Pornichet Infos

Mairie de Pornichet : débrayage du personnel communal.

86 personnes employées de la Mairie de Pornichet ont cessé le travail jeudi 23 septembre à cause d'un désaccord avec les élus sur le régime indemnitaire.

Des négociations ont lieu depuis 9 mois qui portent sur la réévaluation des primes de services. La Mairie propose 20 € alors que les syndicats demandent 40 €.

Une réunion du comité technique paritaire devait se tenir hier entre élus et syndicats. Les élus ont refusé la réunion au motif que la délégation du personnel était en retard et sont sortis de la salle. Les syndicats médusés ont fait le siège devant le bureau de Robert Belliot pendant une heure en espérant qu'il reviendrait sur sa décision.

Robert Belliot de son côté voudrait instituer des primes au mérite et en contrepartie des minorations de primes à l’absentéisme. Il a fait savoir qu’une autre réunion pourrait se tenir mercredi prochain.

L’intersyndicale envisage de durcir le mouvement par de nouveaux débrayages et la distribution d’un tract à la population sur le marché de Pornichet.

Auteur : JBR | 24/09/2010 | 10 commentaires
Article précédent : « Fermeture définitive de la station Shell : une décision qui pompe des centaines de Pornichétins »
Article suivant : « Impôts locaux, une toute autre réalité, Robert Belliot joue à 7 contre un »

Vos commentaires

#1 - Le 25 septembre 2010 à 16h54 par idéfix, Pornichet
On ne va quand mème se plaindre quand des salariés réagissent, et revendiquent. La rémunération au mérite, autrement à la tete du client, que voilà bien une attitude de patron de droite. Surtout, quand en plus, elle est plus que majorée pour les cadres. Et voilà encore les inégalités qui s\'accroissent.Et, qui qui trime pour améliorer la productivité ???
Bravo les gars et les filles, et surtout, ne vous laissez pas faire....
#2 - Le 26 septembre 2010 à 08h14 par Cloclo
Les employés municipaux sont payés par nos impôts.
Normal qu'on se préoccupe de la qualité de leur travail et que les tire au flancs soient moins récompensés!
#3 - Le 26 septembre 2010 à 08h18 par 2014
86 personnes soit pour 3 voix en moyenne = 258 voix d'acquises à l'opposition.
Attention M'sieur Belliot.Attention.
Vous n'êtes plus un emplyé des ressources humaines d'une société privée internationale, sûr de rester en place, parceque soutenu par ceux qui se servaient de vous comme d'un rouage de la machine.En 2014 faudra repasser devant les électeurs.
#4 - Le 26 septembre 2010 à 16h35 par idéfix, Pornichet
Merci CLOCLO de me rappeler que ce sont nos impots qui financent les salaires des employés communaux
Mais pour que les employés soient efficaces, faudrait-il encore que les chefs, et les élus soient à la hauteur.
Or celà reste à prouver.
Un exemple, un seul :Pour avoir la personne responsable d'un service, il ne faut pas moins de 4 ou 5 interlocuteurs
Cherchez l'erreur.
#5 - Le 26 septembre 2010 à 18h12 par joffrain, Pornichet
bonjour,

les economies il faut bien en faire sur le dos de quelqu'un n'es-ce pas ?

ces gueux sans aucun doute habitent saint nazaire

vu le peu de logement social sur pornichet

logements prévus par l'ancienne équipe en lieu et place du gouffre financier et aquatique de l'hyppodrome prochain


mr Belliot decouvre que meme à Pornichet l'activité syndicale n'est pas eteinte et ce au sein de la mairie

courage les municipaux !
#6 - Le 27 septembre 2010 à 14h23 par ASSEZ
A Cloclo

Voici ce qui arrive quand on fonctionne au principe du mérite.
Comme vous , on en arrive à dire "..et que les tire au flanc soient moins payés", grossière erreur, les tire au flanc devraient faire l'objet de mesures disciplinaires qui a terme seront bien plus pénalisantes que le simple fait de donner un peu plus à celui qui n'aurait fait que son travail.
D'autant que le risque est grand d'une partialité dans le jugement du "mérite".
Mais on reconnait bien là un mode de gestion à la RH.
Diviser pour mieux régner.
Prendre des revanches mesquines.
Absuer du pouvoir de petit chef, parce qu'incapable d'exercer son vrai rôle de chef. A ce propos le commentaire de Idéfix est tout a fait juste.
Quand à l'absentéisme, marotte des RHs, là encore un bon contrôle des chefs doit permettre de trier le bon grain de l'ivraie. Et les absents pour cause de maladie ne doivent en aucun cas se voir pénalisés , puisque les arrêts sont faits par des médecins aujourd' hui référents et responsables.

Alors trêve d'hypocrisie, le seul but de la manoeuvre c'est de vouloir diminuer une part du budget, pour faire face à des dépenses mal ou non budgétées, et malgré tout en devant augmenter les impôts ( 3,5% tout de même).
Tout cela conduisant à une journée d'action particulièrement bien suivie si on regarde les chiffres.
Le tout au détriment des Pornichétins.
Bon un tout petit peu plus que 50% doit ne pas se plaindre...sauf à vouloir supprimer le droit de grève.
Quand à moi, je ne me plaindrai que de l'incurie des élus pour lesquels ...je n'ai pas voté.
#7 - Le 28 septembre 2010 à 08h08 par Cloclo
pour ASSEZ:
Le nivellement et la non reconnaissance du mérite ont fait leurs preuves dans les pays communistes. Le pouvoir et la dictature des malins ont pris le pas sur l'efficacité.
Comme vous le proposez, ils commençaient par des mesures disciplinaires qui se terminaient... au goulag.
Quant aux médecins le pot de vin était la règle pour être soigné avant les autres.
On en est toujours à des cas de laxisme chez certains médecins en France; l'un (de gauche bien sur) m'a même avoué récemment qu'il ne voulait pas faire le flic et que si un patient lui demandait un arrêt de travail il ne pouvait pas lui refuser.
Et puis arrêtez cette caricature du mauvais petit chef et du bon employé au bas de l'échelle!
Pour faire baisser les impôts il faut faire le ménage partout! Les collectivités territoriales sont celles qui ont le plus abusées ces dernières années.
#8 - Le 29 septembre 2010 à 20h49 par Conte pornichétin
Avec la sécurité et les affaires scolaires, la garde resserrée du Maire prend position.
Les 2 oeils de Moscou sont en place en vue des échéances électorales.
#9 - Le 30 septembre 2010 à 19h14 par ASSEZ
a Cloclo

Et c'est avec des :
" quand aux médecins , c'est avec des pots de vins..."
que vous me demandez d'arrêter la caricature !
Comment pouvez-vous relier efficacité et récompense au mérite ?
Gros malin, il y a tellement peu de récompensés dans ce système que l'efficacité baisse.
Ce n'est certainement pas le nivellement dans les pays communistes qui ont conduits à leur situation , mais bien le fait qu'un seul petit groupe d' apparachiks étaient entre autre "récompensés" au " mérite".
Les autres , forcément, cela les a nivellé. Ce qu'il faut c'est un nivellement vers le HAUT!
#10 - Le 01 octobre 2010 à 10h44 par lolo, Pornichet
Il faut faire le ménage partout, complètement d'accord. Mais alors qui a payé et pour quel usage deux voitures Renault (pas du bas de gamme, ouvrez les tarifs)? Qui paie une communication propagande abracadabrantesque , des panneaux lumineux très chers à l'entretien? Qui engage des travaux à l'emporte pièces sans plan de financement? Voyez en dernière date la restructuration de Camille Flammarion dont le privé est absent...Alors avoir des exigences transparentes avec le personnel, oui, mais dans le respect de la dignité de ce dernier et pas par du flicage nauséabond et à géométrie variable suivant la servilité.La morale et l'exigence, on se l'applique à soi d'abord.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Twitter réseau Média Web
Media Web 136, avenue des Ondiness 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter