Pornichet Infos

Protection et Environnement à Pornichet : stop au bitume !

Créée en 1992 et forte d’une centaine d’adhérents, l’APEP (Association, Pornichet, Environnement, Patrimoine) a tenu son assemblée générale annuelle le 28 juillet dernier, l’occasion de faire le point avec cette structure dont les mots d’ordre sont : Améliorer et embellir ce qui existe, intégrer ce qui sera et protéger ce qui ne peut être refait.

Rencontre avec La présidente de l’APEP : Béatrice Legeais.


Pas vraiment de grosse actualité pour l’APEP qui reste en vigilance devant les actions entreprises aussi bien par les élus que par le monde industriel et les particuliers.
Le cheval actuel de bataille de l’association reste les zones inondables, notamment sur le quartier de l’hippodrome et de l’Intermarché. « Il faut arrêter de bitumer partout », s’exclame Béatrice Legeais, « nous avons été particulièrement attentifs lors de la rénovation de l’hippodrome et de l’agrandissement de la grande surface, cette dernière a bitumé ses parkings malgré ses affirmations ».
En matière d’urbanisme : « Il faut mettre en place des structures en adéquation avec notre situation géographique, en insérant des zones sensibles de Pornichet dans le plan de protection des zones inondables ».
Autre problème évoqué, les gravats et les graviers laissés sur les chantiers par les entreprises qui empêchent une pénétration des eaux dans le sol. Dans le même ordre d’idée, Béatrice Legeais tempête contre certains particuliers : « Je trouve inconcevable de recouvrir de goudron une partie de son jardin sous prétexte de faire une allée ».
Sur le dossier des algues vertes, l’APEP, par la voix de sa présidente, évoque le manque de concertation des élus : « Il faut que tous les maires des communes concernées se regroupent pour traiter le problème, il faut passer à la vitesse supérieure, on connaît les causes de l’arrivée des algues vertes sur les plages, pourquoi ne pas traiter à l’origine ? ».
Pour une circulation douce, l’association regrette le manque de pistes cyclables et de places de stationnement pour les deux roues. Elle encourage le projet actuellement à l’étude entre Pornichet et la Baule de modifier la circulation sur le remblai, une des deux voies serait réservé dans le futur aux piétons, rollers et cyclistes.
Protection toujours avec le couvert végétal de Pornichet, l’APEP fait partie d’un collectif d’associations qui milite pour le maintien des arbres : « de nombreux arbres sont en fin de vie, ou malades in est nécessaire de replanter au fur et à mesure des abattages. Il faut faire en sorte que la municipalité incite les particuliers à ne pas couper à tout va et à remplacer la végétation au fur et à mesure ».
L’APEP encourage également à la protection des villas remarquables de la commune, même les règles en la matière sont fixées par l’Etat. « Il reste du travail à accomplir, mais, on sent une volonté manifeste contre des démolitions préjudiciables au patrimoine bâti ».
Intervenant régulièrement sur des problèmes d’éclairage public, de sécurité, d’écoulements des eaux et d’inondations, l’APEP reste un interlocuteur important auprès des services concernés et reste à l’écoute des particuliers pour jouer les médiateurs et parfois faire entendre sa voix, Béatrice Legeais concluant par : « Nous serons de plus en plus attentifs à la vie de Pornichet et saurons nous faire entendre lorsqu’il le faudra ».
Béatrice Legeais cédera son fauteuil de présidente à Brigitte Morice lors de la prochaine réunion de bureau du conseil d’administration de l’APEP.


Pratique : On peut écrire à l’APEP, 2 Avenue de Bangor, 44 380 Pornichet
 

Auteur : JRC | 01/08/2011 | 3 commentaires
Article précédent : « Problèmes de circulation et sécurité des plages »
Article suivant : « Hippodrome de Pornichet : Une inauguration à cheval »

Vos commentaires

#1 - Le 02 août 2011 à 09h45 par JMP44, Pornichet
Et que dire des conteneurs de recyclage de verre ? Les nouveaux modèles mis en place, il y a quelques mois, par La Carène sont plus hauts que les précédents et donc excessivement bruyants. Ceux-ci sont parfois disposés à 5m sous les fenêtres de (certaines) maisons indiduelles, alors qu'un simple repositionnement serait possible. Même les personnes qui viennent jeter leurs bouteilles sont parfois gênées par les nuisances qu'elles ont conscience de générer.
Les responsables de la Mairie répondent que cela n'est pas de leur responsabilité, ... mais de La Carène !!
Sauf que quelques personnes et riverains ont bien réussi à les faire déplacer (de bons copains de la Mairie, sans aucun doute).
Par ailleurs, pourquoi n'y a-t-il aucun conteneur, sur les parkings très fréquentés (place du Marché, Place du 8 Mai, parking Hippodrome, devant la Mairie, ....).
Quel mépris pour le Pornichétin lambda, celui-ci s'en rappellera le jour il devra de nouveau voter !
A quoi sert, l'Agenda 21 ??
#2 - Le 02 août 2011 à 17h54 par Lemere
Pas tout à fait d'accord avec vous, chère Madame.
L'intermarché, à bien des places de parking "perméables", mais par contre plus aucun arbre ! Avez-vous pris contact avec la direction pour savoir si cela n'est que momentané ?
Par ailleurs, le problème n'est pas tant l'allée , mais ou va l'eau quand elle ruisselle.
Je vous trouve par contre, bien "tendre" avec les conséquences de l'hippodrome, qui lui possède maintenant beaucoup plus de surface imperméable qu'avant, et dont les arbres de bordure ont disparus. Quand on sait la capacité d'absorbption des peupliers abattus !
Enfin , si votre combat est louable de protéger le bâti ancien , quel est votre position sur le coté architectural du bâti nouveau ?
Je n'en vois pas beaucoup , quand on se promène avenue De Gaulle, là ou fleurissent des immeubles toujours un peu plus haut, et qui donnent à cette voie des allures sinistres dès que le soleil se trouve masqué par ces blocs de béton.
Nous avons connu l' APEP plus combative quand la commune était admnistrée par M. Lambert.
Enfin, quelle est votre action pour faire accélére l'enfouissement des réseaux, tel. et EDF ? Comme le souligne parfaitement M. Lescaudron dans son dernier ouvrage, sans photoshop, ses prises de vues auraient un tout autre et plus moche aspect.
#3 - Le 05 août 2011 à 09h51 par JMP44, Pornichet
A propos des conteneurs de recyclage à verre : lorsque des sacs jaunes pleins et des packs de bouteilles de bière, etc ... sont "oubliés" au pied de ceux-ci par des Pornichétins peu respectueux de l'environnement (même s'ils se disent écologistes !!!); les riverains ont alors la joie de contempler ces immondices pendant près d'une semaine sous leurs yeux. Bien sûr, même si de nombreux véhicules utilitaires municipaux passent chaque jour devant ceux-ci (en faisant mine de ne pas les voir), ils ne les ramassent pas, car ... ce n'est pas dans leurs fonctions, et puis c'est la domaine de La Carène ... Mais que fait donc Madame A.C. Roudeix avec son Agenda 21 ?? Il est vrai que celle-ci n'a pas de conteneurs devant chez elle.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Twitter réseau Média Web
Media Web 136, avenue des Ondiness 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter