Pornichet Infos

Le conseil municipal vote une hausse des taxes

Une hausse des taxes d'habitation et foncières a été validée hier en conseil municipal à l'unanimité, l'opposition jugeant la situation financière si inquiétante après l'énoncé du budget pour 2010 qu'elle considère l'augmentation comme salutaire.
Les pompes de sécurisation hydraulique
Les pompes de sécurisation hydraulique

Après l'examen du budget primitif 2010, les conseillers municipaux de Pornichet ont voté hier à l'unanimité une hausse des taxes de 0,55% par rapport à 2009. Une « légère demande d'efforts des Pornichétins » selon le maire, Robert Belliot, qui juge le budget « ambitieux et volontaire ». Pour soutenir les projets, la municipalité compte toujours moins sur les recettes du casino puisqu'elle projette de prélever 446 000 euros de moins cette année qu'en 2009 et ses estimations de droits de mutation (moins 100 000 euros) confirment la mauvaise santé du marché immobilier.
Côté dépenses, près de 13 millions d'euros devraient être engagés cette année dont plus de 7,5 millions pour les tribunes de l'hippodrome, le parc paysager et la sécurisation hydraulique du secteur. Jacques Lambert, chef de file de l'opposition, dénonce des projets d'investissement « durablement faramineux » soutenus par des subventions trop faibles. Le parc paysager en ligne de mire, l'ancien maire évoque les « caprices ahurissants » de son successeur qui pourraient faire « couler » les finances communales. « En trois ans, vous allez avaler une capacité d'investissement correspondant à la moitié de ce qu'on a investi en treize ans ! » s'insurge Jacques Lambert stoppé dans son élan oratoire par l'adjoint Romain Morand qui lui reproche de « faire peur aux gens ».

 

Une « tâche de pétrole » sur l'agenda 21

L'opposition a également profité du lancement de l'agenda 21 pour mettre en lumière ce que Jacques Lambert qualifie de « cinglant désaveu juridique, moral et politique » infligé au maire dans l'affaire Erika. Sans faire appel de la première condamnation de Total, Pornichet a « encaissé un chèque de 500 000 euros ». Un montant qui aurait pu être gonflé, selon l'ancien maire qui rappelle que Batz-sur-mer a reçu 250 000 euros de plus en continuant son « marathon judiciaire ». « Vous portez sur l'agenda 21 une tâche de pétrole », conclut Jacques Lambert à qui Robert Belliot s'empresse de rappeler les discussions en cours autour de la pollution dans le port d'échouage : « Nous sommes toujours en procès avec Total mais nous n'exigeons pas de l'argent, nous exigeons que les plages soient propres. » Malgré les réserves de l'opposition, qui estime que la politique du plan local d'urbanisme « tourne le dos à l'agenda 21 », la démarche est lancée aujourd'hui, en même temps que la semaine du développement durable.
Le conseil municipal a par ailleurs validé une demande de classement de la commune en « station de tourisme ». Si elle est acceptée, Pornichet deviendra la première de la baie de La Baule à obtenir le titre.

Photo: Rostaingphoto

Auteur : C.C. | 01/04/2010 | 0 commentaire
Article précédent : « La SEM du port d'échouage se concrétise »
Article suivant : « Les travaux de démolition ont commencé »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondiness 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter