Pornichet Infos

PROSIMAR a perdu son agrément environnemental

Une nouvelle réglementation du précédent gouvernement vise à restreindre les interventions d’associations environnementales. L’association PROSIMAR à l’occasion du renouvellement de son agrément environnemental pose la question « sommes nous gênantes ou utiles ? »

Pour l’association PROSIMAR la perte de l’agrément aura pour conséquences :
- de n'être plus sur les listes officielles de la préfecture ; l’association ne sera plus invitée à participer aux instances relatives à l’environnement ;
- en cas de recours au tribunal administratif, elle devra prouver à chaque fois l’intérêt à agir.
- l’avantage fiscal permettant de déduire deux tiers des versements des adhérents sera supprimé en 2014.

L’association a exercé un recours auprès de Delphine Batho, ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie.

Pour l’association PROSIMAR « seules, nos associations littorales peuvent rendre compte des risques environnementaux, urbains ou industriels qui menacent notre bord de mer. Les pollutions que l’on vient de connaître, l’urbanisme bétonnant ou les projets d’éoliennes en mer en sont des illustrations qui disqualifient l’approche purement réglementaire. »

L’association PROSIMAR présente sur son site internet une photo montage qui en dit long sur l’objectivité de ses arguments sur le projet d’implantation d’un champ d’éoliennes sur le banc de Guérande. Cette photo-montage prise de la plage de Sainte-Marguerite montre le futur champ d’éoliennes vu de la côte avec pour titre « le choc des photos » Cette propagande totalement partiale ne décrédibilise-t-elle pas l’association ? L’implantation des éoliennes ne sera en aucun cas visible ainsi lors de l’implantation à proximité du Grand trou soit à 17 km de la côte. Les autorités peuvent-elles dialoguer avec une association qui présente des arguments totalement surréalistes ?

La Mairie de Pornichet a désigné PROSIMAR comme représentant des associations environnementales pornichétines afin de siéger à la Commission AVAP (Aire de mise en Valeur de l’Architecture et du Patrimoine). L’association souhaite être beaucoup plus présente dans les différentes instances comme Cap- Atlantique ou la CARENE.

À Pornichet l’association Les Sirènes du Patrimoine a son agrément environnemental, mais sera-t-il renouvelé à la prochaine échéance ?

Voir aussi : http://www.actu-environnement.com

 

La vision des éoliennes selon Prosimar
La vision des éoliennes selon Prosimar
La réalité selon le Parc du banc de Guérande
La réalité selon le Parc du banc de Guérande
Auteur : JBR | 29/03/2013 | 10 commentaires
Article précédent : « Ouverture du forum sur le développement durable à Pornichet »

Vos commentaires

#1 - Le 29 mars 2013 à 11h54 par géographie
Prosimar s'est sans doute mal dém... pour parvenir à perdre son agrément.

En attendant, au vu des deux photomontages, de Prosimar ou du Parc du Banc, il y en a un des deux qui se trompe. Sans même parler de la différence de taille des éoliennes, les deux parcs ne sont pas du tout dans le même relèvement.
Quelqu'un a une idée du pourquoi ?
#2 - Le 29 mars 2013 à 14h23 par Alain Doré, Pornichet
Président de PROSIMAR, je félicite l'auteur pour la bonne lecture de notre dernier bulletin, mais je m'interroge sur son objectivité: qu'est-ce qui lui permet de déclarer que la photo d'EDF-EN correspond à une réalité, et pas celle de PROSIMAR ? En fait les deux photos relèvent de la "réalité virtuelle" puiqu'elles représentent l'une et l'autre une scène qui n'existe pas!
La seule différence est que la photo PROSIMAR intègre des éléments de référence objectifs (phare, soleil) de dimensions parfaitement connues, et que celle d'EDF-EN n'en présente pas (même le phare n'est pas visible). Tous ceux qui ont regardé l'horizon connaissent la perception visuelle du phare parfaitement visible à l'oeil nu la plupart du temps, ou encore celle du soleil sur l'horizon. La hauteur des éoliennes du projet par rapport à ces références sont issues d'un calcul mathématique indiscutable. Si l'auteur veut faire un travail journalistique sérieux, plutôt que d'accuser sans preuve de "propagande totalement partiale", qu'il interroge d'abord ses sources: mon téléphone est toujours ouvert!
#3 - Le 29 mars 2013 à 14h40 par Vent mauvais
Prosimar en toute logique est victime de son idéologie sectaire et passéiste.
Beaucoup de membres, au demeurant sincères sur l’intérêt de défendre un environnement, s'éloignent des prises de positions partiales ou manipulatrices de cette association.

L'exemple des photos montage d'éoliennes en est un bon exemple qui justifie la sanction qui les vise.
Mais comme par hasard R Belliot avait mis en avant Prosimar pour le servir.

Encore un mauvais choix M. le maire!
#4 - Le 29 mars 2013 à 15h10 par mon tout petit ami
Association génante ET inutile, qui n'a d'environnement que le nom... Il s'agit juste d'un regroupement de propriétaires des quartiers chics de Pornichet, qui tentent de protéger et de faire fructuifier la valeur de leurs biens immobiliers. Le deal avec Belliot : pas de construction sociale chez nous, pas de construction d'éoliennes pour ne pas "défigurer" le paysage de carte postale, et en échange, un soutien politique fort et revendiqué en 2008 pour la droite pornichétine. En un mot, tout sauf une association environnementale, et le retrait de l'agrément (décidé par une loi voté par la droite) n'est que logique...
#5 - Le 29 mars 2013 à 18h15 par Rv, Ste Marguerite
Les régimes totalitaires font ce genre de photo montage!
Impossible vu le positionnement du banc de voir des éoliennes positionnées derrière la pierre percée!
Quant à la hauteur, c'est purement fantaisiste!
Quid de la rotondité de la terre?
Qu'en pense m Belliot ?
#6 - Le 29 mars 2013 à 23h41 par Lemere
Se pose maintenant la question de la légitimité de Prosimar au sein de ll ' AVAP.

Mais quelle mouche avaitt piqué Prosimar de s'occuper de l'EOLIEN, alors que rien et dans leur statut , et dans la population de ses adhérents, ne prédisposait les dirigeants de Prosimar à le faire.
Et ce photomontage grossier achéve tout,à fait de les decribiliser'
#7 - Le 30 mars 2013 à 11h28 par martin, Pornichet
La photo est surprenante. Le projet d'éolienne dans le secteur des Birvideaux a des chances d'aboutir et c'est un site quasi invisible de Pornichet (même avec une bonne vue! ;-)) puisque situé entre Belle-Île et Groix... Alors par très beau temps, dans l'horizon en regardant entre les Évins et le Pouliguen (secteur chenal ouest orientation OSO) on pourrait voir quelques éoliennes, de très loin... Donc, cette photo ne sert qu'à illustrer une inquiétude qui pourrait être légitime si les habitants de Pornichet habitaient... en pleine mer! Là où cette photo situe le supposé parc, cela correspond peu ou prou au chenal sud et à l'aire de stationnement des bateaux de commerce en attente de pilote de St Nazaire (ou de marée). Malgré l'intervention de Monsieur Doré et son explication, j'avoue ne pas vraiment saisir le sens de ce photomontage... Pour ce qui est de la perte de l'agrément, il serait intéressant de connaître l'argumentation retenue ou si il s'agit simplement d'une mise en application d'une loi UMP (en référence à l'ancien gouvernement)...
#8 - Le 30 mars 2013 à 21h33 par Lemere
Vous avez raison RV , que pense M.Belliot non pas de la perte d'agrément de Prosimar, mais plus simplement du parc éolien?

Les Pornichétins de tous bords ont le droit de savoir, si,le futur candidat a sa succession soutiendra ou s'opposera au projet.
Il en est de même des autres candidats.
Et pas de " ça dépend" , SVP, mais une réponse argumentée qui permettra aux electeurs de faire le choix qui leur convient. Pour une fois qu'une élection locale peut etre liée à un enjeu qui llac dépase, ce serait bien.

On n' entend pas les supporters de Belliot, sur ce sujet, alors Erwan, et tous les autres, vous êtes pour ou contre?
#9 - Le 31 mars 2013 à 10h33 par martin, Pornichet
Je complète mon propos en précisant que si nous parlons du projet qui serait en alignement (au large) d'un axe Quiberon, Belle-Île, Noirmoutier, le ressenti en terme de paysage serait identique. Il suffit pour cela de se référer à la taille du phare de la Banche vu par beau temps depuis Pornichet. Le sujet étant la perte d'agrément de Procimar, Nous pourrions nous demander pourquoi vouloir s'opposer à l'exploitation d'une source d'énergie non fossile et non polluante (dans la mesure où on ne parle pas de la fabrication des éoliennes). En revanche, Je suis surpris de ne pas avoir entendu de réaction forte quand il y a eu des abattages massifs d'arbres du côté de Ste Marguerite ou encore quand le site de la future thalasso a été totalement dénaturé. Si l'on doit se soucier de l'environnement d'un point de vue esthétique, il faut prendre en compte le point de vue de la terre et aussi celui du littoral vu des plages ou de la mer et pas seulement celui de la vue que nous avons de nos fenêtres.
#10 - Le 06 avril 2013 à 16h31 par DORE, Pornichet
Je n'ai pas pour habitude de participer à des forum d'internautes qui se cachent derrière des pseudonymes, et montrent pour la majorité d'entre eux leur bien faible niveau intellectuel, leur absence d'objectivité et leur grande implication idéologique, sans aucun sens critique honnête.
Pour ce qui est du non-renouvellement de l'agrément à Prosimar, au titre de l'environnement, il ne s'agit nullement d'une sanction mais seulement d'un changement règlementaire, comme pour toutes les autres associations locales: les avis des autorités,qui sont publiés sur le site internet www.prosimar.org, montrent au contraire que l'activité de Prosimar est reconnue très positive et que l'avis négatif n'est donné que sur le seul critère départemental!
Pour ce qui est de la visibilité des éoliennes en cas de réalisation du projet soutenu par l'Etat et EDF, ou de la pertinence de la zone dite "propice" le débat public montrera qui est le plus crédible!
Quant à l'utilité de cette usine éolienne en mer, exploitant une énergie certes renouvelable, mais dramatiquement intermittente et non prévisible, on a le droit de la contester puisque ce sont nous, les consommateurs, qui en paieront le prix exorbitant.
Je conseille à chacun de consulter sur le site internet du débat public de St Brieuc "www.debatpublic-eoliennesenmer22.org" la présentation du collectif PULSE...
On préfèrerait que les 2 milliards d'euros prêtés par les banques soient prêtés aux particuliers pour leur permettre de financer des économies d'énergie dans leurs logements et avoir une économie à venir plutôt qu'un accroissement de taxes.
Enfin, PROSIMAR est une association indépendante de tout pouvoir politique, et respectueuse de l'autorité élue: légitimiste, elle discute donc sans a priori avec le maire de Pornichet, et avec tout élu qui accepte de nous rencontrer, mais si différent il y a, quelle que soit l'orientation politique de la municipalité, nous n'hésitons pas à demander l'arbitrage du Tribunal Administratif.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondiness 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter