Pornichet Infos

Six intercommunalités réfléchissent ensemble

Les présidents de Cap Atlantique, CARENE/Saint-Nazaire Agglomération, Loire & Sillon, Pontchâteau Saint-Gildas, Pornic, Sud Estuaire se sont retrouvés pour conduire une réflexion globale à l’échelle des six intercommunalités.
Auteur : JRC | 08/12/2012 | 12 commentaires
Article précédent : « Les boutiques des Océanes de Pornichet »
Article suivant : « L’association des plaisanciers du port d’échouage fête ses 20 ans »

Vos commentaires

#1 - Le 08 décembre 2012 à 19h00 par Lemere
Ça , passez moi l'expression , ça a de la gueule.
300 000 habitants, un pôle touristique de chaque cote d' un fleuve, des industries, et un arrière pays vert, voilà des atouts que ces 6 présidents ont bien mesuré l'importance pour les generations à venir.
On s' ouvre , on ne se replie pas sur soi-même , on a pas peur de l'autre, même s'il est différent.
Bravo Messieurs, bel exemple que lorsque l'on sait dépasser son égo, on est plus fort et plus grand.
Que certains en tirent des leçons.
#2 - Le 09 décembre 2012 à 09h18 par constat, Pornichet
Depuis ces batailles de chiffoniers à Pornichet concernant le départ de Pornichet de la CARENE pour CAPA, nombreux étaient de ceux qui en effet se disaient qu'il était ridicule au regard de l'avenir de diviser "nos quartiers" au sein de deux intercom qui au fond avaient tout intérêt à se regrouper !
#3 - Le 09 décembre 2012 à 10h17 par Y Bt
L'absurdité même du référendum Bélliot!
Ce n'est pas Bélliot qui aurait pu suciter cet oecuménisme!
#4 - Le 10 décembre 2012 à 12h02 par Jacques , Pornichet
Quel fossé entre les parole et les actes ! Joël Batteux, le grand visionnaire parle de transports en commun ? Jugez plutôt : la CARENE a perdu cette année son procès en appel (depuis 11 ans !) avec la communauté de commune de Pornic a qui elle retiré purement et simplement et sans sommation les transports existants quand Pornic faisait partie du même syndicat. Drôles de méthodes n'est-ce pas ? http://www.i-pornic.com/actualites_headerframe.php?id=4002&Title=Trois-communes-du-sud-Loire-gagnent-contre-la-Carene. Pornichet, parlons-en ! Pour aller à la Baule en car on est obligé de passer par Guérande ou de prendre le train ! Joël Batteux grand initiateur du dialogue intercommunal ? Il lui a fallu 13 ans depuis la création de la CARENE, la veille de sa retraite, pour se réveiller ! L'enfer, lui aussi est pavé de bonnes intentions.
#5 - Le 11 décembre 2012 à 09h52 par Georges , Pornichet
"Dans les milieux autorisés", comme on dit en jargon journalistique, il se dit que cette réunion s'est soldée par un échec. Il y a eu la conférence de presse où chacun a fait bonne figure, puis la conférence en tant que tel où Yves Métaireau était absent, remplacé par Christophe Priou. Le Président de Loire et Sillon a eu un discours très politique sur Nantes qui n' a pas plu du tout aux élus présents. Certains auraient parlé de St Gildas comme d'un territoire reculé. Christophe Priou a ressorti avec Bernard Clouet les vieux dossiers sur l'opposition de la CARENE aux enseignes de Villejames et Pontchâteau... Tant et si bien que l'après midi, tout ce beau monde a quitté la scène et on se doute que les personnalités présentes ne se sont pas quittées "bons amis"... L'entente "cordiale" c'est pas pour demain !
#6 - Le 11 décembre 2012 à 19h05 par totobreizh, Pornichet
Jacques.....
Pour aller à La Baule......en partant d'où....d'abord ???
Je pense que vous n'avez JAMAIS pris le car !!!
Vous me semblez être plutôt un adepte de la grosse berline.... de peur de côtoyer le petit peuple qui utilise les transports en commun !!!
Enfin !!! le dialogue existe entre intercommunalités !!! Cela ne semble pas être votre priorité ??? Quand enterrerez vous la hache de guerre ???
#7 - Le 11 décembre 2012 à 19h15 par Lemere
Jacques, ou vous ne savez pas lire, ou vous voulez tromper votre monde.

Que dit l'article, que la CARENE n'a pas pu toucher les 484 ke qu'elle réclamait au trois communes au titre du paiement des redevances transports que justement la Carene avait du maintenir !
Maintien exigé à l'époque par le préfet.
Et cout qui aurait dû être pris en charge par le département.

Conclusion: Que M. Batteux ait voulu jusqu'au bout défendre son intercommunalité , rien de plus naturel et normal. Le contraire aurait pu lui être reproché.

Quand au transport sur la Presuq'île, il ne vous aura pas échappé que nous sommes sur deux intercommunalités, et par conséquent pourquoi vouloir tout faire porter par la Carène ?
Là aussi, je vous trouve ingrat par rapport à celui qui en tant que Président, fait tout pour défendre les intérêts de la Carene....vos intérêts, puisque Pornichet y est encore...Et pour longtemps. Maintenant si vous aimez vous tirez des balles dans le pied, en vous réjouissant des malheurs de votre propre intercommunalité, ou en voulant lui faire faire du social entre Pornichet /La Baule, libre à vous.
#8 - Le 17 décembre 2012 à 11h14 par Jacques , Pornichet
Comme d'habitude, Lemere a une lecture des faits propre à son manque cruel de connaissance des sujets. Joël Batteux n'a pas du tout "défendu son intercomunalité" dans ce dossier. Il s'est assis sur le beau principe de continuité du service public en s'imaginant que parce qu'une collectivité en quittait une autre, elle n'avait plus aucun droit au service associé en l'occurrence les transports publics. Il a demandé le remboursement des frais des transports publics durant la période transitoire, ce dont il n'avait pas droit. Ce sont les même méthodes de menaces soviétiques que l'on retrouve dans l'odieux courrier adressé aux Pornichétins. Quand Joël Batteux parle de Pornichet et des sommes que la CARENE a engagé, pense-t-il aussi qu'il pourra en demander le remboursement intégral pure et simple ? Pense-t-il aussi qu'il pourra supprimer les services publics du jour au lendemain comme les transports et la fameuse ligne 6 ? La preuve que non !
#9 - Le 17 décembre 2012 à 22h34 par Lemere
Continuité de services publics, Jacques en défenseur des services publics, on aura tout vu.
Odieux courrier aux Pornichetins, cela vaut autant qu' une pétition truquée, non?
Quand a bercer d' illusions les Pornichetins, sur un maintien de la ligne 6 de la STRAN, il vous faudra beaucoup de persuasion et de moyens, a tel point qu' il faudra mieux prendre le taxi.
Parce que la différence entre le cas de Pornic et de Pornichet,c est qu'aujourd'hui les deux communautés de communes existent, donc CAP devra payer.
Votre aveuglement anti social ( le mur de Berlin est tombé en 89 , et l' URSS a disparue).
vous empêche de faire face aux réalités.
Votre position est aussi dogmatique que celle des staliniens que vous décriez tant.
Continuez ainsi, c 'est le meilleur moyen de les faire revenir.
#10 - Le 19 décembre 2012 à 17h12 par Martine, Pornichet
Information pratique : Si certains des lecteurs souhaitent avoir des informations sur le pouvoir des maires et les délégations qui lui sont consenties, je vous invite à faire comme moi en allant lire l'article qui vient d'être publié sur le blog "anticor 44" et qui est très instructif pour les citoyens, administrés et contribuables.
#11 - Le 20 décembre 2012 à 11h07 par Jacques , Pornichet
Il semble que Lemere soit à court d'argument, puisqu'il préfère l'invective aux faits qui eux sont têtus. La continuité du service public est un droit. Nul n'est besoin de s'en faire le défenseur, il y a encore des juges pour ça dans notre pays. Et c'est en raison de ce principe que Joël Batteux ne peut prétendre au remboursement du service des transports à Pornic. Dogmatisme ? Illusions ? La vérité c'est qu'on ne supprime pas un service public comme ça et qu'il faut en assurer la continuité. C'est ce qui s'est passé à Pornic et qui se passera dans tous les autres cas de figure en France. C'est cela la réalité : celle du droit dans notre pays. Lemere et ces amis seraient bien inspirés d'ouvrir les yeux plutôt que de parler d'aveuglement anti social (sic) !
#12 - Le 02 janvier 2013 à 11h36 par Lemere
A Jacques

si vous voyez de l'invective, là ou je ne désire qu'ouvrir le débat, il ne tient qu'à vous.
Je vous rappellerai tout de même vos propos du 10/12/12 voir plus haut !

Reste que je suis satisfait de voir que vous aimez la notion de service public.
Mais, que cela n'enlève rien au fond de l'affaire. A svoir qu'en 1996 les communes du sud Loire se sont retirées de la SIERNA, et qu'à compter de ce moment et jusqu'à ce que Lila prenne le relai, la SIERNA , puis la CARENE ont dû prendre les charges. Donc l'action de M. Batteux en tant que président de la Carène , fut la bonne pour défendre les intérêts de cette dernière. Il a perdu, dont acte, mais cela ne fait pas de lui quelqu'un qui aurait de " drôles de méthodes" (SIC), comme vous l'écrivez.

En fait Jacques, vous vous autorisez des interprétations et des commentaires que vous voudriez assèner comme des vérités, mais ensuite vous ne supportez pas la contradiction.
Et vous enrobez le tout d'un pseudo charabia juridico-légal, pour faire croire que vous êtes le seul à savoir et avoir raison.

Et vos commentaires dans cet article en sont l'exemple parfait, puisqu'on y parle de rassemblement, et comme il vous dérange, vous venez avec un fait, qui s'il mérite qu'on s'y attache, n'a rien à voir avec le fond.
D'ou ma question, seriez-vous pour ou contre un rapprochement d'intercommunalités; et en particulier celles de CAP et CARENE ?
Ne pensez-vous pas, comme beaucoup d'entre nous que c'est la seule bonne initiative qui vaille, et qui résoudra tout les problèmes de transports?
Si vous êtes contre, merci de développer.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondiness 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter