Pornichet Infos

Sainte-Barbe priez pour nous...

30/11/2009 : Samedi, tout le corps des sapeurs-pompiers de Pornichet est sur son 31, Sainte-Barbe est à l'honneur ! Bien alignés les chevaliers du feu et les véhicules tout flambant rouge font l'objet d'une revue parfaite ! Seules, les rafales de vent, le martèlement de la pluie sur le bitume et les roulements de tambour de la fanfare viennent rompre le silence respectueux de la cérémonie. Un grand moment pour les 88 sapeurs-pompiers de Pornichet. Après les déplacements extérieurs vient l'heure de la restauration, avec en préambule quelques discours officiels.

Le major Goyal, chef de centre du Cis de Pornichet prend la parole pour faire le bilan opérationnel : «  Au cours de ces douze derniers mois, nous sommes sortis 1 149 fois pour 1 007 interventions, soit 25 de plus que l'année dernière ». Une petite mise au point sur le fonctionnement de la caserne, les obligations journalières sont remplies avec 6 sapeurs-pompiers en garde permanente et 3 en astreinte à l'extérieur : «  Ce mode de fonctionnement identique à celui des autres centres de secours mixtes à dominante urbaine nous apporte toute satisfaction aussi bien en terme de rapidité de départ, qu'en terme de qualité des effectifs du fait des formations journalières ».
Cependant problème : le centre d'incendie et de secours de Pornichet existe depuis plus de 100 ans et depuis 1953, il est situé dans les mêmes locaux, et malgré quelques réhabilitations, ils sont devenus exigus, inadaptés à l'importance des effectifs, à l'évolution du matériel opérationnel. La structure n'est plus adaptée à l'activité du centre secours. Que dire des conditions d'hébergement des personnels à 3 par chambre. Qui accepterait, dans un milieu professionnel de cuisiner, déjeuner, dîner, faire des réunions dans une pièce de moins de 30 m2. Certains sapeurs-pompiers n'acceptent plus ces conditions de travail déplorables et refusent de venir prendre des gardes en dehors de la journée : «  Aujourd'hui,  pense le major Goyal, il est temps de passer à une nouvelle étape et de travailler tous ensemble sur un projet de nouveau centre de secours à Pornichet, adapté à notre fonctionnement et à l'image de notre commune. Une véritable volonté politique communale ou départementale est indispensable. Depuis 1996, le SDIS s'est vu confier la gestion, la construction, l'aménagement et  l'entretien des centres de secours, la commune ne peut donc qu'appuyer un projet,mais seul le SDIS peut le développer ».

Après Nantes, Saint-Nazaire, Vertou, Carquefou et les projets en cours d'étude à La Baule, Châteaubriant, Pornic et Ancenis : «  Il est temps que l'on pense un peu à nous, il paraît logique qu'on s'attarde sur un des plus anciens CIS du département. Pour ma part, convient le chef de centre Goyal, la conduite de ce projet et sa réalisation, sera la preuve de la volonté politique des élus municipaux et départementaux. Je sais que politiquement lorsque l'on veut, on peut. C'est au travers de ce type de réalisation, que l'on mesure l'attachement des élus à leurs sapeurs-pompiers ».
 A bon entendeur, salut !

Auteur : C.M. | 0 commentaire
Article précédent : « Le PLU de Robert Belliot n’a pas PLU à Jacques Lambert »
Article suivant : « Le village de Noël est installé sur la place du marché »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondiness 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter