Pornichet Infos

L'association Pornichet Forum se mobilise pour la semaine du développement durable.

Chaque année, le ministère du Développement durable invite les entreprises, les associations, les services publics, les collectivités et les établissements scolaires à promouvoir, du 1er au 7 avril, les principes du développement durable.

L'association Pornichet forum se mobilise pour mettre en place des actions pendant cette semaine. Après quelques réunions de concertation, les membres de l'association ont établi une liste de manifestations en lien avec le développement durable. Des démarches auprès des élus locaux tendent à optimiser la réalisation de ces projets, même si une certaine réserve a été observée quant aux moyens mis à disposition, compte-tenu de la politique économique de la ville.

Cependant sur le plan idéologique Mme Roudiex, élu à l'environnement a convenu : «  Le développement durable est transversal concernant tous les services de la commune et également les clivages politiques ». Quant à la restauration bio dans les écoles, Mme Dupont, élu à l'enfance a précisé : « Dans les cantines nous appliquons déjà depuis plusieurs années, les 20 % exigibles en 2012. Notre action après la SDD pourra consister à augmenter ce pourcentage d'aliments bio dans les cantines ». Récapitulatif des projets à développer durablement : projection-débat à la médiathèque, exposition, lecture, action emballage dans les supermarchés, arbre à veoux dans les écoles, restauration bio, journée sans voiture, pique-nique bio local, épargne solidaire. La prochaine réunion de Pornichet Forum aura lieu le mercredi 10 mars, à 20h30 à l'espace Camille Flammarion. L'info en plus sur le blog Pornichet forum.

Auteur : CM | 17/02/2010 | 6 commentaires
Article précédent : « Action nettoyage des plages pour les kayakistes »
Article suivant : « Les aménagements du vieux Pornichet en question »

Vos commentaires

#1 - Le 21 février 2010 à 19h40 par plum, Pornichnich
Le développement durable, il s'impose partout sous toutes les formes, dans toutes les bouches. Véritable Green-glouton, il se développe avec une insatiable voracité. Son terrain de prédilection la ligne transversale de la croissance et de l'écologie. Romain Felli le désigne comme un «  horizon indépassable de notre temps ». Romain Felli est l'auteur de «  Les deux âmes de l'écologie ». C'est magique ! Je cite : L'opération produite par le rapport Brundtland consiste à renverser l'orthodoxie précédente qui opposait croissance économique et protection de l'environnement, en posant au contraire la complémentarité de la croissance et de la protection de l'environnement. On comprend que l'écologie cesse d'être un problème, une limite ou un obstacle à l'accumulation du capital et en devient au contraire une de ses possibilité...
Deux tendances se sont opposées dès l'origine et continuent à le faire. Réduire la pensée écologique au développement durable, c'est nier cette opposition et naturaliser la pratique actuelle... Le but étant de conserver ce monde existant, de le rendre durable en opérant une forme de modernisation écologique du capitalisme... ( fin de citation ).
Comme dit Jamedon, il devient plus difficile d'imaginer la fin du capitalisme que la fin du monde...
Pour en savoir plus, l'urgence écologique est d'ouvrir le livre de Romain Felli «  Deux âmes de l'écologie ».
A bon lecteur, salut !
#2 - Le 21 février 2010 à 20h48 par Martin Puydebois
Le développement durable c'est le moyen âge caché par la modernitude

La clair voyance du Général De Gaulle fait que la France dispose aujourd'hui avec le nucléaire d'une énergie abondante et bon marché indépendamment des aléas géopolitique. Le nucléaire fourni 70% de l'énergie que nous consommons à des prix hors concurrence et pour un rendement énergétique à des années lumières des autres énergies. En comparaison le rendement des éoliennes dépend des aléas du climat. Une éolienne de 2MW de puissance ne fonctionne à plein rendement qu'une partie du temps. Son taux de charge n'est que de 15 à 20% pour les éoliennes terrestres et de 35% pour une éolienne off-shore. Une centrale nucléaire en revanche fournit presque toute sa puissance (98%) jour et nuit.
Pour le solaire sa capacité de travail est définie par l'ensoleillement Dans nos latitudes pour 1m2 de surface de panneaux solaires on alimente 2 ampoules de 100W pour une journée!

La densité énergétique par type de combustibles montre qu'avec un grain d'uranium on peut produire autant d'énergie qu'avec 23,5 tonnes de bois secs.

Et qui va payer cette fuite en avant sur les pseudos progrès du renouvelable si ce n'est le contribuable, alors que toute cette information et ce marketing sur les énergies renouvelables n'est qu'un retour en arrière.

Devant l'usine marémotrice de la Rance le Général De Gaulle disait à René Pleven "C'est une magnifique réalisation qui fait honneur au Pays mais je ne crois pas que nous en referons car cela coûte trop cher."
#3 - Le 22 février 2010 à 14h11 par Bernard, Pornichet
Je viens de lire deux commentaires avec beaucoup d'intérêt. Je ne connais pas le livre de Romain Felli et vais le chercher. Quant'au deuxième commentaire, je pense que le tout ou rien n'est pas le crédo de Pornichet Forum, nous avons une liberté totale de parole, seul le débat permettra de se projeter dans un avenir durable, car cela seul importe. Venez en discuter avec nous; prochaine réunion mercredi 10 mars à Flammarion. L'approche de la vérité se construit à plusieurs; notre position se veut pragmatique,non dogmatique et c'est également un problème d'éthique, à bientôt j'espère.
#4 - Le 22 février 2010 à 20h20 par Michael, Pornichet
Cher Martin, quel zèle ! Une vraie pub pour Aréva ! Le lobby nucléaire peut compter sur des gens comme vous. Félicitations !

Mais vous vous trompez d'époque Martin et vous semblez ignorer de ce que le terme de développement durable recouvre réellement ! Je me permets donc un petit « rappel » :
Tout d'abord, penser un développement durable, c'est nous obliger à réfléchir à nos modes de vie, de consommation et nous inciter à réduire le formidable gaspillage de nos sociétés notamment en terme d'électricité.
Ensuite, c'est réfléchir collectivement aux meilleures solutions pour continuer à satisfaire nos besoins sans hypothéquer l'avenir des générations futures et en permettant à tout ceux (des milliards d'humains) qui en sont encore aujourd'hui privés d'y avoir accès.

Mais revenons à votre joli plaidoyer pour le nucléaire : vous oubliez de dire que si cette technologie rapporte des milliards à Areva (et à ses actionnaires) elle coûte des milliards d\'euros aux contribuables. Le coût réel de l\'électricité nucléaire est sous-évalué. Elle est en réalité très chère quand on prend en compte l'ensemble de ses coûts : recherche publique, démantèlement des centrales, gestion des déchets pendant des milliers d'années.
Sans compter notre dépendance à l'uranium dont les conséquences géopolitiques sont loin d'être négligeables.
Je vous passe les risques d'accidents, d'attentat, la prolifération de l'armement nucléaire dérivé de ces technologies, etc.

Et puis, en fin de compte, pourquoi cette aversion pour l\'avenir ? Vous avez sans doute un certain âge (avec tout le respect que je vous dois, vos références au Général de Gaulle et à l'usine marée motrice de la Rance pensée en 1943 et construite en 1961 (!), vous trahissent !) mais la jeunesse aspire à ces nouvelles technologies des énergies renouvelables, celles du futur, qui sont sources d'espoir et surtout créatrices d'emplois. A travers le monde, les meilleurs chercheurs de tous les pays misent sur cette énergie du futur.
Mais vous, vous citez le Général de Gaulle et une usine d'un autre temps .
Admettons! Quand bien même, vous parlez un peu vite Martin : si une centrale nucléaire se construisait juste à coté de chez vous, quelle serait votre réaction ? Et un pylône à haute tension au milieu de Pornichet ou de votre jardin ? Qui est d'ailleurs prêt à cela ? C'est toujours mieux chez les autres, c'est sûr !
Moi, je préfère largement mettre des panneaux solaires sur les toits, me chauffer au bois ou avec la géothermie, utiliser la force de la marée, la biomasse, la cogénération, avoir près de chez moi un parc éolien, etc. etc. Bref conjuguer l'ENSEMBLE des énergies renouvelables possibles et ce de manière décentralisée et non hypercentralisée comme l'est le nucléaire avec le gaspillage que cela représente (savez vous qu'une bonne partie de l'énergie produite se perd dans les réseaux ?)

Allez, j'arrête là !
Cher Martin, soyez en assuré, vos arguments pro-nucléaire sont à contre-courant du progrès et de l'avenir.
La jeunesse ne veut plus vivre avec des chimères d\'un autre temps ! Elle aspire à un autre monde, écologique et durable.
Désolé, Martin !

Au plaisir de vous relire et de vous voir à nos réunions mensuelles !
#5 - Le 02 mars 2010 à 22h00 par Jean Aimarre, Pornichet
Le terme développement durable est actuellement servi à toute les sauces . J'aimerais que les mots soient suivis des actes. J'aimerais aussi croire que notre jeunesse aspire à un mode de vie différent. Je n'en suis pas tout à fait convaincue lorsque je constate que les belles et grosse cylindrées, les scooters des mers et les 4x4 ont toujours autant la cote, que le tri sélectif ne va pas de soi, que les tomates se vendent très bien en hiver...
Je n'adhère pas du tout aux propos de Mr Puydebois à propos du nucléaire. Réalise t'il que nous laissons aux générations futures de bien encombrants et ingérables déchets, quel beau cadeau !
Pour en revenir à que j'écrivais au début de mon commentaire, je dois dire que bien que je la juge honorable, je suis un peu gênée par l'action de Forum Pornichet dans le sens où je me demande si elle ne cache pas un enjeu politique, voire électoral. En effet, 2 des membres du bureau étaient sur la liste de Jacques Lambert aux dernières municipales. Je ne me souviens pas avoir senti un fort élan écologique pendant cette période, de la part de l'équipe. De plus, Jacques Lambert n'a pas, durant ces 2 mandats, fait montre d'une volonté écologique notoire (projet d'urbanisation intensif, port à seuil, douches sur les plages...)et les promoteurs immobiliers et les bureaux d'études se sont éclatés !!!
Donc voilà pourquoi je mets un bémol. Cette semaine du développement durable (encore une fois terme très en vogue) n'est-elle pas un bon prétexte pour se montrer et faire sa petite promotion ?
#6 - Le 06 mars 2010 à 18h42 par lonely, Pornichet
Madame JAN,

Bien sûr, il y a toujours les grosses autos, les scoot des mers, etc,
Mais que chacun fasse le tour de ce qu'il est prêt à abandonner comme confort pour partager les ressources de façons plus équitable.Notre machine à laver ? 1 douche ou 2 ou 3 par jour, notre ou nos autos ? notre portable ? notre maison particulière et son bon chauffage ? nos congélateurs ? nos animaux de compagnie, les voyages en avion, les pomelos qui eux aussi prennent l'avion avec les fraises..etc. Nous autres quinqua et plus qui bataillions déjà dans les années 70 et passions pour des dingos avec René Dumont,qui avons éduqué nos enfants à couper l'eau et à prendre le train, nous avons enfin la chance d'être écoutés,un peu.
Que se soit avec des ouies de droite ou de gauche, du moment que les rivières y trouvent leur compte est ce que c'est bien grave ? Et ne faudrait-il rien faire juste parce qu'une association serait rose pour faire vert quand les bleu sont là ? les bleus faisaient-ils vert quand les roses y étaient? moi qui suis daltonien; je m'en moque bien.Au risque de fâcher des oranges est-ce bien important? Si on regardait plus ce qui se fait que ce qui se dit ?
Et si on faisait plus qu'on ne regarde ?
Et puis pour finir en souriant,et même si c'était aussi un chemin vers "la récupération", c'est écolo non ?
A chacun de voir si ce qui s'y fait ou s'y fera lui convient.Quant aux couleurs....

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondiness 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter