Pornichet Infos

Robert Belliot annonce un nouveau stade à Pornichet

C’est au cours de la conférence de presse concernant la fête du sport que Robert Belliot a présenté le nouvel aménagement du stade Prieux.
Robert Belliot présente le plan du nouveau stade
Robert Belliot présente le plan du nouveau stade

Un deuxième terrain de foot synthétique mais surtout une piste d’athlétisme vont être prochainement aménagés.
Le chantier va débuter début septembre et la livraison s’effectuera en janvier 2014.

La piste d’athlétisme fera 400 mètres et sera composée de cinq couloirs, il y aura une aire de lancer de poids, une aire pour le saut en longueur et le triple saut, une pour le saut en hauteur.

L’ES Pornichet jouera la deuxième moitié de championnat de football sur le terrain d’honneur qui devient synthétique.

Auteur : JBR | 26/08/2013 | 14 commentaires
Article précédent : « Pornichet : Les gens du voyage s’installent au Parc Paysager »
Article suivant : « Soirées de prévention de la Croix Rouge »

Vos commentaires

#1 - Le 26 août 2013 à 13h35 par honteux, Pornichet
Bravo a cette équipe municipale dynamique pour nos jeunes .
#2 - Le 26 août 2013 à 14h04 par héric pdl, Pornichet
Le tout synthétique pour les stades n'est pas bon,les sportifs demandent aussi du vrai gazon.La tondeuse restera au garage municipal.
#3 - Le 27 août 2013 à 08h02 par elstar, Pornichet
ca sent les municipales !!!
#4 - Le 27 août 2013 à 09h39 par Footix
Cà sort d'où cette histoire de stade en synthétique ? C'est une promo achetée au dernier salon des maires comme les panneaux d'affichage électronique ?

En tout cas, on a du mal à suivre. Les travaux de la piste d'athlé sont en cours et on annonce maintenant un changement de programme avec l'ajout d'une nouvelle configuration du stade de foot.

Ce qui semble être un revirement programmatique répond-il à une demande du foot et de l'ultimate ? Quel impact pour le club d'athlé ?

Encore une fois, la vision de long terme ne semble pas le fort de Robert Belliot.

Pendant l'été, la toiture de Prieux a-t-elle été refaite pour permettre aux centaines de joueurs de bad et de basket de jouer en sécurité même quand il pleut ?
#5 - Le 27 août 2013 à 14h02 par Jacques, Pornichet
Encore un mauvais placement....Certes la mise en place d'une piste d'athlétisme était une nécessité, mais un 2ème terrain synthétique n'a aucune justification, pas même sportive. Le réel besoin sur la commune se situe au niveau d'une salle sportive supplémentaire car les 2 salles actuelles sont ultra saturées ce qui empêche le développement de nouvelles activités sportives et gêne considérablement le quotidien de nombreuses associations sportives.
Décidément, Monsieur le Maire n'a aucune notion de la bonne dépense au bon moment. quant au dynamisme pour nos jeunes souligné par Honteux, je ne crois pas qu'un terrain synthétique soit un signe d'un quelconque dynamisme. Après avoir englouti plus de 6 millions d'euros pour le poumon vert de l'hippodrome, nous allons encore dépenser beaucoup pour un petit poumon vert synthétique, cherchez l'erreur. Ah oui j'oubliais, le dynamisme pour nos jeunes c'est d'accumuler une dette pour des équipement inutiles. A moins que l'équipe de foot n'aie trouvé un mécène pour l'emmener vers les sommets, alors dans ce cas 2 TERRAINS SYNTHÉTIQUES seront nécessaires. J'oubliais aussi qu'il y a les municipales, sit tous les clubs sont aussi gâtés que le foot Pornichet sera au firmament du sport régional......
Simple question, que va t'on vendre pour financer cette nouvelle opération ??????
#6 - Le 27 août 2013 à 15h12 par Fred
Pour rappel, cette année les deux terrains en herbe de Prieux ont été inutilisables d'octobre à Mars en raison des conditions météorologiques.

En temps normal, le terrain d'honneur était déjà peu utilisable en semaine en automne et hiver.

Le ESP foot n'est pas le seul à utiliser les terrains en herbe et le synthétique. Le club d'ultimate frisbee de Pornichet (DUC / Tchac), en pleine expansion - et dont les résultats au niveau national et européen sont loin d'être négligeables - a également besoin de ces structures.
La construction d'un nouveau terrain synthétique permettra à la fois au foot et à l'ultimate de disposer de créneaux supplémentaires ce qui est déjà une nécessité aujourd'hui. De plus cela leur permettra également d'utiliser ces structures tout au long de l'année, quelles que soient les conditions météorologiques.

Je ne polémiquerai pas sur la priorité donnée à la construction de cet ensemble sportif. Je souhaite simplement rappeler que cet investissement à très long terme qui permet de faire d'une pierre deux coups avec la construction d'une piste d'athlétisme digne de ce nom est très loin d'être inutile ne serait-ce que d'un point de vue uniquement sportif au regard des besoins exprimés par les associations sportives de Pornichet.
#7 - Le 27 août 2013 à 22h24 par Sportix
Il aurait été plus malin de supprimer le petit terrain qui n'est pas aux normes, de positionner le nouveau synthétique + la piste d'athlétisme parallèlement à l'avenue Flaubert et ainsi de dégager un espace pour construire le jour venu une nouvelle salle.
Evidemment, il faudrait que la mairie réfléchisse plus loin que de petits intérêts électoraux. Encore une occasion de gachée !
#8 - Le 28 août 2013 à 09h47 par e-lecteur, Pornichet
Errare humanum est, perseverare diabolicum :
Une décision encore prise seul dans un catimini qui malgré tout en dit long sur l’ambiance et le rôle de chacun au sein de cette majorité. Ecarté, puis après coup informé, l’adjoint aux sports peut-il se targuer d’avoir participé au projet ? Les associations naïvement muettes sur le sujet restent tout comme leur tutelle l’office municipal des sports candide et indolent.
Peut on parler de travail d’équipe homogène quand on voit la manière de mener les affaires ?
Doit on se laisser dire encore que c’est une action mûrement réfléchie ?
Mais à quoi bon vous lamenter, on ne vous a pas demandé votre avis, insolents futurs électeurs que vous êtes ! Ça c’est le rôle des élus, non mais…
Mais quel rôle, au fait ?
Il y avait encore mieux à faire puisque un projet de 1994 sous l’ère de J.C. Empereur reste enterré dans des cartons. Projet qui valorisait le site pour la pratique du sport et le bien être des sportifs et écoliers.
Avant 2008 un autre projet soumettait le déplacement des équipements sportifs sur un autre secteur, idée avancée, idée d’avenir, très instruite et intelligente, vu l’exiguïté des lieux et la fréquentation à l’heure actuelle. M. Gout et M. Belliot, en ont pas voulu ainsi.
Devant ce mutisme sidérant qui laisse passer beaucoup trop de choses il y a de quoi être inquiets. Pornichet n’est plus Pornichet !
Notre salut viendra-t-il de la campagne ?
Certains candidats en attestent la volonté, d’autres qui ont facilité l’élection de M. Belliot le semblent moins . Qu’en pense leur courant écolo du tout synthétique ?
Au fait, qui en fera l’inauguration de cette nouvelle installation ? Le droit d’espérer en un monde meilleur est permis, mais il faudra se battre adroitement pour dénoncer ces actions lamentables qui de notre argent sont devenues symboles de gaspillage au service d’une autorité déplacée.
Certes, tout homme est sujet à l'erreur, mais il n'y a que l'insensé pour persévérer dans l'erreur.
#9 - Le 30 août 2013 à 10h03 par Lambda, Pornichet
Toute vérité n’est pas bonne à dire, mais bien souvent agréable à lire, à condition que ces écrits soit fondés dans leur formulation et que soit absente toute trace démagogique.
Aussi ai-je relu pour la énième fois, toujours avec autant de plaisir et d’émotion, le livre sur le football à Pornichet.
Les auteurs nous livrent sans forfanterie de bons renseignements sur l’histoire locale.
Je me suis concentré sur l’historique des terrains de sport :
Datant de 1940 l’histoire du stade Louis Mahé est par force liée à celle du stade de Prieux. Il ne faudrait pas croire qu’en créant un terrain synthétique la mairie se dédouanera des accords passés avec les acteurs de l’époque (sic).
À lire certains commentaires (blogs) sur l’entretien difficile du gazon du Silladeux, j’en conclus par conséquent et par défaut sur une affaire de compétences : « Quand on veut tuer son chien, on dit qu’il a la rage »
Pour qui connaît bien ces terres, il suffisait d’apporter une attention plus particulière au drainage du sous-sol et surtout de remettre en service l’exutoire de ces lieux qui a été saccagé lors de la construction des immeubles avenue Flaubert. Aussi simple que cela puisse paraître cette absence d’analyse, pourtant signalée, coûte très chère aux Pornichetins. Mettre fin à 40 ans de souvenirs sportifs sur ce stade sans un regard sur le passé et d’autres faisabilités, est indigne de conduite.
Tout comme mettre fin à la propriété de la maison de retraite des Palombes qui elle aussi conservait les souvenirs d’anciens sportifs locaux présents en ces lieux.
En tant qu’ancien, conscient de mon devoir de mémoire, vivant, faisant le triste constat des adieux qui se succèdent… (Maison de retraite et gazon de Prieux, prochainement)lucide et affecté j’émets un vœu pour 2014 : « Adieu M. Belliot » car celui qui doit partir n’a jamais eu de regard sur notre histoire.
#10 - Le 31 août 2013 à 17h34 par Romajma, Pornichet
heureusement que les caisses sont vides...

Quand verra-t-on un responsable politique s'attaquer aux vrais problèmes et non pas à sa réelection????
#11 - Le 31 août 2013 à 21h12 par platypus
il faut savoir que ce "projet" était prévu pour 2012. C'est ce qui avait été annoncé lors des assises du sports en 2009.
Et pourquoi refaire un bassin de rétention qui va prendre encore de l'espace...
On se demande si on réfléchit à la mairie
#12 - Le 02 septembre 2013 à 09h08 par e-lecteur, Pornichet
Se demander si on réfléchit? Certaine antinomie!
Il faut remercier ici le service des sports et une partie des services techniques qui ont planché sur le sujet. Est-ce qu'ils ont tout compris?
Chaque fois on nous bassine avec la rétention alors que c'est un problème d'évacuation.
En dernier lieu que va-t-on faire des forages qui ont coûté en leur temps?
Peut être les réutiliser pour les jardins ouvriers. En ces lieux ce serait de Bonne-Source à défaut de bonne facture.
#13 - Le 05 septembre 2013 à 17h14 par Pascal Pornichet Avenir
A e-lecteur

Difficile de répondre à votre question sur ce que l'on pourrait penser, qu'on soit écolo ou non, de la décision prise par la municipalité.
L'exercice demande à examiner plus d'un paramètre, et par conséquent
la question n'est donc pas : "qu'en pensent les écolos de votre équipe?", mais "M. Belliot a-t-il bien pesé le pour et le contre, sans faire dans la précipitation? Et ou peut-on voir le fruit de cette réflexion?"
#14 - Le 09 septembre 2013 à 09h35 par e-lecteur, Pornichet
On est au moins d'accord sur un point, celui des aptitudes et capacités à réfléchir de M. Belliot et de son équipe, tout du moins à ceux et à celles qui sont conviés autour de la table dite de réflexions.
Pour l'anecdote je vous informe que je n'ai vu à aucun moment l'adjoint aux sports à la fête des sports.
Aperçu ou pas, y-aurait-il comme un malaise?

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondiness 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter