Pornichet Infos

Rythme de croisière pour conseil municipal estival

Le mouvement incessant des délibérations ramène sur un rythme régulier les vagues de contestation de l'opposition.
fotofrance®
fotofrance®

La vague Agenda 21

 L'atmosphère devient même nauséeuse quand est abordé le lancement des études relatives au diagnostic du territoire du bilan carbone. Une démarche qui s'inscrit dans l'élaboration de l'agenda 21 et du développement durable : « Nous voudrions y croire, se méfie l'opposition, à votre agenda 21. Mais, vous renoncez aux poursuites contre Total, vous abattez des dizaines d'arbres, vous dénigrez les associations environnementales, vous limitez les logements sociaux et réduisez le portage des repas à domicile »

Réponse de Robert Belliot, maire, «  Nous sommes toujours en discussion avec Total, on ne lâchera pas prise. Concernant les arbres, nous essayons toujours de conserver les espèces remarquables et quant aux logements sociaux, il en est prévu 30 %. Les associations environnementales, il y en a 7 ou 8 à Pornichet, on peut en reparler ».

 La vague du commerce de proximité

Une vague de fond celle-ci qui démarre par le lancement d'une étude de l'état du commerce où il serait question de droit de préemption sur les fonds artisanaux, les fonds de commerce et les baux commerciaux. : «  Même pas peur, soulève l'opposition, les conséquences d'une telle décision sont imprévisibles, voire énormes. En cette période où les recettes diminuent, certains pourraient considérer comme une aubaine de pouvoir vendre son commerce à la ville ». Le maire considère que pour l'instant ce n'est qu'une étude. M. Goût renchérit : « Le but de l'étude est de redynamiser le commerce de proximité ».

 Quelques vaguelettes sur la voirie, du côté d'Ermur, les transports en commun, l'hippodrome, les subventions parlementaires, la subvention supplémentaire pour le festival de chants de marins, portée à 19 000 euros,la journée.

Une grosse déferlante sur le portage des repas à domicile supprimé pour les personnes âgées qui ont un revenu supérieur à 1 600 euros. Sachant que le conseil général subventionne la différence induite aux personnes privées du portage à domicile par la municipalité.

Un conseil somme toute très estival, avec quelques navigations à vue par la municipalité et un vent soutenu par l'opposition pour finalement bien faire avancer le bateau Pornichet.

09/07/2010 | 0 commentaire
Article précédent : « De nombreuses personnalités présentes à l’hippodrome de Pornichet »
Article suivant : « Bonne source : " du goudron et des plumes" »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondiness 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter