Pornichet Infos

Trouver un job d’été avec le Point information jeunesse

C’est l’une des actions du PIJ (Point information jeunesse) de Pornichet. En réseau avec ses homologues du Pouliguen, Guérande et Saint-Nazaire il propose actuellement des forums aux jobs d’été pour les 16/25 ans.

Le forum des jobs d'été pour les 16/25 ans vient de se dérouler à Pornichet, deux autres sont à suivre. Le but est de collecter et de présenter des offres d’emplois générées par le réseau Information jeunesse via des partenariats avec les chambres d’agriculture (Loire Atlantique, Vendée et Maine et Loire) le club Teli qui sélectionne des offres d’emplois à l’étranger et des associations ou groupements de commerçants.

Des offres sans le partenariat de Pôle Emploi

Le réseau est bien organisé, puisque chaque structure démarche sur sa commune, ensuite les offres sont centralisées à Saint-Nazaire qui les pose sur une base de donnée accessible ensuite par chaque PIJ.
Curieusement absent de cette opération le Pôle Emploi.  Manuella Thomas est la responsable du PIJ de Pornichet : « On n'a plus du tout de relation avec eux depuis la disparition de l’ANPE. Maintenant, tout est informatisé, on n’a plus d’accès téléphonique, même nous professionnels ». (Pôle Emploi fonctionne avec une plate-forme téléphonique 3949).
Alors, le PIJ collecte néanmoins les offres saisonnières proposées sur le site de Pôle Emploi, sans être inscrit ! Du coup, les contacts n’apparaissent pas sur les offres récoltées et affichées. L’intéressé devra donc faire une nouvelle démarche pour récupérer les coordonnées d’un possible employeur. « Il faut donc que les jeunes s’inscrivent à Pôle Emploi, ce qui est un casse-tête pas possible, pour avoir accès ensuite aux coordonnées de l’employeur et enfin pouvoir postuler ; j’appelle ça fermer les portes ».

150 à 200 jeunes à chaque forum

Deux catégories à distinguer, les mineurs de 16 à 18 ans et les autres ; pour les premiers, c’est un peu plus compliqué de trouver un p’tit boulot saisonnier. à Pornichet, le PIJ a mis en place un service de baby-sitting et une aide aux devoirs. Il faut simplement venir s’inscrire pour propose ses services.
Pour le forum, Manuella Thomas envoie aussi des courriers aux commerçants ou aux entreprises pour tenter de faire venir des recruteurs sur place : « C’est bien que les jeunes rencontrent de futurs employeurs, c’est une première approche/démarche dans la confrontation avec monde du travail». Petite déception, seulement deux sont venus le jour du forum contre quatre l’année dernière.
Il y a pourtant une importante demande dans notre région à fort potentiel touristique. L’on retrouve sans surprise les classiques offres en restauration, hôtellerie traditionnelle ou de plein air, dans le secteur de l’animation ou des services.
Plus exotique, ce partenariat avec l’association Teli. Explications de Manuela Thomas : « C’est souvent du recrutement pour du travail comme jeune fille au pair, où il n’y a pas forcément de salaire, mais on est nourri, logé et blanchi, pas si mal pour quelqu’un de brancher « étranger » et cela donne une bonne expérience pour la suite ».

Une offre en baisse

Néanmoins, l’offre est moins importante que l’année dernière, notamment au niveau du Pôle Emploi qui semble restreindre ses propositions, d’après Manuella Thomas ; mais cela reste au même niveau pour le réseau des PIJ.
Les questions qui reviennent ? : « Quelles offres pour les moins de 16 ans, et puis, tenter de trouver des pistes pour les jeunes de 20 ans, souvent des étudiants, qui n’arrivent pas forcément à trouver ou qui n’avaient pas spécialement besoin de bosser avant, puis la catégorie des jeunes/jeunes qui cherchent un premier emploi pour avoir de l’argent et être un peu indépendant ». Dans l’ensemble, on trouve un peu moins d’offres cette année, analyse la responsable du PIJ.
Travailler oui, se loger comment ? Là encore, le PIJ intervient en essayant de trouver des campings ou des hôtels « pas chers » ; le site de l’OMJ de Saint-Nazaire recense les bons plans, comme les particuliers proposant des chambres ou des hébergements pour les saisonniers.
Il existe enfin un suivi à l’année pour les jeunes qui le souhaitent, un soutien logistique (aide au cv, lettre de motivation)  et un accompagnement dans les démarches et sur des entretiens.  Le PIJ propose également pour les 16/25 ans plusieurs volets de services sur les formations, le logement, le transport et la santé.
 

Pratique :
*Forums à venir :

17 mars au Pouliguen,
24 mars à Guérande.
PIJ : Centre Jacques Prévert, 31 av. des écoles.
Contact : 02 40 61 41 35
Travail et/ou stage à l’étranger : www.teli.asso.fr
Office municipal de la jeunesse : http://www.omj-saintnazaire.org/accueil.html
 

Auteur : JRC | 10/03/2012 | 1 commentaire
Article précédent : « Breeze-Up : vente de jeunes chevaux à l'hippodrome »
Article suivant : « Des voeux économes en économie »

Vos commentaires

#1 - Le 13 mars 2012 à 17h53 par Proposition
Ou l'on voit que la politique de logements sociaux fait cruellement défaut.

Existe-t-il une association sur Pornichet qui pourrait recueillir les propositions des particuliers pour héberger nos jeunes qui travaillent pendant les vacances ?
Au moins ne verraient-ils pas amputer leur salaire éphémère de ce montant.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 2, avenue de la Chapelle 44380 PORNICHET
www.media-web.fr  |  Tél. : Rédaction 06 69 79 39 38 Publicité 06 08 65 26 92  |   Nous contacter