Pornichet Infos

Villas de Pornichet 150 ans d’histoire et d’architecture

Vous voulez tout savoir sur les villas de Pornichet : leur véritable histoire, leur architecture détaillée dans un langage accessible, des anecdotes étonnantes et peu connues, achetez vite le très beau livre qui vient d’être édité par Gesteéditions « Villas de Pornichet.
Éric Lescaudron
Éric Lescaudron

150 ans d’histoire et d’architecture ». Découpé en quatre parties, Mazy, Centre, Bonne Source et Sainte-Marguerite (la quatrième partie est consacrée aux villas modernes), vous y découvrirez en plus, imbriquée dans les textes, l’histoire même de la commune, le petit hameau d’origine, les hommes illustres qui l’ont fait naître, hommes de lettres et du spectacle lyrique, le premier maire, l’arrivée du chemin de fer, les bâtiments emblématiques comme l’Océan, le Casino, les mairies successives.

L’auteur, Éric Lescaudron, est un Pornichétin installé depuis plus de 30 ans sur la commune qu’il connaît bien et qu’il affectionne. Après avoir terminé sa carrière comme ingénieur export chez Man-Diesel à Saint Nazaire en juin 2008, un métier qui l’a conduit à voyager à travers le monde et en particulier en Amérique du Sud pendant les 15 dernières années, il se consacre au journalisme comme correspondant de Presse-Océan. On peut le voir sillonner inlassablement les rues de Pornichet, juché sur son vélo hollandais. « Je n’ai pas de problème de stationnement » dit-il malicieusement « J’ai toujours aimé écrire, fin 2009, j’ai publié un ouvrage collectif -Travailleurs de l’estuaire-chez Cénomane sous la conduite de l’écrivain Sylvain Coher qui m’a encouragé à poursuivre. Ce livre sur Pornichet, dont j’ai écrit les textes et réalisé les photos, m’a donné beaucoup de travail, j’ai passé des nuits blanches ! » Éric Lescaudron a tenu à rencontrer les propriétaires des villas afin de rechercher et d’analyser avec eux  les multiples documents et photos originales retrouvés. Un dialogue enrichissant et fructueux complété par de nombreuses recherches aux archives municipales et départementales « J’ai découvert des pépites : la maison de l’ancien maire de Nantes Paul Bellamy, un temple Khmer en plein cœur de la ville et surtout, ce fut pour moi une vive émotion, la villa où le grand écrivain que j’admire, Julien Gracq, venait passer ses vacances, j’en donne la preuve écrite par Gracq lui-même ! » Le livre est disponible depuis vendredi dernier en particulier à la Maison de la Presse de Pornichet où l’auteur le dédicacera le samedi 23 avril de 11 heures à 13 heures.

23/03/2011 | 13 commentaires
Article précédent : « Main dans la main pour nettoyer les plages »
Article suivant : « Urgences en grève »

Vos commentaires

#1 - Le 24 mars 2011 à 11h38 par Anne Nonyme
Très bel ouvrage que tout pornichétain se doit d'avoir dans sa bibliothèque.
J'ai cru comprendre que l'auteur, bien aimé des habitants de Pornichet, allait écrire un autre livre sur l'histoire de la ville.
Espérons que le Maire lui ouvre en grand les portes des archives...
#2 - Le 24 mars 2011 à 21h50 par Focus, Pornichet
Merci monsieur Lescaudron ! Enfin un ouvrage digne de ce nom sur la beauté de notre ville ! Quel bonheur de vous lire (même si par moment le vocabulaire architectural est un peu trop présent à mon goût) et d'admirer ces magnifiques clichés ! J'imagine la quantité de travail que cela a représenté et j'espère que cet ouvrage sera mis en avant dans les boutiques de Pornichet et d'ailleurs ! Encore Bravo !!!
#3 - Le 24 mars 2011 à 22h25 par pa, Pornichet
BRAVO ERIC vous avez coupé l'herbe sous le pied de certaines personnes pornichetaine qui voulait faire la méme chose que vous, avec la bénédiction de monsieur BELLIOT.Votre ouvrage est la plus belle image et l' histoire fait sur la ville de Pornichet.Certaines personnes vont tomber de haut en lisant votre livre.pa
#4 - Le 26 mars 2011 à 16h14 par Babar
Bravo et continuez. Ne vous laissez pas intimider, la barrière n'est surement pas si difficile à faire tomber pour que l'O.T. vous ouvre ses archives.
#5 - Le 26 mars 2011 à 16h55 par Fanfan, Pornichet
Superbe livre, les photos et les commentaires sont très bien réalisés par monsieur Lescaudron que nous ne connaissions pas et qui a été charmant et très intéressant lors de ses visites.
Toutes mes félicitations pour cette belle
réussite. Bravo !!!
#6 - Le 09 avril 2011 à 23h01 par Patricia, Pornichet
J'ai beaucoup apprécié ce livre également, il porte un oeil différent et montre une approche nouvelle, plus humaine de l'architecture et de la vie locale au travers du temps, mais aussi jusqu'à notre période...
Bel ouvrage et plus fort que ce qui a été jusque là publié. Bravo Eric, beau travail, merci!
#7 - Le 12 avril 2011 à 17h35 par selgna kcirtap, Pornichet
Avec un livre comme celui la, sur la ville balnéaire de" PORNICHET",méttant en valeurs le charme,la beauté,la douceur,de son cadre de vie tranquille.Monsieur le maire devrait offrir à l'auteur une meilleure image de cette ville ,qui est si difficile à comprendre en ces temps de politiques polititiennes.sk
#8 - Le 13 avril 2011 à 20h13 par Article de l'ECHO DE LA PRESQUILE page 11 du vendredi 16 septembre 2011
Désormais, la devise qui pourrait s'appliquer à notre ville serait : "des Notables, du sexe et le pognon"!
C'est du moins, ce que prônait devant une assistance fournie, un écrivain de renom, du moins, dans la rue de son domicile.
Cette notoriété soudaine a attiré l'attention du Maire de Pornichet qui l'a pris non seulement pour l'assister dans sa dernière campagne électorale, pour rédiger des professions de foi imbuvables et distribuer des tracts dont personne ne cachait d'où venait le tirage.
Ce célèbre petit chroniqueur dans un journal baulois,devrait se rappeler de la devise qu'il employait alors : "Des notables, du sexe et le pognon". Évidemment, il a, entre les personnes qu'ils l'entourent, un exemple de ce qu'il dit.
Encore Bravo de nous avoir ouvert les yeux!
#9 - Le 26 avril 2011 à 09h12 par Babar, Pornichet
Et pas un mot dans le bulletin municipal.

Bravo M. le Maire pour votre ouverture d'esprit. Mais au fait, l'avez-vous seulement acheté ?
#10 - Le 28 avril 2011 à 12h02 par Yvette
Babar ne doit pas connaître les délais de bouclage d'un magazine, municipal ou non.
On verra bien dans le prochain.
#11 - Le 03 mai 2011 à 12h14 par ASSEZ
Chère Yvette

Toujours prête à défendre becs et ongles la voix de son maître!

Le problème qui risque de se poser pour le prochain magazine, c'est la personnalité de l'auteur et ses liens familiaux. Pas sûr qu'ils plaisent à notre éminent leader.

Et puis le magazine c'est toute de même l'organe de propagande de notre trépident 1er édile. Et la proximité de l'inauguration de son EPP Extraordinaire Parc Paysager,ne va pas manquer de fagociter toutes les pages de son lénifiant magazine.

Et en septembre me direz-vous ?
En septembre, les statistiques des course et autres fréquentations de son TIH (Tès important hippodrome) noirciront à coup sûr le prestigieux, coloré et glacé bulletin.
Alors à Noël ou à la Saint Glinglin !

Nous ne manquerons pas de rappeler votre promesse chère Yvette, que vous ne manquerez pas de murmurer aux oreilles de notre prestigieux condotierre.
#12 - Le 04 mai 2011 à 08h19 par Yvette
Liens familiaux ?
#13 - Le 04 mai 2011 à 12h12 par assez
Yvette !!
Le nom de famille de l'auteur ne vous dit rien ? A vous il ne vous dit rien !
Le nom de l'auteur il ne vous dit rien ?
Comme c'est bizarre.
Je vous assure, chère Yvette , j'ai dit bizarre.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondiness 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter