Pornichet Infos

Le jeu des sept erreurs s'invite au conseil municipal

Histoire de prolonger un peu ce bon moment partagé en toute convivialité, les élus de l'opposition ont invité les élus de la majorité à se prêter au jeu des différences, pendant le dernier conseil municipal. Le plateau de jeu représente le site du parc d'Armor. Deux projets, celui de gauche et celui de droite.

En commun : le Projet Urbain Partenariat ( PUP ) qui intègre au financement des équipements publics les personnes privées ( propriétaires foncier, aménageurs ou constructeurs ). Un état des lieux appuyé d'une carte très succincte : le site du Parc d'Armor d'une superficie de 7,5 hectares qui se situe au sud de la voie SNCF est bordé à l'est par le boulevard du Baulois. Josiane Robert, de l'opposition lance les dès : «  Vous prenez l'un de nos projets, c'est très bien, mais vous le dénaturez une fois de plus ! ». A partir de là tout se joue très serré, la nature des logements, la superficie, la situation, le social, le nouveau groupe scolaire ! Les nuisances, les abus, les sens de circulation, la sécurité...
Fin de partie, l'opposition vote contre !
Petite pause, avec l'alliance des deux parties pour l'acquisition de propriétés sur le site de la redonnées dans le cadre d'un projet d'aménagement de l'hippodrome et de la réalisation d'un bassin de rétention. Unanimité également pour les tarifs de l'espace camille Flammarion et l'attribution du marché de travaux avec SBTP SOGEA Atlantique pour les petits travaux sur la  commune.

La séance se termine avec l'abstention de l'opposition quant à la proposition d'insérer des  publicités dans les parutions municipales. Mme Houpert adjointe au maire explique l'impact économique du système tout en mettant en avant les acteurs de la ville.
En tant qu'acteur pornichétin le site de Pornichet-infos.fr espère cette fois obtenir l'autorisation de se glisser entre les pages du guide des associations ou dans la future plaquette de Quai des arts.  Affaire à suivre...

Auteur : Yvon | 29/04/2010 | 2 commentaires
Article précédent : « Pornichet-Bexbach fêtent l'Europe »
Article suivant : « Les Assises du sport à Pornichet, un banc d'essai plein de promesses! »

Vos commentaires

#1 - Le 30 avril 2010 à 12h02 par Jean Aimare
De la pub dans les publications municipales, ça me gêne.
#2 - Le 01 mai 2010 à 15h46 par Publicipalités
Sur le principe je suis d'accord avec vous Jean.

Ici je vois plus un commentaire, bien séparé du compte rendu qui renvoie comme avec une petite malice, à un autre article sur le même sujet (refus de pub pour OT qui dépend directement de la Mairie, au moins pour son financement).

Définition :La communication (souvent abrégée en com) est l'action, le fait de communiquer, d'établir une relation avec autrui, de transmettre quelque chose à quelqu'un, l'ensemble des moyens et techniques permettant la diffusion d'un message auprès d'une audience plus ou moins vaste et hétérogène et l'action pour quelqu'un, une entreprise d'informer et de promouvoir son activité auprès du public, d'entretenir son image, par tout procédé médiatique.

Madame Houpert, est la conseillère en charge.

D'une discrétion exemplaire jusqu'à présent,sauf erreur, elle n'a pas établi grande relation dans Pornichet.

Qu'a-t-elle transmis comme message positif de la ville, ou à la ville ?

Où est la promotion des actions de l'équipe municipale ? Et de la ville ?

Et là, roulez tambours, l'idée du siècle :un projet de catalogue Manufrance. On attendrait plus.

Par exemple, c'est un tout petit point pour la communication, mais l'image de la ville y gagnerait.

La présentation du conseil municipal sur le site de la Mairie est curieuse.

Tout le monde a remarqué qu'elle n'est pas homogène.

On peut supposer pourtant que les élus de l'opposition, ont aussi une photo et un mail. En deux ans la mise à jour aurait pu effectuée. Communication.

L'information des entreprises par mail serait rapide et gratuite, pas celle par deux malheureux qui distribuent de mauvaises photocopies, la veille pour le lendemain.C'est un autre tout petit point. Ils sont charmants ces jeunes gens, mais ils pourraient peut-être faire autre chose? Agenda 21, c'est aussi éviter le papier inutile. Communication.

Alors pourquoi pas ? La Mairie cherche des sous. Ça n'est peut-être pas son rôle, de les mendier par ce moyen. C'est plutôt là, Jean, que "publicité et municipalité" me gêneraient .

Mais bon, pourquoi pas ? Après tout ce n'est pas pire que les parc-mètres ou les toilettes publiques.

Si les règles sont claires. Appel d'offre ? Quel marché? Qui pourra faire paraître ? Faudra-t-il être gentil, avoir une activité à Pornichet ? Être domicilié à Pornichet absolument ou un enregistrement au RC ST- Nazaire suffira-t-il ? Y aura-t-il des activités exclues ou des préférences ?

Espérons que Madame Drouet suivra l'exemple de Madame Houpert et sortira maintenant de sa légendaire réserve pour parler de son domaine. Sur le site de la mairie il est écrit "tourisme". C'est une communication.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Twitter réseau Média Web
Media Web 136, avenue des Ondiness 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter