Pornichet Infos

Référendum : lettre ouverte de Joël Batteux Président de la CARENE aux Pornichetins

Dans une lettre ouverte aux Pornichétins Joël Batteux rappelle les règles pour sortir de la CARENE et être accueilli en Cap Atlantique. Il fait part de ses regrets au sujet de la méthode, et faute de l'étude approfondie qu'il avait proposée, il rappelle les soutiens que la CARENE a fournis à Pornichet pour plus de 27 millions d'euros TTC.

Nous reproduisons ici la lettre ouverte de Joël Batteux aux Pornichetins.

Madame, Monsieur, 

Il semble qu’une certaine partie des habitants de PORNICHET souhaiterait que la commune quitte la CARENE pour rejoindre CAP ATLANTIQUE. C’est leur droit et c’est la raison pour laquelle Monsieur le Maire de Pornichet organise un referendum sur le sujet.
Pour éclairer votre choix, j’estime de ma responsabilité de porter à votre connaissance certains éléments d’ordre réglementaire et financier.

1. Le départ de PORNICHET suppose au préalable l’accord d’une majorité qualifiée des 2/3 des communes de la CARENE. Autant dire que les représentants des communes de la CARENE seront particulièrement préoccupés par les conséquences financières de cet éventuel départ. A cet égard, le 24 janvier, à l’exception de Monsieur BELLIOT, les maires de la CARENE ont pris un engagement : « Solliciter leur Conseil Municipal respectif à émettre un avis contraire tant qu’ils ne disposeront pas des données financières résultant d’une expertise extérieure sur les conséquences de cet éventuel retrait ».

2. L’éventuel accueil par CAP ATLANTIQUE de la commune de PORNICHET suppose ensuite l’accord d’une même majorité qualifiée des Conseils Municipaux des communes de la Presqu’île. Ces derniers auront évidemment les mêmes préoccupations que ceux de la CARENE et voudront en savoir plus qu’aujourd’hui.
A supposer que ces communes votent à la majorité qualifiée ce « transfert », la loi dispose aussi que c’est Monsieur le Préfet qui aura en définitive à approuver le dit-transfert.
Ceci étant dit et incontestable, il est peu probable qu’à la fois la commune de PORNICHET, CAP ATLANTIQUE et la CARENE soient toutes gagnantes dans cette hypothétique opération. Les majorités qualifiées seront difficilement réunies.

Je regrette que ni le Maire de PORNICHET, ni le Président de CAP ATLANTIQUE n’aient accepté ma proposition d’une étude approfondie, par un cabinet indépendant, choisi par les trois collectivités intéressées, sur les tenants et aboutissants d’une telle mutation.

Je regrette surtout que Monsieur le Maire de PORNICHET n’ait jamais tenté d’initier une discussion sur ce sujet avec les deux Présidents de CAP ATLANTIQUE et de la CARENE. 

Monsieur le Maire de PORNICHET n’a pas pris ni fait les choses dans l’ordre.

Quoi qu’il en soit, je suis toujours prêt à étudier les conséquences de l’éventuel transfert sur les ressources de nos deux intercommunalités et de l’ensemble de nos communes et sur leurs contribuables respectifs.

Je tiens à rappeler que la commune de PORNICHET, depuis son intégration à la CARENE, a bénéficié d’importants soutiens pour des équipements et des services rendus aux habitants.
Ces soutiens sont évalués à plus de 27 millions d’euros TTC, dont :
-  19,5 millions d’euros pour l’assainissement
-  4,2 millions d’euros pour l’aménagement du littoral
-  830.000 euros pour l’hippodrome
-  170.000 euros pour l’espace Camille Flammarion
-  1 million d’euros pour Quai des Arts
-  580.000 euros pour la déchetterie

Ayant pris connaissance de ces données, je laisse les Pornichétins juges de l’utilité de ce referendum.

Saint-Nazaire, le 26 janvier 2012
Joël BATTEUX Président de la CARENE

 

30/01/2012 | 18 commentaires
Article précédent : « Consultation : Le Parti Communiste prend position »
Article suivant : « L’école des fans du oui »

Vos commentaires

#1 - Le 30 janvier 2012 à 23h56 par CapCarène
Robert Belliot ne nous avait pas donné tous ces chiffres.
Qui croire?
Pourquoi avoir refusé cette étude? Suspect et pas correct quand on veut la transparence.
Ce référendum est vraiment un traquenard.
#2 - Le 31 janvier 2012 à 00h23 par blabla
pauvres de nous, pornichetins confrontés à des chiffres pas certifies.
Je ne vais pas me déplacer, je ne veux pas cautionner cette parodie de démocratie.
#3 - Le 31 janvier 2012 à 00h28 par Focus, Pornichet
Merci à monsieur Batteux d'intervenir enfin dans cette affaire et de remettre les choses à leurs places. vous m'avez convaincu et je voterais donc non dimanche prochain.
Chaque jour monsieur Belliot et son équipe me font regretter de leur avoir donné mandat ... Vivement 2014 !
#4 - Le 31 janvier 2012 à 03h11 par QUIDAM
Excellente initiative du Président de la CARENE dont il est évidemment essentiel qu'il émette son avis pour éclairer les Pornichétins.
Un certain nombre d'ailleurs (dont moi-même) estimions déjà d'emblée pour de multiples raisons qu'il était inopportun de changer d'intercommunalité maintenant à deux ans des municipales de surcroit !
Bien que je ne fasse pas à proporement parlé de politique et ne suis engagé dans aucun parti, je suis convaincu par la lettre de M. BATTEUX et regrette infiniment l'amateurisme du maire de Pornichet !
#5 - Le 31 janvier 2012 à 08h09 par marechal, Pornichet
si Mr Batteux donnent des chiffres,il doit les donner complètement et dans les deux sens et sous contrôle d'un expert indépendant combien Pornichet donne à la Carenne ??????
#6 - Le 31 janvier 2012 à 09h01 par Marcel Nouvel, Pornichet
Le président de la Carène vient de siffler la fin de la récréation et le manque de préparation de l'initiative de Belliot éclate ainsi au grand jour.
Pieds et poings liés par l'addition salée que présente la Carène, quelle porte dérobée prendra le maire de Pornichet pour se sortir de cette pitoyable mascarade dont il est l'auteur ?
#7 - Le 31 janvier 2012 à 09h25 par Vrai consultation
"Etes vous favorable à ce que le conseil municipal sollicite le retrait de la Ville de Pornichet de la Carène et son adhésion à Cap Atlantique...ET FASSE AINSI REMBOURSER AUX HABITANTS DE LA VILLE LA FACTURE DE LA DIFFÉRENCE ENTRE LES SOMMES PAYÉES PAR PORNICHET ET LES 27 MILLIONS REÇUS DE LA CARÈNE?"

Evidemment Belliot n'a pas voulu nommer un expert indépendant avant d'embobiner les électeurs.
NON et NON
#8 - Le 31 janvier 2012 à 09h35 par Link, Pornichet
Donc M. Batteux, vous ne respecteriez pas le choix des Pornichétins et les garderez de force à la CARENE ? Belle preuve de respect de la démocratie, une foie de plus !
#9 - Le 31 janvier 2012 à 11h35 par je vote oui
La bataille de chiffres ne va pas intéresser grand monde. Si ceux-ci sont vrais cela ne veut pas dire que la sortie de Pornichet coutera 27 millions ! Tout ce qui est amorti a une valeur comptable nulle : 80% de l'assainissement, littoral et déchetterie . Les dotations ne sont pas remboursables non plus : quai des arts, hippodrome et Camille Flammarion. En laissant planer le doute, M. Batteux démontre ici qu'il s'agit d'une bataille idéologique.
Enfin S'agissant des études d'impact de la sortie de Pornichet - entrée à Cap, celles-ci seront bel et bien réalisées. Le timing est-il vraiment important ? Autant savoir si la population est OK avant de les réaliser.
Autant aussi éviter un bureau d'études bien coûteux comme les aiment les socialistes.
M. Métaireau a proposé un bureau dépendant de l'association des mares de france. Bonne idée et coût sans nul doute plus intéressant.

Votez, votez, la technique viendra bien à temps.
#10 - Le 31 janvier 2012 à 12h03 par léonin
Léo,
Apprenez à lire.
Batteux ne cesse de répéter qu'il respectera le choix des pornichétains. Votre acharnement vous aveugle.
Personne à ce jour n'est en mesure d'avoir suffisamment d'élément pour voter dans la sérénité.
#11 - Le 31 janvier 2012 à 15h37 par Porte Naouac
De quoi je me mêle ?
Métaireau et Priou écrivent-ils aux électeurs de Pornichet pour les convaincre de voter pour Cap Atlantique?

M. Batteux joue contre son camp car il n'a pas à se mêler des choix des habitants de Pornichet. Surtout en sous entendant que Pornichet devra payer 27 millions. Ce qui est doublement faux :
1- En tant que coût à rembourser le chiffre est faux : la majorité des investissements visés sont amortis = valeur zéro, et certains de ces montants sont des subventions = pas récupérables. Vous remarquerez que M. Batteux se garde bien de dire que c'est ce qu'il faudra payer parce qu'il sait bien que ce n'est pas cela.
2- M. Batteux sait très bien aussi que ce n'est pas Pornichet qui règlera les coûts éventuels du transfert des investissements? C'est l'intercommunalité d'accueil, après étude et négociation.

Enfin si Pornichet a peut-être pu bénéficier de telles sommes, cela n'a rien de choquant depuis 2002. Les autres ont bénéficié largement d'autant!!! Faut pas tout mélanger.
#12 - Le 31 janvier 2012 à 23h29 par Lemere
@ Leo
Il ne faut plus croire au père Noël, ou plutôt au père Belliot.
Vous vous imaginiez peut-être que cela se passerait sans réaction,
Quand au respect du résultat du vote, merci de bien vouloir attendre le 5 au soir.
Quelque chose me dit qu'il se passe quelque chose du coté du Non.
Enfin, pas sur que cela ne soit pas plutôt CAP qui refuse de payer les frais du divorce.
On n' est pas ici, dans le débat démocratique, mais seulement dans du calcu, et dans tous les sens du terme.
#13 - Le 01 février 2012 à 00h46 par Greg
Objectivement, si les chiffres avancés par J Batteux ne sont pas opposables, ils créent une nouvelle confusion.
Batteux et Belliot sont dans le même bateau manipulateur.
On leur souhaite à tous les deux de tomber à l'eau et laisser la place à plus respectueux des citoyens et de la démocratie.
En tout cas je persiste à ne pas voter oui pour ce cirque, je suis de plus en plus tenté par le NON pour sanctionner le maire de Pornichet qui prend ses administrés pour des zozos .
Évitons que cela perdure et saisissons cette occasion pour sanctionner ces politiciens de village.
#14 - Le 01 février 2012 à 07h46 par Lemere
A Porte Naouac

Dans ce cas M. Belliot n'aurait jamais du commencer , et ne pas inviter MM Metaireau et Priou..
M. Priou s'est offert un premier meeting électoral,gratuit .
Et M. Metaireau, voudrait bien pouvoir transformer quelque projet Baulois, en projet d'intérêt communautaire, avec la complicité de Pornichet. Et sur le dos d' autres , plus nécessaires aux communes de l'arrière pays.

Calculs , je vous dis.

Quand au "Votez, et vous verrez après " non , merci.
#15 - Le 01 février 2012 à 13h07 par Droite démocrate
Ce matin dans la presse R Belliot se montre scandalisé de l’information envoyée aux Pornichétins par le président de La Carène. C'est tout juste si, comme pour le Conseiller Général, il l'interdisait sur "son" territoire.

C'est quand même bien Belliot qui avait invité Priou et Métaireau à son meeting annoncé par tous les panneaux lumineux!
Rien à redire à cela, sauf que Belliot veut interdire aux autres de s'exprimer.

Vous n'en avez pas marre de cet étrange maire qui fait fi de la démocratie ?

Plus que jamais les habitants de Pornichet se sentent frustrés par l'absence de débat public et d'information indépendante. Quand on en est là, on a des choses à cacher.

Le oui va l'emporter largement; quand je parle autour de moi, les gens dans leur majorité veulent se rapprocher de la Presqu'ile (et je les comprends). Ils ne comprennent pas grand chose au débat de fond; Belliot le sait bien et surfe sur l'aspect populiste de la consultation pour pouvoir afficher par la suite, enfin, une victoire électorale.
Aucune chance par contre que ce transfert puisse se faire avant les prochaines municipales.
J'espère qu'il y aura un autre bon candidat à droite pour redresser la barre et l'image de Pornichet.
#16 - Le 01 février 2012 à 13h54 par Porte Naouac
Calculs encore, l'intervention de Joël Batteux est bien entendu totalement désintéressée...
M le maire de St Nazaire va perdre la "perle" de son beau collier intercommunal.
Perle pour laquelle il avait un beau projet d'explosion urbanistique qui aurait pu pérenniser l'ancrage à gauche de cette commune.
Pas de bol Pornichet a "mal voté". Batteux s'est comporté en mauvais perdant en ostracisant les élus pornichétins : pas de présidence de commission, pas de première vice-présidence, pas de nouveau représentant au passage au dessus de 10000 habitants.
Comment s'étonner alors du dialogue de sourd qui s'est installé ?
Comment s'étonner que Belliot ait l'envie de fuir vers une intercommunalité où sa ville ne sera plus méprisée ?
Quand on joue il faut se préparer à gagner, mais aussi à perdre. La gauche est mauvaise perdante à Pornichet depuis plus de trois ans.

Comme quoi espérer s'affranchir des calculs politiques est une douce illusion.
#17 - Le 01 février 2012 à 14h56 par étincelle, Pornichet
Monsieur Lambert a dit: qui voudrait faire un déménagement sans savoir où il va et combien cela lui coûte? Je ne suis pas lambertiste, mais ce propos me parait dire en évidence la non transparence du maire de Pornichet ,******MODERATEUR*************
#18 - Le 06 février 2012 à 18h59 par democratie, Pornichet
Le peuple a parlé, 40% de votants (un record pour ce type de consultation), 63% de oui... Ceux qui contestent pensent que la démocratie ne peut être que 'populaire'. Les chiffres donnés par Batteux sont sans doute exacts mais comme l'écrit 'Porte Naouac'ce n'est pas des remboursements à effectuer en cas de sortie de la Carène. Ce maire prend les gens pour des imbéciles et que dire de ceux qui suivent son raisonnement

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondiness 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter