Pornichet Infos

Robert Belliot relaxé

Jérémie Rabiller avait déposé plainte pour diffamation contre le maire de Pornichet pour des propos tenus sur une radio locale en mars 2011. Pour le tribunal, ils n'étaient pas diffamatoires. Relaxe.
Auteur : JBR | 15/01/2013 | 37 commentaires
Article précédent : « Cap ou CARENE ? Désignation à la commission d'appels d'offre pour l'étude financière »
Article suivant : « En marge du procès Belliot-Rabiller »

Vos commentaires

#1 - Le 16 janvier 2013 à 11h45 par marcel
Intéressant et justifié.
Savez-vous si le maire va contre attaquer pour plainte abusive comme il en a le droit ?
#2 - Le 16 janvier 2013 à 12h00 par Acharnés
Rabiller***MODERATEUR**** des opposants à la municipalité. Ce groupe d'acharnés a été à la même école et a appris les bonne vieillies méthodes staliniennes de fascisation de l'adversaire ! Voilà bien, une fausse affaire de diffamation montée de toute pièce par Rabiller et ses camarades (les élus d'opposition ont produit des attestations pour le soutenir) ! Cette relaxe révèle la vérité au grand jour et elle en dit long sur les méthodes honteuses des adversaires de la municipalité.
#3 - Le 16 janvier 2013 à 17h06 par Lemere
Savez-Vous si M. Rabiller va faire appel?
Avez vous les attendus du jugement?
#4 - Le 16 janvier 2013 à 17h33 par Roseau, Pornichet
Marcel et trop d'autres. Toujours pareil!
Tout dépend du côté où l'on se place.
Relaxé ne veut pas dire disculpé.
Il n'y a pas de fumée sans feu et M. Belliot ne sortira ni blanchit ni indemne de ses facéties. M. Rabiller sans doute non plus. Les maladresses conjuguées et accumulées les condamnent suffisamment. Ils ne peuvent ni l'un ni l'autre prétendre à un rôle sincère sur la commune, pourtant M.Rabiller a des dossiers solides sous le coude, qu'il s'en occupe bien et les fasse valoir c'est nécessaire.
Ici on en a marre d'être citer chaque jour au ban des ridicules!
On aimerait tant être représenté par quelqu'un de bien, (Sans doute est-ce pour demain?) en attendant la honte nous envahit, pas lui. D'autres dossiers sont en cours et ça va faire mal. Tremblez les courtisans, l'avenir n'est pas aussi rose qu'on vous le décrit.
L'heure de vérité viendra. Il n'y a pas pire aveugle que celui qui ne veut voir.
Eh bien, je garderais les yeux grands ouverts tant que l'on fera autant de mal à l'intégrité de ce qui m'est cher: Ma commune, son histoire, son honnête image dans les intercommunalités.
Dehors *****MODERATEUR****** Et vite! ça ce n'est pas du persiflage, c'est de la dignité! N'en déplaise aux politico-politicards, ces messieurs qui voudraient qu'on les nomme grands.Plus jamais ça!
#5 - Le 16 janvier 2013 à 17h43 par Gaulliste-socialiste ???
Donc monsieur Rabiller n'habite pas la commune ? Il ne paie pas d'impôts ? Il a été longtemps au chômage ? Tout cela est donc vrai ? Et Monsieur Pény : il n'habite pas non plus Pornichet ? Mais il paye des impôts ? Mais il ne vote pas à Pornichet ? Qui arrive a comprendre dans tous ça ?
#6 - Le 16 janvier 2013 à 18h02 par marcel
Sur vosdroits.service-public.fr :
Relaxe Définition mise à jour le 13.01.2012. Décision d'un tribunal
correctionnel ou d'un tribunal de police déclarant un prévenu non coupable.

Non coupable = disculpé.
Le reste de votre prose est insignifiant.
Allez plier ailleurs Roseau !
#7 - Le 16 janvier 2013 à 18h02 par Dérapage
Lemere se la ramène beaucoup sur tous les sujets. Une chose est sûr il ne connait pas grand chose sinon rien au droit pénal et à la procédure pour se poser la question de l'appel de Rabiller. Il devrait peut-être se renseigner auprès de Lambert ? Passons, sa remarque le discrédite une nouvelle fois et tant mieux. Quand à Roseau : faut arrêter de dire des absurdités car si relaxé ne veut pas dire disculpé, ça ne veut rien dire du tout ! "Pas de fumé sans feu" ? Ben dites donc, il est jugé non coupable mais il est coupable quand même avec vous ?! Propos graves et inadmissibles.
#8 - Le 16 janvier 2013 à 20h23 par laborieux, Pornichet
ROSEAUX,

Vous etes incroyable!!!!! belliot a été relaxé par un juge alors ne cherchez pas encore et encore des arguments contre le maire.
#9 - Le 17 janvier 2013 à 00h51 par Pierre
Donc quand Belliot est attaqué pour diffamation, c'est un outrage. Soit. Mais quand Belliot harcèle amis et ennemis politiques de procédures en tous genres pour... diffamation, on appelle cela comment ?
#10 - Le 17 janvier 2013 à 19h41 par Lemere
Ben Dérapage, vous auriez voulu qu'on en reste là, qu'on fasse pas de bruit qu'on s'ecuse d'exister.
Vous êtes tombé dans le panneau, vous répondez avec une agressivité hors du commun à une question à laquelle il suffisait de répondre par oui ou non ou c'est pas possible. Vous n'etes pas sans ingorer , vous qui savez tout, que depuis 2010, il y a dans ce sens une démarche tant nationale qu'Européenne.

Maire faire simple, bien sûr vous ne savez pas faire et hop on monte sur ses grands chevaux, on est vexé, on par en vrille. Et vous croyez que cela va nous empêcher de continuer à dénoncer une gestion des plus contreversables, et des attitudes autant mérprisables que la vôtre!
#11 - Le 18 janvier 2013 à 11h19 par Dérapage
Pauv' Lemere, on le bouscule et on est pas gentil ! Faut pas confondre : dans l'histoire c'est vous et vos amis qui faites de l'acharnement sur le Maire de Pornichet. Les attaques systématiques viennent de votre camp, et il est normal que vous n'ayez pas toujours le dernier mot malgré votre omniprésence sur les blogs. Les partisans et soutiens de Robert Belliot sont nombreux, il faut que vous le sachiez. L'association Ensemble pour Pornichet compte plus de 400 sympathisants et adhérents. Ne vous plaignez pas qu'il y ait tant de défenseurs de la Municipalité élue à une très forte majorité.
#12 - Le 18 janvier 2013 à 11h58 par Acharnés
Et maintenant Pierre accuse Robert Belliot de harcèlement ? Sérieusement : qui harcèle qui ? Il ne faut pas se tromper de victime : Robert Belliot subit des attaques anonymes en permanence sur les blogs. L'affaire Rabiller ne fait qu'illustrer les méthodes abjectes dont les opposants usent et abusent à longueur de journée. Rappelons que ce déchainement existe depuis mars 2008. Robert Belliot était à peine élu qu'on lui reprochait déjà d'exister ! Donc ne parlez pas de gestion ou de bilan, vous le détestiez avant même qu'il ait fait quoique ce soit à Pornichet !
#13 - Le 18 janvier 2013 à 12h27 par marcel
Lemere s'énerve, il fait plein de fautes de frappe.
Touché ?
#14 - Le 18 janvier 2013 à 12h39 par Pornichétin Contribuable, Pornichet
Bravo aux auteurs des premiers commentaires ridicules, selon qui, les hommes peuvent être classer en 2 catégories :
- les "ayant droit"
- et les "n'ayant pas droit" de...
Ces personnes devraient parcourir notre constitution.
Ensemble pour Pornichet pourrait le distribuer à tous ses adhérents.
A moins que cela soit un texte trop compliqué à lire et à comprendre?
#15 - Le 18 janvier 2013 à 22h49 par Le Diffuseur d'amabilités, Pornichet
La loi selon Belliot
Dans l'affaire qui a opposé M Rabiller à M Belliot, ce dernier a été relaxé.
Une des conséquences de cette relaxe, est que dorénavant, en matière électorale, chaque candidat pourra impunément injurier l'autre sans encourir aucune sanction.
Ainsi, nous nous proposons lors de la prochaine campagne électorale, de qualifier M Belliot de tous les noms d'oiseaux nuisibles que nous avons répertoriés dans le dictionnaire.
Cette nouvelle loi, doit évidemment s'étendre à tous les autres candidats de France et de Navarre.
Ce qui nous promet de prochaines élections fortement animées.
Nous devons donc saluer cette avancée démocratique que nous n'aurions même pas osé imaginer.
#16 - Le 19 janvier 2013 à 09h36 par Roseau, Pornichet
Marcel, vous êtes prêt du dérapage, par ces temps n'accélérer pas trop, allumez plutôt vos anti-brouillard, vous y verrez plus clair des façons d'agir de votre protégé. Il ne va pas tarder à vous réprimandé vous aussi. Attention! pas de décoration.
#17 - Le 20 janvier 2013 à 10h05 par Roseau, Pornichet
Selon que vous soyez puissant ou misérables les jugements de cour vous rendront blanc ou noir. Jean de la Fontaine.
Jugement n’est nullement fin en soi et n’équivaut à valeur morale; à chacun sa vérité.
Le pouvoir est comme l’argent, il vous donne l’illusion provisoire d’être puissant, pourtant ni l’un ni l’autre ne sont suffisant pour acheter la conscience.
#18 - Le 20 janvier 2013 à 11h05 par marcel
N'en déplaise au diffuseur d'imbécillités, ce n'est pas Belliot qui a fait la loi, c'est le législateur. Ce n'est pas Belliot qui l'a interprété, c'est le juge.
Les conséquences de ce jugement seront inexistantes. Voilà longtemps que les campagnes électorales sont plus ou moins musclées. Voilà longtemps que certaines réalités y sont exposées.
La stratégie de M. Rabiller en la matière manque singulièrement de discernement.
Ses insuffisances ont été évoquées par Belliot sur kernews lors de la campagne. C'était bien assez. En déposant cette plainte les propos de Belliot ont été diffusés lors du procès lui-même, sur nos trois journaux locaux. Puis encore une fois sur nos trois journaux lors de la relaxe d'il y a quelques jours. Avouez que c'est contre productif !

Ajoutez-y une AG d'association avec seulement deux membres présents, un recours contre un permis de construire débouté. Le pôvre Jérémie se voit dorénavant totalement déconsidéré.

Et s'il avait été instrumentalisé par ses alliés objectifs de la campagne des cantonales et du front d'opposition à la consultation collective du mois de mars ?

Au royaume des aveugles, les borgnes sont rois.
#19 - Le 20 janvier 2013 à 14h37 par marcel
Que Roseau garde ses menaces sa syntaxe et son orthographe incompréhensibles, cela économisera de la bande passante, merci
#20 - Le 20 janvier 2013 à 19h09 par anonyme, Pornichet
A Marcel :

Bizarre, mes sens sont peut-être abusés mais je ne reconnais nullement la manière dont vous vous exprimez maintenant et qui ne ressemble pas du tout à celle que vous utilisiez auparavant. Seriez-vous un autre Marcel, c'est-à-dire un Marcel différent du Marcel qui s'exprimait il y a un mois sur ce blog ? Franchement on ne vous reconnait pas du tout dans votre façon de vous exprimer ? à moins que vous n'ayez préféré baisser le ton qui était alors parfois très agressif ?
#21 - Le 20 janvier 2013 à 19h51 par Lemere
Et bien moi Marcel, j ai tout compris a ce que roseau voulait dire.
Mais il n est plus sourd que celui qui ne veut rien entendre,. Quand a comprendre....
#22 - Le 21 janvier 2013 à 06h17 par Martine, Pornichet
marcel, donneur de leçon !

Quelle manque d'humilité, mais pour qui vous prenez vous ? l'élite de Pornichet ? Où vous croyez vous ? dans une principauté ? Ici, tout le monde à le droit de s'exprimer, que l'on maîtrise la syntaxe et l'orthographe aussi bien que vous ou pas. Nous sommes en république et en démocratie, l'auriez-vous oublié ? Ce qui est grave, ce n'est pas de ne pas bien maîtriser la complexité du français, c'est d'être un français prétentieux qui se croit au-dessus de tous et des lois.
La seule règle ici doit être le respect de l'autre et, à mon avis, c'est la seule chose qui nous permettra d'avancer et d'aller vers un avenir plus juste en rassemblant les Pornichétins qui n'ont jamais été aussi divisés que depuis "l'avènement" de Monsieur BELLIOT. Tiens voilà un terme qui ne va sans doute pas vous plaire et dont vous n'allez sans doute pas manqué de dire que ce n'est pas celui qui convient. Pourtant, sachez le je le place à bon escient.
#23 - Le 21 janvier 2013 à 10h59 par Vox populi
Commentaire 15 : on accuse Robert Belliot d'avoir injurié son accusateur. Il n'y a ni injure ni diffamation dans cette affaire. Le Maire de Pornichet n'a jamais injurié qui que ce soit ! Inciter à l'injure sous prétexte qu'elle n'est pas punissable est faux et grave. C'est une provocation à commettre une infraction qui n'a pas lieu d'être ici ni ailleurs.
#24 - Le 21 janvier 2013 à 12h38 par Lemere
Marcel

Aucun problème pour admettre ne pas tout savoir sur un sujet. D'où ma question dans ma première réaction.

Par contre, la réaction de Dérapage (qui n'en n'est pas à son premier), est indigne.

D'où ma colère (il en est de saine), et par conséquent les fautes de frappes, dont les lecteurs voudront bien m'excuser.

Quand à votre réaction, Marcel, qui consiste d'abord à l'insulte, je vous cite "...diffuseur d'imbécilités...", a vous lire, vous seriez de ceux qui tendent la joue gauche après avoir reçu une claque sur la droite ? J'en serai surpris.

Et donc, je dirai, concernant votre dernière réaction, rassurez-vous, en matière de commentaires, les vôtres ne réclament que très , mais vraiment très peu de bande passante.
#25 - Le 23 janvier 2013 à 10h36 par Michel B, Pornichet
Incroyable ces débats du niveau de Clochemerle!
On fait procès pour des propos certes malfaisants et bien caractéristiques de Robert Beliot, mais qui ne sont quand même pas diffamatoires!
Ça ne grandit ni l'un ni l'autre!
#26 - Le 23 janvier 2013 à 13h21 par laborieux, Pornichet
acharnés,

je suis tout a fait d'accord !!!tous les memes dont mne gallarneau et rabillier !!!
#27 - Le 23 janvier 2013 à 15h07 par Manipulation et cabale politique !
A l’annonce de la relaxe qui innocente Robert Belliot dans cette affaire de fausse diffamation dont l’accusateur n’est autre qu’un opposant notoire à la municipalité, il faut aussi dénoncer les méthodes de dénigrement systématique auxquels on assiste en permanence. Depuis 2008, les opposants de tout bord s’acharnent contre la municipalité et son chef de file. Quolibets, invectives, mensonges, ragots, comparaisons douteuses, attaques personnelles : tout y passe ! Dernier épisode en date : cette affaire de fausse diffamation montée de toute pièce devant les tribunaux par les opposants qui usent de tous les stratagèmes pour tenter de déstabiliser la municipalité. Le Maire n’a bien évidemment pas été inquiété - n’en déplaise à certains qui voudraient encore faire croire à la culpabilité d’un innocent - Mais quelle surprise, en effet, de voir que des élus de l’opposition officielle ont participé à cette mascarade en produisant des attestations dans ce qui ressemble fort à un procès en sorcellerie !
#28 - Le 27 janvier 2013 à 15h50 par laborieux, Pornichet
Et bien si " les opposants élus ont bien participé a cette mascarade alors il faut leurs démissions !!! car ceci est honteux!!!!! et surtout pas démocrate!!!!!!!!!!!!!!!
#29 - Le 30 janvier 2013 à 08h48 par Bébert, Pornichet
Laborieux, quand comprendrez vous que tous, ces encartés(e) politiques qu'ils soient de gauche de droite ou du centre sont des Minables. Ils mangent tous dans la même gamelle et c'est vous qui travaillez pour leur donner à manger, à eux et leurs avocats.
Vivement 2014, qu'on passe à autre chose avec des têtes nouvelles, instruites, bien pleines et bien rangées. Toutes celles-ci on les a assez vu. Passons à autre chose de plus intelligent.
Pour cela il faut se donner les moyens: Ne pas voter pour un parti politique mais pour des valeurs humaines. Rassurez vous, il en existe, mais aucunes de ces vieilles gardes ne les incarnent. Ce n'est pas la girouette qui agit sur le sens du vent, c'est l'inverse!
Soufflons ensemble, dans le même sens et le tour sera joué!
#30 - Le 30 janvier 2013 à 13h08 par Pornichétin Contribuable, Pornichet
C'est à pleurer
Les réactions parues sur les différents blogs concernant l'affaire Belliot/Rabiller (Roseau, Marcel et cie) sont un amoncellement de médiocrité.
Il n'est pas bien difficile de savoir de quel clan cela vient.
Arrêtez donc Messieurs les admirateurs inconditionnels du Maire dont l'esprit tient dans un seul geste : lever la main à l'appel de leur maître, sans même regarder autour d'eux les regards attristés de ceux qui assistent à l'entreprise de démolition qui depuis 2008 défigure notre belle commune.
La liste de ces atteintes au bon goût, vous sera rappelée lors des prochaines élections.
Essayez donc jusque là, de dormir sereinement.
#31 - Le 08 février 2013 à 11h56 par Sylvie
Le tribunal n'a pas jugé diffamatoire? Quelle plaisanterie! il me semble que les propos du maire entendus sur la radio, étaient blessants, incorrects, irrespectueux, mal élevés, disproportionnés, rancuniers, haineux en un mot... cela ne suffit il pas à disqualifier un personnage public qui devrait montrer l'exemple et surtout tenir ses nerfs! je ne voterai pas pour lui une 2nde fois!!
#32 - Le 10 février 2013 à 11h14 par Josette, Pornichet
Je suis d'accord avec Josette, j'avais aussi voté pour R. BELLIOT en 2008, mais compte tenu de son attitude publique, à l'égard de J. RABILLER et bien d'autres, dont son propre personnel, je ne voterai pas non plus pour lui en 2014 ! Quand on ne va pas dans le sens de Monsieur BELLIOT et tant bien même qu'il s'agit pourtant de l'intérêt général, on est bon à démolir par tous les moyens.
Je constate à travers les commentaires de ceux qui le soutiennent (allez, peut-être pas tous, je leur donne le béféfice du doute), qu'ils n'ont aucune moralité, aucune humilité et que seul l'intérêt particulier prime pour eux
#33 - Le 15 février 2013 à 13h57 par justice
dites donc laborieux, votre commentaire N° 26, il est limite de la diffamation, quand vous jugez que Mme Gallerneau serait, comme vous dites "acharnés" , au même titre que M. Rabiller.

Mme Gallerneau n'a rien à voir dans cette histoire, et votre propos laisse entendre le contraire, ce qui a mes yeux relève de la diffamation.
A suivre...
#34 - Le 19 mars 2013 à 15h14 par martinot, Pornichet
@justice : pouvez vous nous expliquer quand des 'propos' deviennent diffamatoires concernant des commentaires sur des articles de Pornichet-info et, si il y en a comment comptez vous 'poursuivre' celui qui les a tenu ??? Si vous ne pouvez répondre alors arrêtez ne nous 'gonfler' avec ce genre de propos, vous êtes ridicule, il y a un modérateur sur ce site qui doit faire son boulot !
#35 - Le 19 mars 2013 à 15h20 par martinot, Pornichet
@lemere : lorsque l'on fait de la politique, il faut s'attendre à être traité plus bas que terre alors celui qui vient se plaindre parce qu'il a été soit disant 'diffamé' ressemble à un élève de cour de récréation de primaire qui vient se plaindre à sa maitresse parce qu'on s'est moqué de lui !
#36 - Le 20 mars 2013 à 18h32 par Lemere
@Martinot

Tout à fait d'accord avec vous mon cher, allez le dire à M. Belliot, et persuadez le d'annuler sa décision prise en CM concernant la protection juridique.
#37 - Le 24 mars 2013 à 11h10 par Réponse à Martinot, Pornichet
Martinot,
On voit que vous n'avez jamais été diffamé, injurié, atteinte dans votre honneur d'homme.
"Mis à mort" dans une radio, exposé à toutes les oreilles et tous les regards, avez-vous songé au mal que vous occasionnez aux proches de Jeremie Rabiller, à ses proches, à sa famille, à ses parents?
Je ne doute pas d'où viennent vos certitudes mais je sais que vous n'avez pas regardé l'essentiel des débats devant la justice où si vous ne le savez pas encore, M. Rabiller, grâce à une argumentation juridique des plus spécieuses, a été privé de l'aide de ses témoins et de ses preuves, obstruant ainsi, la manifestation de la vérité.
Je sais d'où viennent ces misérables attaques et ****MODERATEUR****
Si vous ne pouvez penser vous-même, essayez donc de vous renseigner mieux et efficacement. Peut-être alors passerez-vous en classe supérieure.
Je ne veux pas donner de leçons mais je reste inquiet d'entendre tant de propos méprisants.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondiness 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter