Pornichet Infos

Fermeture définitive de la station Shell : une décision qui pompe des centaines de Pornichétins

La station Shell s’est ouverte en 1958, et se ferme en 2010. Cinquante-deux ans de bons et loyaux services, mais les temps changent, et des stations services dans une station balnéaire ça fait tache… d’huile ou d’essence.

En 2010, la station des services laisse sa place à la station des touristes. Parkings, immeubles, à quoi va servir cet espace en entrée de ville ? 

Et pourtant, les anciens Pornichétins se souviennent qu’à l’ouverture, ils sont venus faire le plein de leur Aronde, de leur Dauphine et croisé des 4CV et des DS. En 1958, l’emblème de la coquille Saint-Jacques s’implante dans toute la France apportant avec lui le célèbre slogan : « C’est Shell que j’aime ! ». 

Mais 52 ans plus tard, à Pornichet, les stations essence ne sont plus tellement aimées. Bien au contraire, la coquilles Saint-Jacques est devenue malodorante, voire polluante et par les temps qui courent, du pétrole dans une station touristique, c’est plutôt incongru dans le paysage.

L’aménagement d’une entrée de ville accueillante est depuis quelques années au cœur des projets municipaux, au-delà des dernières élections. En avril 2010, les gérants de la station sont alertés. Normalement la station devait être rachetée par Avia, le 6 octobre. Mais entre-temps, la Mairie a utilisé son droit de préemption et envisage de racheter la parcelle. Une pétition circule : « Êtes-vous pour ou contre la fermeture de la station ? » Plus de 500 clients la signent en une semaine. La pétition se perd… Le malaise s’installe… La raison opère… 

Force est d’admettre que le service à la clientèle n’est pas de rigueur aujourd’hui. Maintenant pour faire le plein de GPL, les automobilistes devront se rendre à Saint-Nazaire ou Guérande. Plusieurs des services de la station vont probablement faire défaut aux habitués : lavage des véhicules avec séchage, gonflage des pneus, distributeur de vidéos (le seul à Pornichet), relais Redoute, vente de bouteilles de gaz. Des services ouverts 7 jours sur 7 « C’était pratique, le dimanche pour se dépanner et surtout c’était sur ma route ! », déclare un client. 

Le personnel de la station a été muté sur d’autres stations de la région. Néanmoins, trois postes ont été supprimés. 

Un problème reste encore à résoudre qui paie la dépollution du lieu ? 

06/10/2010 | 6 commentaires
Article précédent : « Nouveau débrayage à la Mairie, le régime indemnitaire est en cause »
Article suivant : « Mairie de Pornichet : débrayage du personnel communal. »

Vos commentaires

#1 - Le 06 octobre 2010 à 07h19 par  dixi , Pornichet
Pour répondre à la dernière question et si on peut croire ce qui est dit en conseil municipal, c'est la ville qui s'est engagée à dépolluer le site. Quel coût?
#2 - Le 06 octobre 2010 à 16h49 par idéfix, Pornichet
Je partage le mème sentiment que dixi. OUI, sa question est bonne, qui va payer la dépollution du site ? J' ai bien l'impression que l'on nous a caché des choses sur le cout réel de l'opération. Et puis, quelle est la destination de cet espace ? Si, c'est pour faire un parking de plus, quel intérèt ? sinon créer un désert de plus, et dégrader encore un peu plus un entrée de ville qui n' a pas besoin de celà.
#3 - Le 06 octobre 2010 à 17h41 par jpp
Je ne suis jamais allé dans cette station, il y en a tellement d'autres!
Comment pouvez-vous prétendre que c'est une perte pour la ville!!!
Parti-pris encore une fois!

La vrai question c'est le manque de visibilité sur l'aménagement de la ville.
#4 - Le 07 octobre 2010 à 15h37 par ASSEZ
A JPP

Il faut savoir lire un article et ne pas lire entre les lignes avec des lunettes filtrantes.
Les réflexions des clients de la station, méritent tout autant que n'importe quel avis d'être à tout le moins entendues.
Ceux qui, ( je n'en suis pas) roulent au GPL , qui est somme toute moins polluant que l'essence ou gazole, vont devoir maintenant un peu plus polluer.
Les emplois qui existaient sur place , et dans un cadre convenable , manqueront à Pornichet en particulier, et ceux non remplacés à la société en général. Tout cela pour quoi ?
Le coût de la dépollution venant en plus "polluer" toute cette affaire.
Enfin je vous rejoins sur le manque de visibilité de l'aménagement de la ville.
Mais à cette question, fort à parier que la réponse sera : "Vous verrez bien..."
Il a raison Bob, qui vivra verra.
Qui verra rira, et rira bien qui rira le dernier.
#5 - Le 08 octobre 2010 à 18h53 par Jean Aimarre
Ce sont encore les grandes surfaces qui tirent leur épingle du jeu, dont on sait que le carburant est de moins bonne qualité.
#6 - Le 10 octobre 2010 à 10h49 par oui mais
Décidément, vous avez des oeillères. Le carburant de grande surface est strictement le même. Dans le passé il comportait un peu moins d'additifs. Il n'est pas certain que cela soit le cas maintenant. De plus tous ces additifs destinés à améliorer la carburation et protéger les moteurs ne sont pas dénués de danger.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondiness 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter