Pornichet Infos

Renc’Arts à Pornichet : 20 ans ! et un final d'exception le 18 août

7 spectacles comme 7 boules de cristal pour un final sous le signe de la surprise, de l’humour et de l’émerveillement !
Urban Drum and Bass
Urban Drum and Bass

Lancée le 16 juillet, sous les rythmes festifs du Bal des Variétistes, la 20ème édition des Renc’Arts fermera le rideau d’une édition marquante à l’issue de la soirée du 18 août. Mais quelle soirée, avec encore de beaux moments, d'émotions à partager proposés par sept spectacles aussi gracieux que délirants. La plupart ont comme point commun d’avoir marqué le festival lors d’un premier passage et pour certains d’entre eux ils font référence en matière de création des arts de la rue. 7 spectacles comme les sept boules de cristal de Tintin pour enchanter les rues de Pornichet, clore en beauté un anniversaire féérique et annoncer un avenir aussi prometteur que plein de surprises. Pour cette soirée, les artistes viennent de France, de Suisse, d’Espagne et d’Israël. Avec une telle programmation, une âme poétique pourrait affirmer que cette dernière soirée des Renc’Arts verra s’épanouir en son sein pas moins de 7 merveilles du monde des arts de la rue 

Mardi 18 août, c’est tout le centre ville de Pornichet, de la Poste à la Place de la Gare qui résonnera sous les rires, les rêves et les applaudissements du public : 

- A 21h11 et 23h, les rythmes d’Urban Drum and Bass feront chanter la Place de la Gare avec leurs instruments urbains étonnants faits d’objets de récup’. Ce duo basse et percussions, venu de Suisse, s’empare de tout sur son passage – barrière, habillage urbain, boites de conserves… - et plongera cette soirée dans un univers musical transcendant aussi étonnant que détonnant. 

- A 21h11 et 23h06, face à l’Hôtel de ville, la compagnie israélienne Einel Gury avec Juicy Lucy Circus Show, est bien décidée à présenter le spectacle le plus incroyable du monde et à frôler les étoiles. Tantôt séductrice sexy, tantôt clown décalé, l’artiste fantasque flanquée de son fidèle assistant plutôt bonne poire, dévoile les tumultes de son existences toujours avec grâce dans un numéro de voltige aérienne hilarant et insolite. 

- Devant la Poste, à 21h21 et 23h06 se déroulera un joli conte romantique autour d’une structure métallique qui s’apparente à la coque d’un bateau. Avec tendresse, la franco-barcelonaise Claire Ducreux et son Barco de Arena fait naviguer les spectateurs sur les rives de la poésie, des rêves et des émotions. Entre danse, théâtre et jeu clownesque voici une petite bulle de bonheur et d’air frais à respirer à plein poumons.

- Dès 21h30, rendez-vous avenue Chanzy (prés de la Place du marché et du Monument aux Morts) pour suivre les aventures d’un garage miteux et ambulants du Haut-Jura venu réparer les voitures jurassiennes en carafe. Une bande de mécanos de l’impossible qui vont vite se révéler comme des héros du quotidien dans une fable mécanique enchanteresque et hilarante : La Jurassienne de Réparation du Théâtre Group’. Un spectacle de théâtre de rue qui a marqué l’histoire des arts de la rue, à vivre à partir de 12 an

- Derrière l’Hôtel de Ville, à 22h05, la compagnie suisse Mine de Rien envahira les lieux pour conter dans « Cendrillon mène le bal » une version étonnante de l’histoire de cette petite souillon devenue princesse. Ce spectacle adapté en Langue des Signes française est mené à la baguette par deux comédiennes un peu sorcières qui vont transformer ce conte de fées en un moment interactif, tonique et désopilant, le tout sur un air de rock ! Un spectacle à partager entre public sourd et entendant.

- A 22h10, aux abords du rond-point du Dauphin, la Cie Afag Théâtre relèvera avec brillaud un défi étonnant : « L’Histoire des trois mousquetaires racontée à deux en une demi-heure ». Pas moins de 3 000 mille pages des trois célèbres romans de Dumas, dans un rythmes endiablé entre joutes verbales cinglantes, allant de la prose à l’alexandrin, et véritables combats à l’épée pour un moment drôle et décapant.

- A 22h15, Fred Tousch conclura cette soirée sur une affaire juridico-délirante : Maître Fendard et l’affaire du château de sable. Accompagné de son fidèle greffier, Ménardeau, les deux gaillards nous narreront et nous chanteront leur plus fabuleux procès sur le Parvis de Notre Dame des Dunes. Entre rigidité judiciaire et logique loufoque, Le Nom du Titre nous offre une plaidoirie d’une drôlerie sans nom à plus d’un titre !

Enfin, cerise sur le gâteau, pour célébrer cette dernière soirée d’une édition anniversaire, la Cie du Deuxième propose deux courts impromptus théâtraux et très différents de 10mn. L’un à 21h01, devant la Poste de Pornichet, prés de la Place du Marché et le second particulièrement explosif à 23h23, rond-point du Dauphin. Deux jolies surprises en perspective.

Pratique

Deux Impromptus de la Cie du Deuxième : 21h01 à la Poste et 23h23 au Rond-point du Dauphin (10mn)

Urban Drum and Bass, Extension 1 – 21h11 et 23h – Place de la Gare 

Claire Ducreux, Barco de Arena  – 21h21 – Poste

Cie Einel Gury, Juicy Lucy circus show – 21h11 et 23h06 – Devant l’Hôtel de Ville

Théâtre Group’, La Jurassienne de réparation – 21h30 – rendez avenue Chanzy

Cie Mine de Rien, Cendrillon mène le bal – 22h05 – Derrière l’Hôtel de Ville (adapté en LSF)

Cie AfAG Théâtre, L’Histoire des trois mousquetaires racontée à deux en une demi-heure – 22h10 – Rond-point du Dauphin

Le Nom du Titre / Fred Tousch, Maître Fendard – 22h15 – Parvis de Notre Dames des Dunes

10/08/2015 | 3 commentaires
Article précédent : « Philippe Gasnier présente son film « Denis Péan, Trésors de Paix » »
Article suivant : « Les dromas courent et les P'tits Loups ont de la moustache cette semaine »

Vos commentaires

#1 - Le 11 août 2015 à 18h50 par leparoux
MERCI à Gérard BOUCARD et à son équipe pour la qualité des spectacles.
#2 - Le 19 août 2015 à 21h22 par POLLUX, Pornichet
D 'accord avec le commentaire précédent . Un seul regret , pourquoi à budget constant ne pas avoir une soirée le jeudi de la 3 ième semaine et également le mardi et jeudi de la dernière semaine d'aout . Un peu dommage pour les touristes et pour les habitants de la commune
#3 - Le 20 août 2015 à 11h54 par Lemere
Voilá depuis 20 ans M. Boucard nous fait des étés radieux, malgré parfois quelques couacs....de la météo.
Comme.vous Pollux , je regrette que pour des raisons bugétaires, la,saison ait été écourtée.
Une suggestion pour de nouveau la rallonger, pouquoi pas créer sur Pornichet une école des Arts de la rue?
Qui , comme le font certaines écoles de musique ou de danse, un ou deux galas par an, qui pourraient ainsi renforcer la saison des renc'arts?
Avec comme bon impact collatéral tout ce que l on peut imaginer de retombées qui partciperont á la renommée de notre charmante commune.

Car qui mieux placé que l ' équipe des renc'Arts avec plus de 20 ans d'expérience, pour mettre en place ce nouveau bébé, tant ils aiment ce qu'ils font. Ainsi ils auront toujours 20 ans, car quand on aime...

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondiness 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter