Pornichet Infos

Les joutes verbales du conseil municipal : énième édition

La séance débute à l’extérieur, à l’entrée de la salle du conseil, les agents municipaux syndiqués revendiquent une augmentation de leurs primes… Distribution d’un tract avec tact et patatras… Le ton est donné… Ça va chauffer ce soir au conseil…
Les recettes du casino un enjeu important pour Pornichet
Les recettes du casino un enjeu important pour Pornichet

Après quelques observations de l’opposition sur les délibérés précédents, la municipalité instaure un climat serein en présentant la future maison des associations. Coût du réaménagement des 438 m2 du rez-de-chaussée de l’actuel espace Camille Flammarion : 795 931 euros TTC auxquels s’ajoutent 80 000 euros TTC pour l’isolation du 1er étage et des combles.

Les premières délibérations ont pour objet la désignation d’un certain nombre de représentants à l’office du tourisme (article précédent), aux commissions municipales : Jocelyne Carnac se voit attribuer la délégation de la petite enfance, des affaires scolaires et de l’animation – stop – Mais que devient Christelle Dupont ? Sa photo ne figure plus sur le site de la Mairie, observe l’opposition. Toujours commissions municipales, la désignation de Loïc Robin, membre de la commission sport, culture et enseignement et de la commission jumelage en remplacement de M. Alain Loret. Celui-ci ayant des problèmes de santé. OK – stop - mais bon en ce qui concerne Christelle Dupont, sait-on pourquoi elle ne participe plus au conseil municipal ?

Autres escarmouches municipales : Le Casino, le rapport délégataire amène l’opposition à s’interroger sur le devenir de cet établissement. Les joueurs sont moins nombreux, les sommes reversées à la municipalité diminuent. Quel avenir réservez-vous au casino, Monsieur le Maire ?

Réponse : l’avenir est pour les hippodromes et pas dans les casinos. Nous recherchons des rentrées d’argent par un autre moyen avec les courses PMU dont nous avons augmenté le nombre, annonce Robert Belliot, nous pouvons envisager des revenus de 400 000 à 500 000 euros par an, qui s’ajoutent à ceux issus du casino lequel fait encore des bénéfices.

Bernard Scordia, de l’opposition rétorque : Vous comptez équilibrer les 500 000 euros de l’hippodrome avec les 2 millions et demi du Casino…

Toujours au sujet de l’hippodrome, l’achat d’une licence IV débit de boissons à Brigitte Vigneron, du Fournil du Marché à hauteur de 16 000 euros.

Une SEM devrait exploiter cette licence dans le restaurant prévu sur l’hippodrome. Quel avenir pour le club de basket qui gérait jusqu’à maintenant le buvette du champ de courses, un budget non négligeable pour la vie du club ?

Quant aux négociations avec Total. Le groupe pétrolier a déjà versé la somme de 27 606,59 euros. La ville va signer un protocole d’accord pour le versement d’une somme supplémentaire de 80 000 euros, qui servirait à aménager la cale de carénage.

Tandis que l’un s’oppose en disant : Vous négociez avec des pollueurs la majorité soutient qu’avec pragmatisme Pornichet a déjà touché 500 000 euros et les autres communes ne toucheront probablement rien car Rina qui vient d’acheter Total lui laisse le dossier. « Avec des négociations, nous arriverons à désenvaser le port d’échouage dans les meilleures conditions », assure Robert Belliot.

Entre les acquisitions et les cessions de parcelles ou partie de parcelles, l’opposition a voté contre la cession d’une partie de parcelles non bâties cadastrées section AY n° 358 et n° 632 – avenue Pasteur. Cette parcelle n’aurait-elle pas été achetée il y a un certain nombre d’années pour construire une école ? Pourquoi l’opposition a-t-elle voté contre, cette cession de 60 m2 environ, à 2 500 euros ?

De modifications, en subventions, en contribution, en revendications, L’histoire de Pornichet se construit dans des conditions… Où chacun ferme les yeux de temps en temps pour se reposer et contribuer efficacement à son évolution…

20/10/2010 | 2 commentaires
Article précédent : « Robert Belliot profite de l'AG de l'Office de Tourisme pour faire taire les rumeurs »
Article suivant : « Nouveau débrayage à la Mairie, le régime indemnitaire est en cause »

Vos commentaires

#1 - Le 23 octobre 2010 à 19h06 par Jeanne, Pornichet
Je n'ai pas tout suivi et pas tout compris. Un peu bizarre cette façon découpée et hachée de présenter le conseil municipal. Mais bon vous êtes encore jeunes cela s'améliorera probablement avec le temps. Je viens régulièrement sur votre site et vous souhaite bon courage.
#2 - Le 25 octobre 2010 à 13h33 par Question
A quand une retransmission des meilleurs moments des CM en vidéo ?

Je rejoins Jeanne, l'article est quelque peu haché, et parfois inintelligible. Est-ce simplement pour reflèter la dure réalité des CM sous les auspices de M. Belliot, ou est-ce un style journalistique juvénile.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Twitter réseau Média Web
Media Web 136, avenue des Ondiness 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter