Pornichet Infos

Qui ''n'a pas su économiser pour payer le désenvasement du port'' ?

Lors de l'assemblée générale de l'APSVP* le maire de Pornichet évoquait la gestion du port d'échouage et le désenvasement nécessaire à celui-ci. Jean-Pierre Tempo, vice président de l'Association de plaisanciers du port d'échouage de Pornichet APPEP répond.

Nous publions ici le droit de réponse demandé par Jean-Pierre Tempo vice président de l'Association des plaisanciers du port d'échouage de Pornichet, suite aux propos de Robert Belliot. (voir http://www.pornichet-infos.fr/ag-apsvp-rappel-de-priorites-pour-le-vieux-pornichet-29-56-835.html)

« Qui ''n'a pas su économiser pour payer le désenvasement du port'' ?
» Contrairement à ce qu'a affirmé Monsieur Belliot (lors de l'assemblée générale de l'APSVP), l'association gestionnaire du port d'échouage, n'a jamais eu à sa charge cette coûteuse opération.
» En effet, depuis 1992 date de la création du port d'échouage sous sa forme actuelle, le gestionnaire est lié à la commune par une convention qui, dans son article n°7, stipule que le dévasement est à la charge de la commune.  » Depuis 1998, une convention de délégation de service public a été signée entre l'association et la commune, stipulant de nouveau ­article 9 - que le dévasement est à la charge de la commune. Il était donc hors de question que l'association ''économise'' pour cette opération.

» Quand bien même aurait-elle voulu le faire, l'association ne l'aurait pas pu, compte tenu de ses faibles moyens dûs aux modestes tarifs appliqués, ainsi qu'à son impossibilité d'augmenter les dits tarifs : article 19 de la convention ''la réévaluation ne pourra cependant excéder la variation de l'indice de référence publié par l'INSEE''.

» Ce sont donc les trois municipalités successives de Pornichet, qui, au fil des ans, pour des raisons diverses, n'ont pas provisionné cette dépense et la Mairie actuelle cherche aujourd'hui à la mettre à la charge d'une autre structure : Sem issue de la SAUR ? CCI ? Conseil général ? »
 





 

15/08/2012 | 6 commentaires
Article précédent : « Les Sirènes du patrimoine alarment sur le passé et l'avenir »
Article suivant : « AG APSVP Rappel de priorités pour le vieux Pornichet »

Vos commentaires

#1 - Le 15 août 2012 à 11h24 par GO
Le coûteux et non prioritaire parc paysager, imposé par le seul Belliot au détriment de l'aménagement d'un port à seuil pèsera lourd lors du bilan de fin de municipe.
C'est effarant de laisser ce port à fort potentiel s'envaser à la vue de tout le monde.
L'image de Pornichet en prends un sacré coup.
#2 - Le 15 août 2012 à 11h52 par Le compte est bon, Pornichet
Clientelisme
A Pornichet, le clientelisme n'est pas mort.
Malgré ses engagements de campagne, "le maire ne sert pas Pornichet mais se sert de Pornichet".
On ne compte plus ses invités à sa table lors des concerts de Nolwenn Leroy et de Jean-Louis Aubert où le champagne est devenue la boisson habituelle.
On ne compte plus aussi les libéralités accordées à ses fans pour les spectacles de cirque et les rencarts. Rien ne résiste à ses apétits dits politiques qu'il compte bien diluer dans les bulles des bouteilles.
Les futures campagnes électorales de 2014 sont en fait de vastes dégustations de vins et de petits fours dont nous ne savons pas si le prix de ces opérations entreront dans les comptes de campagne ou seront cachés dans les budgets de la SEM de l'hippodrome ou de l'office de tourisme.
Nous attendons des précisions car il existe toujours selon le bilan de mi-mandat présenté par le maire de pornichet, des exigences de transparence, de dialogue et de maîtrise de sa gestion....
#3 - Le 16 août 2012 à 11h10 par Cavaro
Moi je n'y connais pas grand chose. Mais il me semble qu'au final, ce sont les utilisateurs qui devraient payer pour le dévasement du port.
C'est sûr que les membres d'une association usagers du port sont bien content si cette grosse dépense est à la charge du contribuable. Je préfère que mes impôts aillent dans un parc où je pourrais me promener avec mes petits-enfants.
#4 - Le 16 août 2012 à 14h30 par Gg
Cavaro,
J'espere que vous n'attendez pas un parc paysager pour faire une des nombreuses promenades qui s'offrent à vous à PORNICHET .
Un vrai projet pour le port permettrait certainement de trouver les moyens de valoriser cet espace à l'abandon.
#5 - Le 17 août 2012 à 18h14 par Lemere
Bien vu Lili

Il eut mieux valu mettre plus d' argent dans les chemins et pistes cyclables que dans ce part, ou pour aller faire une petite promenade, Cavaro prendra sa voiture, tellement c est dangereux ce coin là pour ses petits enfants de s y rendre en vélo .
Et le décor? Je ne vous dit pas, des pylônes de projecteurs et des tribunes vides en béton .
Ah ça c'est de la nature !
Et le tout fermé le soir pour ne pas devoir évacuer des " indésirables " , ah! C est certain, on va drôlement en profiter.
#6 - Le 03 octobre 2012 à 00h08 par Xavier, Royan
le fait est, que si c'est prévu comme ça dans la convention, il faut respecter cette convention.
D'autre part, il semble évident qu'un port est avant tout une infrastructure publique, qui demande à être entretenue par qui en a la charge. Il y a un fort potentiel nautique, c'est dommage de ne pas en tirer parti !

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondiness 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter