 et 12 juin à 20h30, avec vendredi soir un concert chanson avec l’irrésistible duo Lili Cros et Thierry Chazelle et samedi soir, un final dans un grand éclat de rire avec « je demande la route » de Roukiata Ouedraogo. Ce spectacle est une véritable pépite de par son écriture riche, fine et subtile ; le jeu dynamique et enlevé de la comédienne ultra talentueuse, l’humour de chaque instant d’une histoire incroyable et pleine de sens. Originaire du Pays des Hommes Intègres ou l’humour est roi, Roukiata Ouedraogo conte dans ce seule en scène, avec truculence, bienveillance et autodérision son parcours riche en péripéties, qui l’a amenée de son école primaire au Burkina Faso aux scènes de théâtre - où soit dit en passant chacune de ses représentations est un triomphe. Elle nous ouvre les portes de ses vies antérieures, dans une performance artistique où l’on ne compte plus les personnages tellement ils sont nombreux. Chacune de ses aventures est souvent le prétexte, pour une réflexion cocasse et pleine de délicatesse sur les décalages culturels entre La France et l’Afrique. 

Séduite par sa plume et son personnage, Charline Vanhoenacker lui a ouvert les portes de son émission humoristique « Par Jupiter » sur France Inter, mais c’est sur scène que Roukiata Ouedraogo dévoile tout son talent et sa personnalité artistique, avec une énergie et une tendresse à couper le souffle pour un bel éclat de rire partagé qui reste longtemps en mémoire après la représentation. Un spectacle tant attendu à Quai des Arts, qu’il ne faut rater sous aucun prétexte, et qui va offrir une magnifique fin de saison à Quai des Arts et à son public.

Informations pratiques :

 SAMEDI 12  JUIN  – 20h30  :  ROUKIATA OUEDRAOGO  : « JE DEMANDE LA ROUTE ».  

 

Quai des Arts

Tout public 

Tarif de 15 à 23,50€ .

Informations et réservations : Billetterie de Quai des Arts 02 28 55 99 43

Les mardis, jeudis, vendredis de 16h 

Auteur : Communiqué | 08/06/2021 | 4 commentaires
Article suivant : « Pornichet Quai des Arts : La Guerre de Troie (en moins de deux), un spectacle unique ! »

Vos commentaires

#1 - Le 08 juin 2021 à 22h44 par Louise
Mais vous oubliez de parler du spectacle de Guillaume Meurice le 4 juin dernier ! Il est vrai qu'il avait un peu égratigné notre maire sur son traitement de l'accueil de réfugiés lors de son précédent spectacle. Mais celui du 4 juin dernier a aussi beaucoup plu car sa plume est toujours aussi juste et drôle.
#2 - Le 09 juin 2021 à 08h47 par offusque, Pornichet
Ne mettons pas un voile de fumée devant les problèmes qui nous préoccupent. Quand le Maire vs-t-il désigner une commission indépendante pour étudier l'appel d'offre du cinéma? Quand va-t-on regarder en détail ce qui se prépare du côté du port et de chez TOTAL? Pourquoi le Maire détourne-t-il le courrier de l'opposition et de quel sujet s'agissait-il. La démocratie est bafouée et l'opposition reste paralysée. Les spectacles ne nous feront pas oublier les coups de force du Maire et son autocratie débonnaire et démagogique.Faire de la politique, ce n'est pas poser une question en conseil municipal et s'excuser d'avoir dérangé sa majesté et ses petits baronnes et barons, c'est aussi l'action et l'appel aux citoyens pour intervenir en support.
#3 - Le 09 juin 2021 à 21h32 par Emma le retour
Offusqué vous êtes dans une forme splendide! Bravo! je valide.
#4 - Le 10 juin 2021 à 05h24 par Avanti
Pauvre offusqué qui part dans tous les sens telle une pétarade non maîtrisée. Une sorte de mascleta à l'espagnole. A coup sur, non pas un feu d'artifice réglé comme du papier à musique.
Là, on parle de quoi ? de Quai des Arts qui année après année nous procure tant de moments artistiques si nécessaires à l'évasion de l'esprit, et même son élévation, des moments conviviaux si nécessaires à la vie commune, communale aussi.
Mais voilà, pim! pam! poum! la pétarade aléatoire qui semble vous habiter durablement redémarre....Tout y passe Total, appel d'offre du cinéma et, encore une tournée gratuite pour les élus et, cerise sur le gâteau une affaire de détournement de courrier à laquelle on ne comprend rien qui arrive, comme ça. De quoi, qui parle t-on ? mystère et boule de gomme mais peut être qu'entre deux pétarades vous pourriez nous expliquer tout ça. Ou bien c'est juste du pipeau, vous me faites penser à Rémy Bricka et en avant la musique.
Bon, après c'est aussi ça la liberté y compris de pipeauter, mais quand on sait on sait et quand on ne sait pas c'est aussi simple que celà. Restez au milieu du gué, pas trop glorieux ni courageux d'ailleurs, et inévitablement vous serez noyé.
Quai des Arts mérite beaucoup mieux que vous allégations perfides. Vive la culture!

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter