Pornichet Infos

Une Maison des associations pour ne pas « froisser » le tissu associatif

Enfin, les associations pornichétines vont pouvoir reprendre leurs habitudes dans un Espace Camille Flammarion entièrement rénové. Livrable en juin 2011, le bâtiment cachait des malfaçons sévères. D’où le retard « astronomique » de l’espace baptisé du nom célèbre astronome.

La ville possède sur son territoire un tissu associatif très riche. Pus de 120 associations sont répertoriées. « Bonjour les subventions ! » comme dirait le responsable des finances paraît-il réputé près de ses pièces. C’est une qualité. D’autant, comme le précise Robert Belliot qu' « Une mairie se doit d’encourager la vie associative. Elle se doit d’être à l’écoute et répondre aux besoins des habitants afin qu’ils se sentent bien dans leur ville et dans leur vie .»
Même si pendant la durée des travaux, les associations ont pu utiliser partiellement l’Espace, l’inauguration officielle de cette Maison, qui leur est entièrement dédiée, était très attendue. Entièrement rénové, ce lieu regroupe un ensemble de services performants. Comme, notamment, un guichet unique, la grande nouveauté, et un centre de ressources à la vie associative.
Cet espace de rencontres, d’échanges de savoir et de compétences va permettre d’aider administrativement, matériellement et d’apporter des moyens logistiques au sein du monde associatif pornichétin.

Une morgue au rez-de-chaussée

Intarissable sur le passé de Pornichet, Marc Russier, ingénieur en chef aéronautique, est à l’origine de la destination première de ce bâtiment rajouté à celui de l’ancienne mairie à l’angle de la place du marché. «  En 1973, on appelait cet endroit le Centre socio-culturel. Un moment, il était prévu d’y créer une morgue. Les Affaires sociales ont refusé ce projet incongru. D’autant que, (dans les tiroirs si l’on peut dire), dans le même temps, un projet de cantine scolaire devait être réalisé. Là, c’est l’Académie qui a refusé » se souvient-il.

Ce « retour au bercail » dans cette fonctionnelle Maison des Associations où la promotion, le soutien et les propositions d’informations, de formations et d’échanges vont nourrir l’activité du monde associatif, est annonciateur d’un nouveau dynamisme. Ce véritable Pôle d’animation de la vie locale a pour responsables Rodolphe Michaud et Catherine Allais.

Un abri convivial en coeur de ville

Dans son discours inaugural, dans la grande salle des Evens, à l’étage, équipée d’un nouvel acoustique revu et corrigé - c’était indispensable -  le maire Robert Belliot faisait part à l’assistance de sa satisfaction.
« Cette Maison des Associations est ouverte depuis le 2 janvier et je me réjouis de la satisfaction déjà exprimée par les utilisateurs. S’inscrire dans le développement culturel et sportif est une des ambitions de notre commune. Je me félicite de la pluralité des disciplines. C’est une richesse de la vie de notre ville. L’ouverture de cette Maison des Associations nous place au rang des municipalités dynamiques ».

Bien entendu cette rénovation, associant l’ancien et le moderne, tient compte des nouvelles normes de construction en en ce qui concerne l’environnement et les économies d’énergie. Ces travaux ont été réalisés en régie par le service bâtiment de la ville. De plus, l’Espace Camille Flammarion a été équipé d’une rampe d’accès à l’extérieur et d’un ascenseur, comme pour la médiathèque, afin d' en faciliter l’accès pour les personnes à mobilité réduite. « Nous installerons d’autres ascenseurs dans les bâtiments derrière lorsque l’école aura été transférée » souligne le premier magistrat prévoyant.

Pour cette journée portes ouvertes, tout l’après-midi était consacré à des animations musicales à destination des visiteurs.
 

Auteur : JLM | 21/01/2012 | 16 commentaires
Article précédent : « Résultats de la consultation : c'est OUI »
Article suivant : « Ca barde à la Sainte-Barbe »

Vos commentaires

#1 - Le 22 janvier 2012 à 13h43 par Link, Pornichet
Bravo à la municipalité et plus particulièrement au service bâtiment de la ville pour la rénovation de l'espace camille flammarion.
Trés belle inauguration hier avec la mise en avant des différentes asocciations pour les animations.
Le guichet unique est vraiment un trés bonne idée !
#2 - Le 23 janvier 2012 à 13h04 par Béat.
Bon aménagement intérieur mais ce n'est pas l'austère esthétique extérieure du batiment qui va améliorer la catastrophique entrée de ville.
#3 - Le 23 janvier 2012 à 22h35 par Patricia Gallerneau, Pornichet
Il est inexact de dire que le Maire soutient la vie associative dans son ensemble. Notre association PAP, qui existe de puis 2008 n'a jamais été ni conviée ni convoquée à aucune manifestation de la vie associative, à participer en général à la vie de la commune bien que ce soit clairement l'objet social de l'association 1901"Pour l'Avenir de Pornichet" que j'ai actuellement l'honneur de présider après le Dr Bergerot qui en a été le 1er Président. Jamais une réponse aux courriers, jamais une information, aucune invitation, même à cette inauguration...et bien entendu aucune subvention: que l'on se rassure nous n'en demandons jamais. Nous ne sommes pas la seule association ignorée, La municipalité trie le bon grain de l'ivraie comme elle avait jugé utile de le faire pour empêcher notre participation même aux conseils de quartier! Triste attitude, et anti-républicaine, pour le maire... de TOUS les Pornichétins?
#4 - Le 24 janvier 2012 à 11h36 par observateur , Pornichet
Je partage totalement l'avis de Mme GALLERNEAU ! La municipalité veut nous jeter de la poudre aux yeux alors que de nombreux pornichétins sont tellement déçus de la manière dont la commune est gérée !
En fait d'équité, il y aurait en effet beaucoup à dire sur les disparités faites au niveau des associations (Loi 1901)
Certaines ont probablement un intérêt collectif plus important que, par exemple, la chorale CANTADUNE qui elle touche d'après ce que l'on m'a dit une subvention annuelle de 8000 € !!!
N'y aurait-il pas un peu, beaucoup de clientélisme ???
#5 - Le 24 janvier 2012 à 23h54 par patounet, Pornichet
c'est faux pour la subvention annuelle de cantadune, vous êtes mal renseigné l'observateur indigné !...
#6 - Le 25 janvier 2012 à 10h49 par Mensonges, mensonges, Pornichet
Cantadune a eu 2500 euros en 2011 !!! C'est lamentable de s'en prendre à une association dont l'objet est de proposer des activités culturelles à Pornichet ! Vous vous moquez de qui ? Il est normal que la Mairie ne subventionne pas l'association politique de Mme Gallerneau !! Et puis quoi encore ? Les associations d'opposants politiques devraient en plus être invitées pour venir critiquer les réalisations de la Mairie ? Honte à vous,
#7 - Le 25 janvier 2012 à 19h32 par observateur , Pornichet
Alors ce que l'on m'a dit est faux. Je note : CANTADUNE touche 2500 € et non pas 8000 €, je saurai faire remonter l'information puisque la source est fausse ; comme dit PAPOUNET, j'ai été mal renseigné. Ce genre de choses arrive souvent et tout le monde peut se faire avoir ; ce n'est pas une raison
de s'énerver autant ! je ne me moque de personne, ni de CANTADUNE mais au moins maintenant on sait !
#8 - Le 26 janvier 2012 à 09h28 par ANONYME
Bien observateur, il n'y a aucune honte à se tromper car ça arrive à tout le monde, l'essentiel étant de rester courtois, de reconnaître ses erreurs et d'évoluer.
A votre tour MENSONGES MENSONGES, que pensez-vous du fait que les policiers municipaux (qui ne sont pas là pour faire de la politique OUVERTEMENT) se plient à la volonté des élus en distribuant de la propagande électorale.
CE N'EST PAS LEUR ROLE et la Loi encadre strictement celui-ci. Les contribuables qui payent la plaquette de la Municipalité (haute en couleur, mais vide de sens), ainsi que le personnel pour la distribuer A LEUR PLACE est largement plus honteux que l'erreur de chiffre rapporter par Observateur indigné.
Je suis d'ailleurs pour ce qui me concerne un anonyme INDIGNE par les méthodes mises en oeuvre par nos élus et je reprends votre slogan HONTE A ELLE !
Et pendant ce temps, les policiers qui ont quitté leur casquette de policier pour la casquette du facteur, n'assure plus la sacro sainte sécurité sur laquelle M. BELLIOT avait assise sa campagne électorale de 2008 !
Quelle dérive !!!
#9 - Le 26 janvier 2012 à 12h05 par Dossier complet d'information, Pornichet
La police municipale assure une mission de service publique : veiller à la bonne distribution de documents d'information aux électeurs de Pornichet dans le cadre de la démocratie locale. Cela n'a rien de choquant et cela vient même renforcer le sérieux de la démarche. Ce n'est pas comme vous dites de la "propagande". Le ton employé atteste d'ailleurs de la neutralité du document. Il s'agit d'un dossier spécial du magazine municipal dans lequel l'opposition a refusé de s'exprimer, montrant ainsi qu'ils refusaient le débat proposé par la municipalité (c'est honteux) ! Il semblent se réveiller aujourd'hui pour faire campagne pour le NON. Tant mieux ! Cela renforcera la légitimité du résultat de ce vote démocratique ! Après ça personne ne pourra s'opposer au départ de Pornichet. On ne peut pas contraindre une commune a rester dans une intercommunalité contre sa volonté, c'est un principe constitutionnel de libre administration des collectivités territoriales et c'est même contraire à l'esprit de la loi des intercommunalités qui sont fondées sur une volonté libre d'adhésion à une communauté de projet. Nous devons féliciter la municipalité de susciter un vrai débat citoyen sur une question importante. Peu de communes en France organisent ce genre de consultation et c'est une très bonne chose pour Pornichet. Vive la démocratie !
#10 - Le 26 janvier 2012 à 12h07 par marcel
L'anonyme devrait se pencher sur le code électoral avant de crier.
Les règles encadrant une consultation sont précises. Et respectées.
Si elles ne le sont pas, l'opposition pourra entamer un recours. Elle ne le fera pas.
Il faut aussi apprendre les règles élémentaires de communication sur un forum ou un blog. Ecrire en majuscules c'est crier.
#11 - Le 26 janvier 2012 à 19h45 par QUIDAM
Je n'écris pas non plus avec un manuel de droit ou le code électoral sous le coude, mais il me semble quand même peu probable qu'il soit dans la mission des Policiers municipaux de distribuer de la propagande électorale ? Vous allez surement encore me rétorquer qu'il ne s'agit pas de propagande mais du "fameux" bulletin municipal mais comment se fait-il alors que d'habitude ce bulletin n'est pas distribué par la Police municipale ?
De plus, ce bulletin n'est pas un bulletin ordinaire puisque c'est un numéro spécial et qu'il est entièrement consacré à la consultation du OUI ou du NON . Par conséquent, pour moi c'est de la propagande électorale ni plus ni moins. On ne peut quand même pas dire que c'est juste le bulletin municipal qui, comme par hasard, tombe à pic !? Coïncidence ?
Pour moi, mais cela n'engage que moi, pas de doute,on est bien face à un cas particulier qui n'entre pas vraiment dans les attributions des policiers municipaux.
Maintenant, je n'ai pas la prétention de connaitre le droit aussi bien que vous, je pose juste la question ?
Si l'opposition a refusé de s'exprimer c'est peut-être justement parce qu'elle ne voulait pas cautionner ce pseudo magazine municipal ! Peut-être qu'ils nous le diront mardi soir ?
#12 - Le 27 janvier 2012 à 16h05 par journaliste
Je trouve très intéressant la consultation des électeurs organisée à Pornichet. D'après mes recherches rapides sur internet il y a eu très peu d'initiatives de ce genre en France depuis la loi de 2002. Pornichet est passée entre les mailles du contrôle de légalité, alors que sur un sujet comme celui là, elle a du quand même bien étudier la délibération. Cela démontre, contrairement à ce que j'ai pu lire ici ou là que la démarche est tout à fait légale et conforme au code électoral et au code général des collectivités territoriales. Je pense que Pornichet fera sans doute figure d'exemple en la matière et que ce type de consultation est appelé à se développer dans l'avenir car le rapport des citoyens avec les élus a changé et qu'ils doivent davantage tenir compte de l'avis de la population. Je ne trouve pas que le document soit de la "propagande". La neutralité du ton notamment est respectée. Par ailleurs l'équilibre est respecté puisque l'opposition avait la possibilité de s'exprimer. Concernant les remarques sur la distribution de ce document par la Police municipale, je dirai que la police municipale assure l'ordre public. La distribution de document nécessaire à l'information des électeurs pour assurer le bon ordre dans l'organisation d'un type d'élection inédit à Pornichet, peut justifier la contribution de la police municipale.
#13 - Le 02 février 2012 à 19h06 par étincelle, Pornichet
Ah juridique!!! si vous vous référez à la loi, toujours la même question, pourquoi ne pas avoir fait un référendum qui lui est encadré par la loi, pourquoi aucun débat possible entre opposition et majorité? Pourquoi n'avoir pas permis à l'opposition municipale de connaître le contenu du pseudo magazine municipal (non signé, sans référence d'imprimerie,...)L'opposition a refusé d'y écrire car on lui a refusé d'en connaître le contenu. Neutralité, y avez -vous vu les informations de la Carene? Pourquoi refusez une étude impartiale, il faudra bien la faire un jour. Croyez -vous que les maires de Cap atlantique et de la Carene ne vont pas la demander?Pornichet valeur d'exemple, partout, sortez un peu dans la presqu'île, on se gausse.
#14 - Le 02 février 2012 à 22h53 par Lemere
A juridique

Vous devez confondre facteur et police :
En vertu de l’article L. 2212-5 du CGCT, les agents de police municipale, sans préjudice de la compétence générale de la police nationale et de la gendarmerie nationale, exécutent, dans la limite de leurs attributions et sous l’autorité du maire, les tâches que ce dernier leur confie en matière de prévention et de surveillance du bon ordre, de la tranquillité, de la sécurité et de la salubrité publiques (exécution des arrêtés de police du maire, constatation, par procès-verbaux, des infractions à ces arrêtés).

Je sais par ailleurs que la mission de distribution de tracts n' a pas forcément été appréciée, de tous les membres de la police municipale.
#15 - Le 03 février 2012 à 17h25 par ghislaine
D'accord avec M. LEMERE et ETINCELLE mais moi ce qui m'étonne c'est que la police municipale ait accepté de distribuer ces tracts ?
Ce n'est pas dans leurs statuts et nul ne peut les obliger à exécuter des ordres qui ne répondent pas à l'intérêt général.
#16 - Le 03 février 2012 à 17h48 par MINETTE
Je suis de l'avis de LINK ce centre C. Flammarion est une réussite bravo aux services de la villes et aux entreprises. Je suis inscrite dans une association, il est pratique de n'avoir qu'un seul Guichet pour toutes les associations et les écoles. les association sont ravies (celle dont je fait partie surtout) ce batiemnt avait besoin d'un coup de jeunnesse et d'être adapté aux PMR c'est la loi. De plus le personnel qui y travaille est très compétant et très accueillant c'est agréable pour tout le monde. Bravo à la ville de Pornichet pour cette réabilitation.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Twitter réseau Média Web
Media Web 136, avenue des Ondiness 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter